Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
supertotof7811

Bétaillère à rafraichir...

Messages recommandés

J'ai acheté en février une bétaillère, dans son jus, mais en parfait état de marche (une fois le gros problème de frein résolu).
Il s'agit d'un J9 de 81 qui a passé vaillament son CT et ce malgré une carrosserie fatiguée (mais pas de rouille sur le chassis).

Avec les beaux jours, j'ai commencé à gratter les zones cancéreuses pour voir les dégats:

Le côté bétaillère n'est pas très méchant, il s'agit de tubes épais: L'occasion de s'essayer à la soudure. Wink
Par contre, côté cabine, la tôle est beaucoup plus fine et la rouille est perforante (et pas toujours très accessible):


Et la porte est fichue:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les planchers sont perforés. Je verrai plutard comment réparer les tôles perforées sur la cabine.

Pour le moment, je retire la rouille non perforante et j'applique du galva à froid pour limiter la propagation du mal.




J'ai attaqué le toit et la goutière, là encore rien de grave (pas encore en tous cas).



Curieusement, le côté passager n'est quasiment pas touché. Les planchers sont comme neufs alors qu'ils sont en dentelle côté conducteur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ah ça va il y a eu pire, avec de la pas science tu arrives à de bon résultat...

comme tu dis soudure pour un bon résultat affraid

si non tu as une aussi bonne solution c'est "la Nomarivet" lol!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voilà le plancher...


Ca se trouve des tôles ou bien il est nécessaire de dépuiller des J dans une casse?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut!
Alors là, il n' y a pas que du "y a qua", mais du "y faut" ...
Recuperation tôle (a la casse ou autre) et soudures (mig) ou "Nomadikrivetage" = voir le post de Nomadik "du 2.3L au 2.5L ..." autrement dit : des rivets!
Courage! Smile

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Oui, c' est fait pour! Mais je pense qu' il faut enlever toutes les zones "malades" et quand- même souder sur du solide!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bon, je ne sais pas "citer", tu parles du plancher coté betaillère , ou cabine? et que veux tu dire par "exposée" : explosée? Pour mettre de l' antigravillon, il faut déjà de la tôle, et saine!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
camarguais a écrit:
...si non tu as une aussi bonne solution c'est "la Nomarivet" lol!

supertotof78 a écrit:
C'est quoi ça?


lol!lol!lol!lol!

J8 a écrit:

... "Nomadikrivetage" = voir le post de Nomadik "du 2.3L au 2.5L ..." autrement dit : des rivets!

ouaip, c'est ça... rivetage + mastic polyurétane, c'est quand t'as pas de quoi souder ou que tu sais pas souder...
ou ni l'un ni l'autre... comme moi... Rolling Eyes
bon courage... Wink

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tu as quand même un très bon résultat avec ta méthode Nomadik, et comme tu dis on fait avec les moyens du bord... Wink

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J8 a écrit:
Bon, je ne sais pas "citer", tu parles du plancher coté betaillère , ou cabine? et que veux tu dire par "exposée" : explosée? Pour mettre de l' antigravillon, il faut déjà de la tôle, et saine!


Je parlai du plancher da la cabine. Si je remplace la tôle, le dessous sera exposé aux projections de la route. Il faut donc le protéger, mais avec quoi?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

personnellement j'ai brosser dégraissé le train AV, 1 couche de minium gris antirouille et 3 couches de dip étanche , regarde Wink

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'ai traité la rouille de la porte conducteur sous le rétro (non perforante, ouf).

En regardant côté passagé, surprise! Le rétro a des attaches différentes:3 vis contre 2 côté conducteur. cela veut donc dire 2 porte différentes...

Normal ou bien mon J a déjà eu droit à un échange pas tout à fait standard?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
peut-être... sur un de 81 et l'autre de 88, je les ai en 3 trous (portes coulissantes), ça dépend si les fixations sur les portes sont elles aussi différentes... ou si c'est juste un rétro d'un autre modèle qui a été adapté (côté conducteur), tu dois voir les ancrages si tu as démonté les rétros...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bon, j'ai récupéré un poste à souder (MIG).
J'avais des chutes de tubes carrés pour m'entrainer. Et bien, c'est pas gagner.

les tubes étant en épaisseur 2mm, j'ai mis le poste à mi puissance (Imax 170A). Idem pour la vitesse de fil. A part quelques dépos de goutelettes, rien de satisfaisant. De plus, quand j'appuie sur la gachette, le débobinag s'arrête rapidement.

En bref, je suis pas doué!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nomadik a écrit:
peut-être... sur un de 81 et l'autre de 88, je les ai en 3 trous (portes coulissantes), ça dépend si les fixations sur les portes sont elles aussi différentes... ou si c'est juste un rétro d'un autre modèle qui a été adapté (côté conducteur), tu dois voir les ancrages si tu as démonté les rétros...


Côté conducteur, 2 ancrages dans la porte, 2 vis verticales dans le rétro (celle du dessus sous un cache).

Côté passager: 3 ancrages dans la porte et 3 vis dans le rétro.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
si le débobinage s'arrete, commence par controler la corrosion de ton fil, il était stocké à l'abris ? car ça encrasse la gaine, et du coup ça bloque.

Commence par sortir le fil de la gaine, et mets un coup de souflette dedans, ça ne peux que aider.

Si ta bobine est corrodée .... elle est morte

Sur le mien je vais virer la gaine d'origine pour y mettre une gaine teflon, ça fonctionne beaucoup mieux

bonne bricole

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bon j'ai récupéré un poste à l'arc et des électrodes fourées. J'ai fait des essais sur du tube 2mm et j'arrive à un résultat probant. Pas pro, mais ça tient et une fois passée la meuleuse, le résultat est honorable.

Je vais faire des essais sur de la tôle plus fine en réduisant l'intensité: en n'insistant pas trop et soudant par points successifs, quit à refaire plusieures passes, je devrais y arriver sans percer, non?

Concernant le J9, trouve-t-on des panneaux de tôle dans le commerce (chez Peugeot?)? Parceque former de la tôle brute pour retrouver le profil du côté de la cabine...

Sinon, à défaut de trouver mon bonheur en carrosserie ou dans une casse, quelle type de tôle faut-il prendre en magasin de v=bricolage?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il est conseillé de faire plusieurs passe, tu soudes petit à petit ne pas faire une passe en une seule fois, pour la tôle 2mm me paraît correct

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
2mm? Ce n'est pas un peu épais pour de la tôle de carosserie?

Pas évident à mettre en forme ça...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah cool je viens de découvrir une autre bétaillère Very Happy

Bon courage pour la rénovation, il faudra que j'y passe un jour aussi avec la mienne...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, je me suis attaqué au plancher aujourd'hui.
J'ai fait qualques achats: disques abrasifs pour disqueuse, antirouille (destructeur) et une tôle acier en 1mm d'épaisseur (devrait faire l'affaire pour le plancher).

1ère étape, meuleuse pour mettre à jour la tôle gangreinée:


Ensuite, découpe des zônes cancéreuses:



Ensuite traitement de la zone au destructeur de rouille (visible sur la dernière photo avec tôle saine mâtée et rouille noircie). En attendant que le produit fasse son effet, préparation de la tôle:



Ensuite, soudure, ou du moins, j'essaie:


En fait, il faut que je réduise l'intensité de mon poste: tendance à trouer la tôle. En plus la tôle n'est pas toujours en contact avec le plancher: Pas facile d'appuyer dessus et de souder en même temps (tout en mettant le cordon de soudure au bon endroit... Embarassed ).

Demain, je tartine toute la zone d'antirouille. ensuite je continue à boucher les autres trous. Par exemple:


Une fois toute la zone traitée, je passerais par en dessous pour nettoyer, poncer ce qui est abîmé. Puis destructeur de rouille, antirouille et barbouillage au blaxon, si j'en trouve...

A+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

aller courage, tu avance c le principal et c propre en +

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Propre de loin, mais loin d'être propre!

Mais je vais refaire une passe pour avoir un cordon de soudure plus homogène puis un bon coup de meuleuse pour lisser le tout et zou! Wink

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bravo ! belle resto qui commence !
allez courage pour la suite , et beau boulot !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu vas devoir faire un cours de soudure à ceux qui, comme moi, ne savent pas souder !!! bounce

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à tous! Wink

Par contre, de là à doner des cours... Tu ne dirai pas ça en regardant le travail de près... Laughing

Déjà sur un MIG, je n'ai jamais réussi à trouver la bonne vitesse de déroulage (bon vieux poste aussi et bobine pas cline...).

J'ai donc pris un TIG: Faut juste trouver le coup de main pour bien descendre au fur et à mesure que l'électrode se consume. Comme les électrodes sont fourées, pas besoin de gaz inerte...

Ensuite, il faut choisir le diamètre des électrodes en fonction de l'épaisseur du matériau (marqué sur l'emballage donc pas trop dur. Pour de la carrossseire, du 2mm, c'est ce qu'il y a de plus petit). Après, il faut régler le poste: En général, il y a une règle avec l'intensité en fonction du diamètre d'électrode. Il faut affiner le réglage sur un essais pour avoir le bon compromis: Obtenir un bain suffisant mais ne pas percer la tôle.

C'est pour ça que le TIG est un peu limite pour de la carrosserie, mais bon on fera avec. Wink

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon j'ai un peu (très peu) avancé aujourd'hui: Mon MIG n'est pas encore super bien reglé. J'ai du mal à combler les espaces entre les tôles sans les élargir...

Mais bon, à force de patience, je vais trouver le coup de main. Pour l'instant les tôles tiennent en place, c'est le principal.

Mise en forme et placement:



Et puis soudure:



C'est tout! J'avais prévenu! Laughing

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bah écoute, moi je trouve que tu t'en sors plutôt bien, je n'ai jamais fait de soudure, mais avoir tes résultats me satisferait déjà bien !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut à toi Totof et merci pour tes illustrations de soudure;
J'aurais besoin d'infos pour la mise en œuvre du MIG (gaz ou non), j'en ai choppé un pas cher pour refaire de la carrosserie sur le J mais le problème c'est que le manuel est en allemand (fabriqué en Chine pour le marché Allemand d'où licence Allemande)...

Je viens de prendre des photos de la face, pourrais tu me renseigner sur la fonction des boutons ?


en bas à gauche, j'imagine que c'est le potentiomètre pour la vitesse du fil (vu le symbole):


Et pareil pour la carrosserie, quel type de fil ? et gaz oui ou non ?
Tiré d'une annonce pour ce poste
" * Fil fourré en 0,9 mm
* Fil acier de 0,6 à 0,8 mm
* Fil aluminium de 0,8 mm.Le fil acier sera utilisé avec la bouteille de gaz argon + CO2 pour les soudages sur acier, argon + oxyg. pour soudage sur inox et argon pur pour soudage aluminium. "

Merci pour ta réponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Euhh, je ne suis pas un pro du tout...

Le bouton rouge, en bas, oui c'est pour la vitesse de débobinage.
Après, tu dois aussi avoir un potentiomètre pour l'intensité (le "+" en haut à gauche de la 2ème photo?).

Pour le reste: ?
Si, "ON/OFF" c'est pour mettre sous tension! Laughing

Si tu as du fil fourré en 0.9mm, ça devrait être pas mal. En plus, pas besoin de gaz. Après, trouve-toi des chuttes de tôles et fais des essais pour avoir la bonne intensité.

Regarde sur le net: tu trouveras quelques infos du genre intensité en fonction de l'épaisseur. Ca reste théorique, mais ça donne une base. Après il faut faire des essais pour affiner.

Perso, je suis passé au MIG avec électrode fourrée car je n'arrivais pas à bien regler la vitesse de bobinage (et puis mon vieux poste avais sûurement besoin d'une grosse révision). Wink

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ta réponse rapide Smile

Et bien en fait il n'y a pas d'autres boutons ou réglages que ceux sur la photo...Min/Max et 1/2 du coup je sais pas trop...faut que je teste pour voir !!!

Bon courage à toi pour la suite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon et bien, je voulais faire un peu le point, sur mon (très petit) avancement.

Et là, plus une seule image sur mon sujet... Neutral

Edit: A ben non, elles sont revenues. Sauf mon avatar.

Bon, en bref, je suis toujours sur mon plancher côté conducteur, derrière la roue cette fois-ci. Des photos à venir.
Surprised

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

salut supertotof, te prend pas la tête avec les photos c'est pas grave , ton j avant tout Very Happy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Je reprends le poste après un bout de temps.

La bétaillère roule toujours. Par manque de temps, parfois de courage et / ou météo aléatoire, j'avais laissé de côté la restau (un bien grand mot).

On s'y est remis récemment. Au programme: traiter à l'antirouille toutes les de métale à nu ou accros dans la peinture, démontage des tôles sur les roues arrière pour remise à neuf, rebouchage des trous dans les tôles de la cabine (une fois les tôles traitées).

Vu l'état des tôles de protection sur les passage de roues arrières, je craignais le pire. J'ai donc fait sauter les rivets pour constater que j'avais raison:




Comme pour le reste de la carrosserie, on a traité pour nettoyer et stabiliser le tout. En même temps, j'en ai profité pour retier les zones où le blaxon se décolle. Bonne nouvelle: En dessous, la tôle est comme neuve. On traite en préventif. Je reblaxonerai le tout pour finir.


Au boulot!:


Je retir ce qui est pourri:


Je prépare la tôle pour la soudure:


J'essaie de souder:


De près, ce n'est pas nickel, mais ça tient. Pour le côté esthétique, pas de soucis, je remettrai une tôle d'alu rivetée.

A bientôt.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quelle est l'épaisseur de tes tôles, le diamètre de tes baguettes, l'intensité ? Parce que je vois que c'est conseillé pour l'utilisation de tôles de 4 à 8mm...???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le lien que j'ai mis est juste pour donner une idée. Avec mon poste, je peux souder avec des épaisseurs beaucoup plus faibles.

Là, je découpe les parties abimées et soudes des tubes carrés ou plaques en épaisseurs 2mm.
Pour la partie cabine, on a tout nettoyé/gratté. On a traité ce qui était sain à l'antirouille. Ensuite, j'ai soudé quelques cales pour maintenir les tôles abimées en place et on a commencé à enduire pour boucher les trous.


Ya plus qu'à refaire une tôle propre (en alu) et refermer le passage de roue (rivets). Avant, je passerai le tour de roue au blaxon histoire de bien tout protéger (La protection est encore saine, j'ai juste gratté les parties fissurées - la tôle en dessous est comme neuve).


A y est! Fini les courants d'air! Reste à finir au mastic de finition.









Le plus gros est fait. Reste ensuite tout le reste de la cabine à traiter/apreter (pas de rouille perforante, sain dans l'ensemble, juste besoin d'un coup de neuf).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bon boulot...    et bon courage pour le moins gros a faire...  Wink

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, ça progresse doucement.

Ca fait meilleure impression:


Bon, je ne suis pas carossier, du coup, de près, c'est loin d'être nickel, mais il n'y a plus de dentelle. A l'occasion, je reponserai/remastiquerai pour affiner le truc.

Ensuite, je reprends le passage de roue avant. Ya du boulot:


Je me suis improvisé forgeron: pas facile de positionner un bout de tôle droit sur une courbe, surtout avec un angle...




Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...