Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
mat-peugeotj9

Conséquence de la prise direct du ventillateur

Messages recommandés

Bonjour

Cette question m'a toujours intrigué :


Quels sont les conséquence du montage du motoventillateur en prise direct .

J'ai lu dans d'autre forum que cela entrainait une surconsomation de 2 à 3 litres au 100 km et une usure prématuré du moteur.

Qu'en pensez vous ?


Je vous pose cette question car je viens de resserrer les trois vis en question pour être sur de ne pas avoir de problème cet été .

Tout mes j 9 auparavant était monté en direct, c'était le seul qui fonctionnait encore comme a l'origine.

Maintenant c'est fait il sont tous en direct.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

S@lut !

Difficile de définir les raisons qui ont poussé Peugeot à installer ce montage. Question

Quelques hypothèses envisageables :
- à haute vitesse, un ventilateur tournant trop lentement provoque un effet de bourrage derrière le radiateur : on contrecarre le refroidissement à haute charge.
- à faible charge, la puissance absorbée inutilement par le ventilateur augmente effectivement la consommation.
- la ventilation forcée continue provoque une forte baisse de température à la sortie du radiateur : le liquide trop froid entrant dans le bloc moteur provoque des contraintes thermiques.

Pour ma part, je fais confiance au constructeur : le ventilateur de marcel à retrouvé son fonctionnement d'origine.

@++

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'ai lu dans une documentation sur la 403 à l'époque où le ventilo débrayable est sorti, que le ventilateur dans le cas d'une rotation permanente, moulinait inutilement 80% du temps ! Donc surconsommation inutile. De plus le moteur était un peu plus long à monter en température. Pour ma part j'utilise le système d'origine mais un peu modifié:
-Thermomètre de température d'eau précis
-voyant supplémentaire au tableau m'indiquant quand le ventilo est embrayé
-et interrupteur de marche forcée au cas où la sonde serait défectueuse.
Aucun pb depuis 7 ans !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Moi le mien est pris direct sur le moteur pas d'embrayage que dal il tourne à la même vitesse que le moteur. Est-ce le fait que se soi un essence ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ventilo direct mais j'ai en tête de monter un termoventilateur SPAL ou NBS aspirant.


et


Pour les arguments contre la prise directe, le principal me semble être celui de footware des contraintes thermiques que cela entraîne vis-à-vis du moteur. A mon sens usure prématurée et joint de culasse fragilisé plus rapidement. l'Eté ça va encore mais l'hiver c'est un désastre...
a+

Quand au ventilo debrayable, c'était une solution pour l'époque qui n'était pas mal. Je pense que Mercedes a eu cette solution mais après a opté pour le ventilo débrayable avec embrayage intérieur à liquide... très fiable... A l'époque aussi les ventilos electriques n'étaient pas très fiables du fait de leur mauvais blindage... il tombaient souvent en panne... une fois ce problème résolut, de nos jours, toutes les marques finissent petit à petit par les utiliser... côté refroidissement c'est plus pointu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
D'accord avec Anthony 30 et j'avais équipé ma 304 de la mème façon .Il est inutile de refroidir un moteur à sa mise en route surtout l'hiver d'ou l'utilité d'un ventilateur débrayable qui est d'ailleurs un brevet peugeot et qui "prends" quand mème 3 chevaux en fonctionnement .D'ou économie de carburant et diminution du bruit.Il est vrai que sur les "essence" les 1400 n'étaient pas débrayables comme leurs grands frères mais il s'agit là d'une économie de conception entre les 1400 et les 1900.......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pour ce qui est du refroidissement excessif du moteur avec un ventilo permanent je suis pas forcément d'accord avec vous : ce qui régule la température du moteur, c'est le thermostat d'eau qui ne s'ouvre et laisse passer le liquide vers le moteur qu'a une température d'ouverture définie, donc il est plus mauvais de virer le thermostat que d'avoir un ventilo qui tourne en permanence.

le souci est juste de l'ordre de la conso !

a+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il faut les deux: le termostat en ordre de marche et le ventilo débrayable. En lever le termostat est effectivementbeaucoup plus nuisible qu'avoir un ventilo fixe. maintenant cela n'empêche pas de considérer qu'un ventilo non débrayable est nuisible à long terme. Dans certaines circonstances le moteur se retrouve avec une eau en sortie de radiateur très froide par rapport à sa température de fonctionnement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anthony30 a écrit:

-voyant supplémentaire au tableau m'indiquant quand le ventilo est embrayé
-et interrupteur de marche forcée au cas où la sonde serait défectueuse.


moi aussi ces deux trucs en +

à venir la sonde
et peut etre remplacer le débrayable par l'électrique de cruzeur
et garder le débrayable en appoint pour les cols etc...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
maoxiung a écrit:


et peut etre remplacer le débrayable par l'électrique de cruzeur
et garder le débrayable en appoint pour les cols etc...


Si vouys mettez l'electrique en mode aspiration, point besoin du débrayable...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pas vu, ce topic ... Smile

alors, sur 403, les systèmes de ventilos débrayables avec électro aimant ont été montés à partir de 1960, sauf sur les utilitaires, compte tenu de la charge ( la 403 a été la 1ere pijot a recevoir ce système)

ce système, d'après pijot, était surtout conçu pour diminuer la consommation due à la rotation constante des hélices métalliques, et diminuer le temps de montée en t° du moteur " à froid"....apparemment, un réglage d'entrefer était conseillé régulièrement... ceci dit, même à l'époque, il y avait quand même les adeptes du "non débrayable ( pour cause de déclenchement hasardeux du système si entrefer trop déréglé) qui remettaient des pompes à eau classiques, ou bloquaient les fameuses vis....

il y avait des rumeurs comme quoi le fait de bloquer les vis sur un débrayable entrainait une usure prématurée du roulement de pompe, mais apparemment, peu de personnes l'ont changé à cause de ça, et l'usure prononcée du moteur est apparemment un peu " légendaire" ( pas comme la surconsommation et la perte de puissance, par contre, qui étaient bien réelles)....

( par contre, pas regardé comment était monté celui de la tortue Embarassed )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ours a écrit:

il y avait des rumeurs comme quoi le fait de bloquer les vis sur un débrayable entrainait une usure prématurée du roulement de pompe, mais apparemment, peu de personnes l'ont changé à cause de ça, et l'usure prononcée du moteur est apparemment un peu " légendaire"



Tout dépend de l'usage que l'on fait de la bête...
Deux arguments contre:

1er: Si on tourne sur du plat à 2700 tour minute en 4e ou 5e la plupart du temp, le ventilo fixe est largement suffisant pour le refroidissement... Mais même comme ça je pense que la température du LDR de sera pas optimisée pour prolonger la vie du moteur... comme je l'ai déjà dit elle refroidira trop et finira par rentrer dans le moteur avec un différenciel de Tº assez important...

2e Si on fait surtout de la montagne et / ou que l'on soit toujours chargé, on va forcément descendre dans les raports et (laissant de coté la question de l'aitr forcé qui fustige moin le raidateur) je me doute qu'il soit viable de rouler à 2700 tours minute tout le temps. On roulera plutôt au couple à 1500 voire 1800 tour minute... Et la la capacité du ventilo de refroidir est moins importante voire insuffisante... Quand on arrive ne fin de côte le moteur a chauffé lentement mais surement.

Ceci dit, l'apport du ventilo electrique est celui de ne pas s'enclencher sans besoin et celui de tenir une rotation constante dans les tours mais aussi au ralenti.

J'ajoute que, historiquement, presque tous les problèmes recensés sur les indenors tiennent de leur difficulté à suporter la chaleur.

Vive la polémique cheerscheerscheers

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

entièrement d'accord di l'on se place dans le contexte actuel ou il existe des ventilos électriques mon post du dessus se rapportait + à l'usage " de l'époque" avec le montage débrayable d'origine...


je ne sais pas trop si à l'époque, il y avait beaucoup de monde qui tournait " au compte tours" , surtout dans la gamme utilitaire Wink

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ours a écrit:

il y avait des rumeurs comme quoi le fait de bloquer les vis sur un débrayable entrainait une usure prématurée du roulement de pompe

Je ne vois pas bien en quoi le fait de bloquer les vis peut influer sur la pompe à eau.
Pour moi c'est uniquement l'hélice qui se désaccouple du moteur à basse température.
La pompe à eau elle, est entrainée en permanence.

Sinon +1
pour la baisse de consommation en régime établi
et l'augmentation de puissance à haut régime.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

exact, c'est bien pour cela que j'ai bien parlé des rumeurs qu'on entendait sur l'auto qui a " étrenné " ce procédé.. comme toute nouveauté, il y avait bien entendu les détracteurs de ce procédé qui poussaient ces rumeurs ainsi que l'usure prématurée, etc... Very HappyVery Happy ( heureusement que la pompe à eau est entrainée en permanence What a Face ) de , le dérèglement assez rapide de l'entrefer n'était pas non plus fait pour atténuer les critiques lol!

ces rumeurs et autres bruits concernaient le moment ou le ventilo embrayait, provoquant un a-coup qui faisait travailler le roulement dans des conditions non optimales etc..etc... ( me suis endormi au milieu de la discussion, donc, je n'ai jamais su l'opinion du roulement lui même geek )

sinon, j'ai regardé sur la tortue, le ventilo est en prise directe ( peut être du à la modif camping car....)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Slt
Bon ben moi j'avais vissé au max les vis de l'helice pour que le ventilo soit toujours entrainé pour m'éviter de changer le thermocontact du radiateur (la grosse flemme...). Mais je pense que je vais reinstaller le systeme debrayable. Pour ca j'ai deux questions : comment calculer le bon écartement pour que l'helice vienne bien se coller quand l'electroaimant le lui demande... et est il possible de mettre une sonde avec voyant d'alerte + indication de la temperature pour que je contrôle en direct la temperature (le mien n'a que le voyant d'alerte, c'est un J7 moteur indenor 4.90). J'ai un ami qui a un J9 et lui a les deux mais je ne sais pas si c'est le même diamètre.
Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pour l'écart c'est sur la RTA téléchargeable dans le forum.
Pour la sonde + mano = adaptation à votre guise...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

vite fait petite réponse éficace (j'espère) :

virer le bouchon à trou carré sur culasse ici:

greffer cet adaptateur ici en VPC ici (et seulement ici semble-t-il) c'est un adaptateur aux dimensions qui nous intéressent pour monter des sondes standard en 1/8 NPTF



c'est le montage que j'ai et ça marche comme on le rèvait

fait chauffer la CB !

albino

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le maroc c'est trop bien !

très accessible car ça parle français de partout et ya de la route comme il faut jusqu'en bas

par contre faut être sur de son J9 et l'avoir bichonné de partout avant de partir ! (plus quelques pieces derrière peut-etre...)

je pensais qu'il y en avait plein là-bas, vu la masse de peugeot de la même époque qui y finissent leurs jours
mais en fait j'en ai vu que 3 ! : un roulant et deux sur parpaing !

ils ont plutôt des mercos et volkswagen, voir mitsubishi, tous des propulsions...

pour les pneux c'est aussi la misère car même sans compter sur un 19x400 miraculeux, il n'y a pas 205/75 ou 195/75
en 16 pouces dans ce genre ils n'y a que des cotes exotiques genre 4x4 de chine...et ultra cher !

quand j'aurais + de temps je vous narrerais une ou deux aventures

je suis pas mal occupé au retour et ne suis plus au fait des nouveaux sujets
il est loin le temps ou pas un nouveau post ne m'échappais !
yen a tellement en retard que je jette l'éponge !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cruzeur a écrit:
1er: Si on tourne sur du plat à 2700 tour minute en 4e ou 5e la plupart du temp, le ventilo fixe est largement suffisant pour le refroidissement... Mais même comme ça je pense que la température du LDR de sera pas optimisée pour prolonger la vie du moteur... comme je l'ai déjà dit elle refroidira trop et finira par rentrer dans le moteur avec un différenciel de Tº assez important...

2e Si on fait surtout de la montagne et / ou que l'on soit toujours chargé, on va forcément descendre dans les raports et (laissant de coté la question de l'aitr forcé qui fustige moin le raidateur) je me doute qu'il soit viable de rouler à 2700 tours minute tout le temps. On roulera plutôt au couple à 1500 voire 1800 tour minute... Et la la capacité du ventilo de refroidir est moins importante voire insuffisante... Quand on arrive ne fin de côte le moteur a chauffé lentement mais surement.


Je plussoie et je m'explique :
j'ai passé le ventilo de JayNine en prise directe il y a quelques jours. Premier voyage : 20km, sans côtes, aucun problème.
Et aujourd'hui : 60km, avec 2/3 sacrées montées. Résultat : milieu de le première côte, surchauffe. Je m'arrête et me dis que j'ai mis un peu trop de LDR (ça m'est déjà arrivé : trop de LDR, du coup surpression du circuit et montée en T°), j'en enlève un peu, je repars, et à la fin de la côte, re-surchauffe ! Je continue après avoir laissé refroidir, plus de grosses montées, tout va bien. Au retour, une grosse côte : arrivé tout en haut, re-re-surchauffe ! On re-re-laisse refroidir, on repart : 2 grosses montées (dont une de plusieurs km), et là je me dis : le ventilo tournant peu ou prou à la même vitesse que le moteur, je vais essayer de monter à très haut régime : résultat, toutes les côtes à fond de seconde, ce qui ne m'enchantait guère. Il n'empêche, pas de surchauffe, mais au prix de plusieurs km en sur-régime è_é.
De plus, j'ai remarqué que JayNine avait sérieusement perdu en patate, ce qui ne m'arrange pas dans mes contrées montagneuses et à quelques jours du départ pour 3000Km dont une partie... dans les Alpes !
Du coup, demain, je vide le circuit, remet le ventilo en montage d'origine, et remplis le circuit à l'eau (l'antigel étant difficile à trouver par chez moi, on verra pour cet hiver). Et qu'on ne me parle plus de prise direct, à part sur le plat, et encore...!
Verdict : le montage d'origine est très bien (ça marchait comme ça jusqu'à présent, et l'année dernière j'ai fait 1000Km dans les Alpes sans problème), et l'on m'a certifié (un mécano expérimenté qui a toute ma confiance) que le duo eau+antigel était de loin plus adapté à nos engins que le LDR.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je ne suis pas bien d'accord avec ton explication.

Arretez moi si je me trompe, je ne le prendrait pas mal

Ventillo en prise direct = uniquement baisse de puissance et hausse de la consommation

Je ne pige pas du tout pourquoi il chaufferai plus en prise direct, je dirais même obligatoirement le contraire à condition que le carlostat soit en bon état.

Est tu sur du bon fonctionnement du tien ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vrai ttar...
Mais tous les deux ont raison...

Jikan se plaint que la rotation du ventilo en accouplement au moteur est faible en monté quand on essaye de rouler au couple. en roulant sur les tours il refroidi bien plus.

En revanche que le ventilo soit en prise directe ou en débrayage auto c'est pareil parce que d'une manière ou de l'autre la rotation finale du ventilo de sera pas supérieure à la rotation du moteur.

Et là, une fois que ça marchait avant avec le ventilo en embrayage auto ça devrait marcher pareil en prise directe avec une surcroit de conso comme tu l'as dit ttar.

Maintenant il y a un détail... la prise directe pompe quelques chevaux et peut faire forcer un peu plus le moulin en monté. Rouler ainsi au couple peut forcer d'avantage le moteur et le faire chauffer un poil de plus qu'avec le ventilo en embrayage auto. Ce poil de plus peut suffire à incapacité à la longue le ventilo de faire son boulot.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Salut !

Interessant ce sujet... J'ai regardé comment fonctionnait mon ventilo, et j'ai pu voir qu'il tournait dès que je démarre le moteur, et qu'il tournait de plus en plus vite quand j'accélérais; ça veut donc dire qu'il est en prise directe ? Et donc qu'il a été modifié ?
maoxiung je vais essayer de te joindre par mp, j'aurai besoin qu'on m'aiguille pour l'achat des pièces pour la température moteur...
Merci de votre aide!

kLm

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ok.... c'est pas forcément mieux d'après ce que j'ai lu ici, non?... ça veut dire que ça a été modifié ? Il vaut mieux le remettre d'origine ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pas forcément moi aussi je suis en prise direct et c'est d'origine.
Après si sa marchait comme ça avant je vois pas trop l'intéret d'essayer de le passer en prise direct à par gagné quelque mini cheveaux et de la conso.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
merci pour l'info... je ne vais pas me prendre la tête à le rebrancher en direct c'est clair ! Je voulais juste savoir si ça valait la peine mais apparemment non !
A bientôt !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Salutations !

Voilà, j'aimerai faire installer un ensemble thermomètre + sonde sur mon J9 diesel, je voudrai qu'on m'aiguille pour l'achat des pièces car le garagiste qui doit me le faire est d'accord à condition que je rapporte les pièces... En regardant sur un post de ce forum je suis tombé sur ça :

http://www.conrad.fr/thermometre_pour_huile_p_18862_18876_224366

Est-ce que ça convient ? Dois-je acheter autre chose, comme le boulon percé en forme de carré au centre, dans cette page là :

http://www.conrad.fr/adaptateurs_pour_equus_p_18862_18876_51765

Merci de votre aide...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
confusedS'IL VOUS PLAIT J'AI BESOIN D'AIDE POUR LE MONTAGE DE LA SONDE/JAUGE POUR LE J9 !confused

Je viens de recevoir la jauge + sonde EQUUS ce matin, par contre ils se sont plantés (ou je me suis planté!) dans la commande et l'adaptateur n'est pas bon, c'est le " M10 " sur cette page :
http://www.conrad.fr/adaptateurs_pour_equus_p_18862_18876_51765

Lequel dois-je commander pour pouvoir monter la sonde sur le J9 ?
Autre question, j'ai donc reçu la jauge, fournie avec la sonde, mais je ne comprends pas du tout comment la sonde se branche, il n'y a pas de cosse ou de fil qui sort de la sonde, comment ça se branche ?
Derrière la jauge il y a 3 cosses, un + , un -, et un S, pour la sonde je suppose, mais il y a aussi deux fils, un noir et un blanc, à quoi servent-il ?
J'espère ne pas m'être embarqué dans un truc compliqué... HELP ! ! ! confused
J'attends vos réponses...... merci d'avance !

kLm


EDIT : C'EST BON J'AI COMPRIS MON ERREUR et je sais que les fils noir & blanc sont pour la éclairer la jauge...
je m'étais bien planté lors de la commande pour l'adaptateur, je viens de commander le bon (j'espère !), j'avais même pas vu que sur la photo (page 2 de ce sujet) il y a avait les références, c'est bien celui-là ?
> 842222-62 M 22 x 1,5 à 4.50€

Montage prévu mardi 11/08, je vais essayer de voir si je peux prendre des photos pendant le montage chez le garagiste, mais je ne promets rien je ne veux pas le gêner pendant son travail...
Si c'est possible qu'on me confirme ou infirme dans le cas échéant si j'ai bien pris le bon adaptateur ça serait super sympa !
A bientôt, et navré pour le coup de panique !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Attention : tu as acheté un thermomètre d'huile pas un thermomètre d'eau.
Pour le monter sur nos bouzins, il te faut soit le M18x1,5, soit le M16x1,5 (voir sur ce document pour les Peugeots 504 et 505).

Apparemment, ils n'ont pas de thermomètre d'eau disponibles.

@++

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ah put*** et du coup ça va pas vraiment me servir la température d'huile ?
Quelles différences y'a t-il avec la température d'eau? A quoi va me servir la température d'huile ???
Sur la notice de la jauge que j'ai eu ce matin il est indiqué que la sonde doit être placée à la place du bouchon de vidange... qu'en est-il ? Parce que du coup je pensais le faire installer là où on voit le bouchon à trou carré (sur la culasse c'est ça?) (page 2 de ce sujet).......
Du coup l'adaptateur que j'ai commandé, le M22 x 1.5, c'est pas bon? Je suis en train de mélanger deux montages en fait, c'est ça ? Pourtant je me suis basé sur la réponse de maoxiung page 2, j'ai regardé les références qu'il y a sur la photo de l'adaptateur et je l'ai commandé ce matin, je le recois mardi....
Pffff j'me suis embarqué dans une galère je le sens ! Du coup là j'ai bien besoin qu'on m'aide ! J'ai bien l'impression d'avoir fait un peu n'importe quoi No..... et je sens que je vais partir en Italie sans température d'eau ou d'huile.... Pffff quel nul...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
autre chose, je vois bien que ça va être compliqué de monter ma jauge de température d'huile d'ici mardi, surtout s'il me faut encore un autre adaptateur, que puis-je faire pour partir tranquille à la montagne ?? Quels conseils m'apporteriez vous ?
Mon garagiste s'est bien gardé de me dire que je m'étais planté quand je lui ai montré la jauge ce matin, il aurait pu me dire que c'était pas le bon truc et qu'il fallait une jauge de température d'eau et non d'huile... et je lui ai dit que je recevais l'adaptateur M22 x 1.5 mardi, que cet adaptateur servait à mettre la sonde dans à la place du bouchon à trou carré qu'on voit page 2, pour la brancher sur la jauge... vous me suivez ?
Pour résumer, là j'allais faire monter par un garagiste la sonde (fournie avec la jauge de température d'huile) sur un adaptateur qui sera monté sur la culasse à la place du bouchon à trou carré, le tout branché sur la jauge de température d'huile... on en a parlé avec mon garagiste et lui n'a pas relevé l'erreur, s'il y en a une...il allait donc me monter tout ça tel que je l'ai décris... et à quoi cela m'aurait-il servi ???
Merci beaucoup de votre aide, je suis PERDU !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Une température, c'est une température (qu'elle soit d'huile ou d'eau) : si la sonde est adaptée à l'indicateur, l'indication sera bonne.
Le problème, c'est la zone de limitation (la zone rouge) qui ne correspond pas du tout à une température d'eau : tu risquerais de croire ton moteur en sécurité alors qu'il est en limite de surchauffe (remarque qu'il suffit de le savoir et de réagir en conséquence).

Pour être clair : la température d'eau dangereuse pour un moteur comme les notre est d'environ 105à 110°c.
Si tu regarde ton cadran, tu verras que la zone rouge (dite dangereuse) commence à 120°c : à ce niveau là, ton moteur à cramé depuis longtemps).
Tu peux monter cet indicateur avec sa sonde et l'utiliser, mais il faudra que tu tienne compte de ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
oah merci beaucoup pour ta réactivité... je commençais à paniquer là !
Où puis-je monter la sonde alors ? Comme je le décris dans mon précédent post ?
Au niveau du bouchon à trou carré avec la sonde M22 x 1.5 ?
1ooo mercis de votre aide....
et d'après vous à quelle température dois-je m'inquieter alors, à 1oo degrés ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ah oui c'est bien 100 degrés, y'a même un sujet là dessus ici je crois, c'après que vers 108 degrés c'est foutu.... et puis tu viens juste de me l'expliquer !
Bon et bien j'ai plus qu'à savoir où dois-je faire monter la sonde (bizarre que mon garagiste me l'ai pas dit ce matin !) et avec quel adaptateur (j'en ai deux, un M10 x 1.5 et un M22 x 1.5, u-y'en a un qui est bon j'espère !)
merci de ta future (!) réponse !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
salut Aml & Klm

la tout de suite je te sent paniquer, faut pas ton j il va t'emmener au bout du monde si tu le souhaite et sans le bourrer de gadget style température de l'huile ( ça sert vraiment a rien ) pour l'eau , c'est vrai que c'est plus rassurant de savoir mais si la sonde fait son boulot y en a pas besoin le voyant suffit( mais par sécurité tu as entièrement raison d'en mettre une )

bonne route et a plus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
effectivement y'a bien eu "coup de panique" !
Je vais faire monter la jauge de température d'huile, apparemment d'après FootWare ça marche pareil, suffit juste de pas se fier à la zone rouge qui débute à 120° et faire attention quand ça arrive vers les 100°...
J'attends la réponse de Footware concernant le montage de la sonde qui était fournie avec la jauge, pour savoir si je peux effectivement la monter comme je le décris, c'est à dire à la place du bouchon à trou carré (oui je sais je me répète !) grpace à l'adaptateur M22 x 1.5...
J'ai prévu pas mal de montagne pour les vacances (1500 à 2000 kms qu'en montagne), le JJ sort de révision, mais je préfère être prudent ça fait pas longtemps que je l'ai et j'ai cramé mon 1er J9 comme ça, chauffe moteur... du coup je suis méfiant !
Bon ben j'ai plus qu'à savoir comment je la monte cette sonde !
Merci pour le coup de main, c'est fort appréciable de se sentir "épaulé" comme ça, merci le fofo !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
L'utilisation d'un thermomètre est très subjective : il faut surveiller la tendance générale de l'indicateur sans forcément faire une fixation sur l'indication en elle même.
Exemple typique :
- une aiguille qui grimpe sur le plat sans forcer sur l'accélérateur est anormale : attendre que la température maximale soit atteinte pour s'arrêter est dangereux.
- la même aiguille qui grimpe régulièrement en montée avec un fourgon bien chargé et a tendance à se stabiliser vers les 95 / 100°c, c'est tout à fait normal et ne doit pas donner lieu à inquiétude. Pourtant, à ce moment là le moindre mouvement brutal de l'aiguille vers le haut ou le bas doit impliquer l'arrêt immédiat.

Pour la position de la sonde, le mieux, c'est de la poser à la place du bouchon qui est au niveau de l'anneau de levage à l'arrière de la culasse (lequel anneau devra être déposé alors pense à le récupérer).
Je n'ai aucune idée du filetage de ce bouchon, mais le diamètre de 22 me semble cohérent avec ce que j'ai posé moi même.
Je tâche de vérifier demain sur mon moteur de secours.

Cela dit, je pense comme notre ami stryk 24 : inutile de s'affoler outre mesure.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
merci pour ces indications très claires FootWare, sympa...
J'y connais pas grand chose, pour ne pas dire rien (!), je ne comprend pas trop ce que tu veux dire par la "poser à la place du bouchon qui est au niveau de l'anneau de levage à l'arrière de la culasse", c'est à dire ? est-ce la fameuse pièce à trou que l'on voit sur la photo page 2 ou pas du tout ??
merci beaucoup de prendre la peine de me répondre, déjà, et ensuite de prendre le temps de vérifier sur ton moteur qui ne te sers pas... je ne veux surtout pas abuser, mais serait-il possible que tu prennes en photo cette fameuse pièce dont tu me parles, le bouchon qui est au niveau de l'anneau de levage ? Sinon ce n'est pas grave, c'est déjà bien d'avoir des réponses à mes questions et des indications claires comme tu l'as fait...
On se tient au courant...
`je te mets un lien direct vers la photo du bouchon a trou carré comme je l'appelle, ça ressemble à ce que tu me décris :

http://i40.servimg.com/u/f40/12/30/75/16/img_5310.jpg

je pense que c'est ça non ? le fil vert qui arrive à côté, ça ne serait pas une sonde justement ?
Donc, je reprend : je mets la sonde dans l'adaptateur M22 x1,5 (c'est bien celui-là, enfin d'après la page 2 de ce post); je branche la sonde à la jauge... et c'est bon, non?
Désolé encore une fois pour le coup de panique et la pluie de questions qui l'accompagne ! Le départ approche (il a déjà été repoussé afin de partir avec un JJ à peu près nickel!) et je voudrai partir "tranquille"...
A très bientôt

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je reprends l'image :


L'anneau de levage, c'est la pièce noire pliée avec un gros trou tenue par deux vis (au milieu/gauche de l'image).
Le bouchon dont on parle, c'est celui avec le trou carré qui est entre les vis de fixation de cet anneau.
Le problème, c'est que l'adaptateur que tu veux monter est hexagonal : il ne passera pas entre les fixations de l'anneau de levage qui devra être déposé.

Le fil vert, c'est effectivement le câble du témoin de température d'eau (le voyant) : il s'agit donc bien d'une sonde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ah beh voilà, on va y arriver à force !Very Happy

Nous parlions bien de la même pièce (le fameux bouchon à trou carré comme je l'appelle !)
Donc finalement tout va bien, j'ai le bon adaptateur, et ma jauge d'huile devrait fonctionner ! J'aurai juste alors à surveiller l'aiguille selon sa manière de monter (ou descendre si j'ai bien suivi ton expliquation)....
Je me souviens pas avoir vu sur mon J9 un fil comme ça à côté de l'anneau de levage, enfin j'ai peut-être pas fait attention, ou alors c'est un montage différent...

J'ai donc bien compris, enfin je pense !

Une dernière fois je résume, histoire de voir si nous sommes bien d'accord :
> j'ai juste à déposer l'anneau de levage, à penser à le récupérer au passage, monter la sonde dans son adaptateur à la place du bouchon, brancher la sonde à la jauge et le tour est joué, reprenez moi si je me trompe !

Je vais essayer de prendre des photos... mais j'y pense, ça n'a pas l'air compliqué à monter tout ça, vous connaissez mon niveau en mécanique (nul !), vous pensez que je suis capable de le faire ou bien il vaut mieux que je laisse faire mon garagiste ? Il faut pas longtemps du coup pour faire ça, je dirai 30 minutes à tout casser...
Cette fois c'est promis j'arrête avec mes questions incessantes !
En tout cas un grand merci à toi FootWare pour ta réactivité et la clarté dans tes réponses, j'ai bien cru que je m'étais complètement planté (je suis un impulsif !), et que j'avais plus qu'à tout racheter et tout reprendre à zéro, me voilà rassuré !
Je peux vous dire que je vais faire très attention à mes niveaux d'huile et d'eau durant le voyage et que je ferai des pauses aussi souvent que possible !

Demain je devrai attaquer le montage du frigo, en commençant par couper la carrosserie pour les grilles, puis je monte le répartiteur electronique pour les batteries, et samedi je fini de monter le frigo en le branchant et en 12V et sur le gaz... je prendrai des photos pendant tous ces travaux si possible !

A très bientôt et merci encore; si je me plante (encore) pour le montage de a jauge de température faites moi signe !

kLm

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AmL & kLm a écrit:
Je me souviens pas avoir vu sur mon J9 un fil comme ça à côté de l'anneau de levage, enfin j'ai peut-être pas fait attention, ou alors c'est un montage différent...
C'est effectivement un montage différent : sur les 2,5l, la sonde du thermomètre est placée sur la "verrue" en aluminium à l'arrière de la culasse (celle d'où part le câble vers la pompe d'injection).
Du coup les deux sondes sont presque côte à côte.

AmL & kLm a écrit:
Une dernière fois je résume, histoire de voir si nous sommes bien d'accord :
> j'ai juste à déposer l'anneau de levage, à penser à le récupérer au passage, monter la sonde dans son adaptateur à la place du bouchon, brancher la sonde à la jauge et le tour est joué, reprenez moi si je me trompe !
Parfaitement résumé.

AmL & kLm a écrit:
mais j'y pense, ça n'a pas l'air compliqué à monter tout ça, vous connaissez mon niveau en mécanique (nul !), vous pensez que je suis capable de le faire ou bien il vaut mieux que je laisse faire mon garagiste ? Il faut pas longtemps du coup pour faire ça, je dirai 30 minutes à tout casser...
Je trouve que c'est un bon exercice pour débuter.
Le plus dur, c'est d'arriver à fixer correctement l'indicateur ; le plus délicat, de faire un montage étanche.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AmL & kLm a écrit:
, en commençant par couper la carrosserie pour les grilles,
kLm

Pense à bien étanchéiffier tes grilles et protéger la carroserie ou tu as coupé pour évité que la rouille démar ici . Et no J rouille très facilement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à Footware :

merci, maintenant j'ai plus qu'à m'y mettre, juste 2 petites choses (décidément !) :
- faut-il un joint pour garantir l'étanchéité ?
- l'indicateur c'est quoi ? (la jauge en elle même ?)
Je vais essayer de la faire moi-même avec un ami qui a l'habitude de "bricoler" en mécanique...
je me répète mais encore une fois un grand merci

à Chasiscgc :

Merci du conseil pour l'étanchéité des grilles pour préserver la carrosserie, en plus je dois dire que mon J est déjà pas mal attaqué par la corrosion perforante ! (capot avant, tour des fenêtres arrières...)

Je songe sérieusement et de plus en plus à reprendre mes études et à faire un CAP/BEP mécanique ! Et avec le J9 comme base d'entrainement je pense que ça peut le faire ! Je me dis juste que c'est dommage qu'aujourd'hui les moteurs soient autant assistés par l'informatique et que l'électronique a certainement dû enlever du charme au métier... 'doit y avoir une sacré différence entre nos bons vieux INDENOR et un HDi, injection mise à part !

sur ce, amis du J, à très bientôt !! !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ohlàlà... j'men sortirais jamais !
je viens d'avoir le garage au téléphone, et, chose bizarre, on le dit que le ventilo déconne et que le voyant de pression d'huile s'allume...
Alors que jusqu'au jour où je l'ai emmené, je n'avais JAMAIS vu de voyant s'allumer... et je pensais que le ventilo était en marche directe, mais visiblement il y aurait un interrupteur quelque part qui ne marche pas, le mécano m'a dit qu'il avait pu mettre un tournevis dans le ventilo et que celui-ci s'est arrêté très facilement... il me dit qu'il faudrait re-régler les entrefers (j'y connais rien moi !) voire changer un charbon, qu'en pensez-vous ? Je le récupère pour le week-end, je pense le rapporter lundi matin, pour finir de le faire réparer...
est-ce que mes pannes vous "parlent" ? Que feriez-vous à a place, je reste méfiant avec ce garagiste...
encore une fois, j'ai besoin de vos conseils de J9iste ou J7iste avisés !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.