Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…

Eveline Luca

Membres
  • Compteur de contenus

    151
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutral

Visiteurs récents du profil

4 794 visualisations du profil
  1. Les supports de téléphone pour voiture ont rendu possible l’usage du smartphone pendant la conduite. S’il était impossible auparavant de rester connecté tout en conduisant, aujourd’hui, c’est possible grâce à cet accessoire devenu incontournable. Et pour cause ? Il permet d’avoir le téléphone à portée de main, et ce, sans pour autant représenter un danger. Mieux encore, aujourd’hui, il est devenu un allié très pratique, notamment grâce à l’application GPS. Grâce au support qui permet de fixer le téléphone à l’intérieur de la voiture, on peut l’avoir constamment sous le nez, et ce, tout en gardant un œil vigilent sur la route. Et pour couronner le tout, il y en a pour tous les goûts ! Les modèles sont tellement nombreux que vous aurez du mal à choisir. Comment choisir son support de téléphone pour voiture ? Quels sont les meilleurs supports de téléphone du marché ? Nous avons sélectionné pour vous les meilleurs supports de téléphone pour voiture en 2019. Les meilleurs supports de téléphone pour voitures à ventouse Le support de téléphone à ventouse est le modèle le plus utilisé, et le plus connu. Comme son nom l’indique, ce support utilise comme moyen de fixation la ventouse, que l’on fixe directement sur le pare-brise. Le principal avantage : la fixation est solide, ce qui permet une vision stable sur l’écran du smartphone. L’inconvénient : sa présence sur le pare-brise peut gêner la visibilité sur la route. Le support de téléphone pour voitures TOPLUS Le support de téléphone pour voitures TOPLUS se démarque par sa ventouse ultra collante. Il présente deux avantages majeurs : premièrement, il n’y a aucun risque qu’il se décolle. Il a été conçu pour résister à tout type de chocs et d’épreuves. Deuxièmement, il peut être collé sur tous types de support. Si vous trouvez que le coller sur le pare-brise peut gêner votre visibilité, vous pouvez le coller sur le tableau de bord ou sur une autre surface de votre choix. Vous apprécierez son côté pratique et ergonomique. Ce support dispose d’un bras télescopique particulièrement solide d’une longueur de 10 cm, mais qui peut s’étendre jusqu’à 16.5 cm. Vous pourrez donc le positionner dans l’angle que vous souhaitez pour que vous puissiez aisément avoir une vue sur votre écran sans que la visibilité sur la route ne soit altérée. Et pour couronner le tout, grâce à sa largeur réglable, le support de téléphone pour voitures TOPLUS est compatible avec tous les smartphones de toutes les marques et des toutes les tailles. Vous pourrez aussi l’utiliser en dehors de la voiture, car il peut se transformer en support de téléphone pour bureau. Le support de téléphone pour voitures Mpow Le support de téléphone pour voitures Mpow est à la fois pratique et innovant. Pratique, car il dispose d’une ventouse très collante qui permet une fixation sur tous types de surface. Vous pourrez donc le coller sur le pare-brise, mais aussi sur le tableau de bord si vous le souhaitez. Son bras télescopique est également réglable. Se dotant d’une rotule capable de tourner sur 360°, vous pourrez le tourner, le positionner et l’orienter comme bon vous semble. Mais ce qui le différencie des autres supports de téléphone pour voitures, c’est son côté innovant. Les points de stabilisation destinés à retenir votre smartphone ont effectivement été rembourrés par des coussinets de mousse. Cela, afin de le protéger des rayures. Le modèle, compatible avec tout type de smartphone allant jusqu’à 6 pouces, se dote également d’une encoche vers le bas qui vous permet de bien positionner le fil d’alimentation de votre téléphone. Les meilleurs supports de téléphone pour voitures sur grille d’aération Les supports de téléphone pour voitures sur grille d’aération sont très pratiques. Ils se fixent grâce à deux pattes en caoutchouc qui viennent s’accrocher directement à la grille. Leurs principaux avantages : ils sont de petite taille et ne sont donc pas encombrants ; et ils ne laissent pas de trace contrairement à la ventouse. Leur principal inconvénient : la fixation n’est pas solide. En cas de mouvement fort, la stabilité n’est pas assurée car le téléphone peut bouger, pire, le support peut se détacher. Le support de téléphone pour voiture Ugreen Le support de téléphone pour voiture Ugreen est, avant tout, très ergonomique. Alliant praticité et facilité d’utilisation, il a été conçu pour que vous puissiez regarder votre écran et la route en toute sécurité. Se fixant aisément sur la grille d’aération, il peut être installé aussi bien à l’horizontale qu’à la verticale ; et peut être placé dans la position que vous souhaitez car il peut être orienté jusqu’à 360 degrés. Mais son plus grand atout, c’est qu’à l’instar de la majorité des supports de téléphone à fixer sur la grille d’aération, le support de téléphone pour voiture Ugreen dispose d’une fixation solide. Il se dote en effet de griffe en caoutchouc robuste, capable de résister à toute épreuve. Et avec cela, il peut être utilisé avec tous types de smartphones, allant de 3 à 6 pouces, et ce, quelle que soit la marque. Le support de téléphone universel pour voiture Izuku Le support de téléphone pour voitures Izuku est une innovation en la matière. Contrairement à la majorité des supports sur grille d’aération dont l’accroche a souvent été critiquée, celui-ci se démarque par un système de fixation bien pensé à double fixation : la pince classique va s’agripper dans un premier temps aux lamelles de la grille d’aération. Et pour la maintenir fixement, elle va, en plus, être vissée par une bague vissante à l’arrière. Résultat : le téléphone ne risque pas de bouger d’un pouce, ni de glisser et encore moins de tomber quel que soit le choc subi par la voiture. Autre point important : il dispose de plaques de mousses bien épaisses, qui permettent de protéger le smartphone des rayures. En d’autres termes, il est idéal pour une utilisation sur le long terme, car il a été conçu pour ne laisser aucune trace aussi bien sur votre téléphone que sur votre voiture. C’est, pour terminer, un support universel, car il est compatible avec n’importe quel smartphone, quelles que soient sa taille et sa marque.
  2. Le carnet d'entretien de la voiture traîne en général dans la boîte à gants. Nous sommes pourtant nombreux à ne pas savoir à quoi il sert et à ne pas le remplir. Cela pourrait vous porter préjudice si vous souhaitez par exemple vendre votre voiture. Qu'est-ce que le carnet d'entretien d'une voiture ? Dans quelles conditions faut-il remplir le carnet d'entretien ? Pourquoi le carnet d'entretien est-il si important ? Voici tout ce qu'il est important de savoir concernant le carnet d'entretien. Le carnet d'entretien: un historique de l'entretien de votre véhicule Le carnet d'entretien n'est pas juste un document que l'on doit laisser traîner dans sa voiture. Présentation du carnet d'entretien Vous recevrez votre carnet lors de l'achat de votre véhicule (ou lorsqu'on vous la donne). Il n'est pas associé à un automobiliste mais à la voiture. C'est en quelque sorte son carnet de santé. Il est créé par le constructeur automobile et se présente généralement sous la forme d'un petit cahier. Un historique de toutes les réparations et des révisions Ce carnet permettra de répertorier toutes les réparations et révisions effectuées sur votre véhicule. Vous n'avez pas besoin de chercher toutes les factures dans vos papiers. En quelques minutes vous aurez toutes les informations. Lors de l'achat ou de la vente de la voiture, la lecture de ce carnet permettra d'avoir une idée de toutes les réparations subies par le véhicule mais aussi de savoir quand est-ce qu'il faut effectuer une révision. Un carnet pour chaque modèle Le carnet d'entretien change en fonction du véhicule. Il s'adapte à la motorisation, au modèle du véhicule. Chaque voiture n'a pas les mêmes besoins. Il est recommandé de garder le carnet dans le véhicule afin d'éviter toute perte. S'il est correctement rempli, c'est le seul document qui aura un historique fiable de tout ce que votre véhicule aura subi. Remplir son carnet d'entretien correctement Il est très important de remplir son carnet d'entretien régulièrement pour chaque réparation et révision. Révision du véhicule La fréquence de révision dépend du véhicule et de l'utilisation que vous en avez. Même si votre voiture pourra vous indiquer quand effectuer la révision, lire le carnet vous permettra d'anticiper votre future dépense. La révision permettra de contrôler les liquides, les différents filtres, l'état de vos freins, les pneus .. Ce sont des vérifications de routine qui pourront même vous faciliter votre contrôle technique (s'il est prévu). Réparations du véhicule Le véhicule peut avoir des problèmes liés à l'état de la batterie ou encore à l'état des pneus. Chaque réparation doit être répertoriée dans le carnet d'entretien. Chaque composant de votre véhicule peut avoir une durée de vie limitée. L'historique vous permettra prévoir les futures réparations nécessaires. A retenir : Il est primordial d'écrire dans votre carnet d'entretien toutes révisions ou réparations de votre véhicule. C'est un moyen sur de tout conserver. Le carnet est important pour la longévité du véhicule Une voiture bien entretenue est une voiture qui roulera plus longtemps. Le carnet d'entretien vous permettra de savoir à quel moment il faut effectuer un entretien spécifique. Une garantie de l'état du véhicule lors de sa vente Si vous souhaitez vendre votre véhicule un jour, il y a de très fortes probabilités que l'acheteur lise le carnet d'entretien. S'il est minutieusement rempli, cela instaurera forcément un climat de confiance. Cela montrera que vous avez bien entretenu votre véhicule (si vous avez conservé les factures c'est encore mieux). Dans le cas contraire, il pourrait avoir de gros doutes concernant l'entretien de votre voiture et pourrait choisir une autre voiture mieux entretenue (avec des preuves). Anticiper les frais de révision Votre carnet vous permettra d'anticiper chacune des révisions à effectuer. Vous pourrez ainsi noter dans votre agenda à quelle moment vous devrez vous rendre chez un garagiste. Vous n'aurez pas de surprise budgétaire pour ce mois-ci. Il est important de lire toutes les recommandations du constructeur. La révision peut se faire en fonction du kilomètrage (tous les 10 000 kilomètres par exemple) ou du temps (tous les ans). Entretenir sa voiture en temps et en heure L'entretien de votre véhicule influe énormément sur son état général ainsi que sur sa consommation d'essence dans certains cas. Il est important de respecter les recommandations du constructeur au risque d’abîmer son moteur ou autre partie du véhicule. Remplir son carnet d'entretien n'est pas obligatoire, cependant cela est fortement recommandé quoique vous fassiez avec votre véhicule.
  3. Essayer une voiture avant l’achat est obligatoire. Que le vendeur soit un professionnel ou un particulier, et qu’il s’agisse d’une voiture neuve ou d’occasion, n’oubliez jamais de demander un essai. C’est le seul moyen de vous assurer de l’état réel du véhicule que vous achetez. C’est aussi le seul moyen de déceler les problèmes qu’un vendeur mal intentionné pourrait vous cacher. Quels sont les points à vérifier pendant l’essai ? Dans quel cas demander un essai est obligatoire ? Découvrez tous nos conseils pour bien essayer une voiture avant achat. Les vérifications à faire avant la conduite Si vous voulez réussir l’essai d’une voiture, vous devez être vigilent bien avant de la conduire. Essayer une voiture avant l’achat - Les papiers Demandez pour commencer à voir les dossiers qui concernent la voiture : le carnet d’entretien pour savoir si les entretiens ont été faits et quand ; les différentes factures pour savoir quelles réparations ont déjà été faites et quelles pièces ont déjà réparées ou remplacées ; et le manuel du constructeur. N’oubliez pas non plus de demander à vérifier le contrôle technique, c’est même le point le plus important. Non seulement, cela vous permettra de vous assurer que l’état de la voiture correspond bel et bien à ce qui est écrit dans la carte grise. Mais en plus, vous devez également savoir qu’il est interdit et puni par la loi de vendre et/ou d’acheter une voiture sans contrôle technique. Car vous n’aurez pas la possibilité d’obtenir une nouvelle carte grise autrement. L’examen global de la voiture Une fois que vous vous serez assuré que tous les papiers sont en règles, passez à l’examen global de la voiture. N’oubliez pas que toute imperfection représente des devoirs, soit des dépenses supplémentaires pour vous. Faites donc très attention, et assurez-vous de les déceler afin que vous puissiez, éventuellement, les utiliser pour négocier et faire baisser le prix. Commencez par examiner l’extérieur du véhicule. Décelez toute rayure au niveau de la carrosserie et du pare-choc, toute fissure au niveau des vitres ou des feux, toute imperfection au niveau des pneus, etc. Faites de même avec l’intérieur. Vérifiez le plafond, l’état des sièges, des housses et des portières. Bien essayer une voiture avant achat - Les vérifications à faire pendant la conduite Vous devrez également attention à de nombreux détails pendant la conduite, car c’est là que tout se joue. Les options, les fonctionnalités de base Bien avant que la voiture démarre, ou pendant que le vendeur conduit, portez votre attention sur le nombre de kilomètres affichés au compteur. Déjà, afin d’avoir une idée précise sur l’usure de la voiture, mais aussi pour vous assurer qu’il marche bien. Dans cette même optique, n’hésitez pas à demander au conducteur de faire fonctionner toutes les options. Testez les clignotants, les phares, les feux de stop, les essuie-glaces, la climatisation, le chauffage, la lave-glace, l’autoradio, le frein à main, etc. Assurez-vous également que tous les compteurs présents sur le tableau de bord soient en état de marche. Et profitez-en pour vérifier si aucun voyant indiquant un problème particulier ne s’allume. Cela vous évitera les mauvaises surprises. Bien essayer une voiture avant achat – La mécanique Ca y est, le moment est venu de tester réellement la voiture et de voir ce qu’elle a vraiment dans le ventre. Pour ne pas passer à côté de détails importants, laissez d’abord le volant au vendeur. Vous pourriez ainsi mieux voir comment il conduit la voiture, et s’il y a des anomalies, vous serez à la première loge pour les constater. Dès que la voitures démarre, pensez à regarder les points suivants: La couleur des fumées d’échappement : une fumée blanche peut indiquer une fuite ; une fumée noire peut indiquer un moteur sale ; une fumée bleue un moteur usé. Les bruits que fait la voiture en général. Normalement, le moteur doit émettre un bruit régulier, mais si vous entendez des sifflements, des cliquetis, des cognements ou si vous avez l’impression que quelqu’un est en train de faire la vaisselle en bas du capot, méfiez-vous. Il y a certainement un problème quelque part. L’embrayage. Pour savoir si ce dernier est en bon état, actionnez le frein à main, passez au troisième rapport et relâchez-le. Si la voiture se met à caler, vous pouvez être rassuré. Dans le cas contraire, il est à craindre que le disque d’embrayage soit endommagé. La boîte de vitesse. Pour être sûr que celui-ci est en bon état, assurez-vous que le conducteur n’a aucun mal à passer d’un rapport à un autre. Et confirmez vous-même en passant toutes les vitesses, l’une après l’autre, lorsque vous conduirez. Normalement, elles devraient passer sans difficulté et sans le moindre bruit. L’amortisseur et la suspension. N’hésitez pas à conduire sur un terrain accidenté pour vous assurer de l’état des amortisseurs et de la suspension. Vous pouvez aussi les tester en appuyant sur le côté de la voiture. Si après la pression, la voiture rebondit une fois et revient à sa place initiale, les amortisseurs sont encore en bon état. En revanche, si la voiture se met à balloter ou à rebondir plusieurs fois, il est possible que les amortisseurs et les suspensions soient usés. La direction. Pour tester la direction, conduisez sur une surface plane et sur une ligne droite. Lâchez le volant pendant quelques secondes. Si la voiture ne roule pas droit, s’il se met à changer de direction, il y a un problème. En revanche, si la voiture continue de rouler en ligne droite, tout va bien. Les freins. N’oubliez pas, pour finir, de tester les freins. Appuyez sur le champignon ne devrait pas être difficile, autrement, il y a une anomalie à vérifier. De même, assurez-vous que les freins soient sensibles et que vous n’avez pas besoin d’enfoncer la pédale pour que la voiture s’arrête. Pour en être sûr, roulez sur une ligne droite et freinez. Si en s’arrêtant, la voiture a changé d’axe, il faut revoir le système de freinage.
  4. Au moment du démarrage, il est normal de voir tous les voyants de voiture allumés. Si aucun souci ne se présente, ils devraient s’arrêter de s’allumer aussitôt, pour laisser ensuite le véhicule démarrer normalement. Dans le cas où un ou plusieurs voyants restent éclairés, une anomalie est en train de se produire quelque part. On notera qu’il existe plusieurs catégories de voyants de voitures classées par ordre de couleur : rouge, orange et vert. Qu’est-ce qui se produit lorsque le voyant rouge s’allume ? Comment réagir quand l’un des voyants orange apparaît? Et que signifient les voyants verts clignotants sur le tableau de bord ? Les voyants d'alarme : témoins rouges Les voyants d’alarme annoncent un important dysfonctionnement. En général, ils s’affichent en rouge sur le tableau de bord, impossible de les rater. Il est conseillé dans ce cas de stopper le véhicule et de prendre contact avec un garagiste. L’intervention d’un dépanneur est souvent de rigueur pour remédier au plus vite aux problèmes. Voyant de batterie Le voyant de batterie indique une anomalie au niveau de l’alimentation électrique de la voiture. Cette situation peut être liée directement à la batterie, au régulateur ou à l’alternateur. Il est également envisageable que la batterie soit détériorée ou que la courroie du ventilateur soit abimée. Dans tous les cas, il est recommandé de se garer et de faire appel aux services d’un dépanneur. Voyant de température du liquide de refroidissement Lorsque le liquide de refroidissement prend une température très élevée, le moteur commence à chauffer. En conséquence, ce voyant s’allume systématiquement. Pour le stopper, il faut arrêter au plus vite le moteur et le laisser refroidir. Il est à noter qu’il est déconseillé d’examiner le niveau d’approvisionnement une fois que le moteur a repris sa température normale, les risques de brûlures sont très élevés. Voyant de pression d’huile moteur Ce symbole informe que la pression d’huile est insuffisante. Il est alors indispensable de vérifier le niveau de l’huile. Avant cette étape, il faut d’abord arrêter le moteur. Après vérification de la jauge, s’il s’avère que la quantité d’huile est faible, il suffit d’en rajouter. Parfois, même après avoir réalisé cette action, le voyant reste toujours allumé, il faut contacter immédiatement un mécanicien. Voyant de vérification de l’Airbag Il sert à renseigner sur le dispositif de retenue, c’est-à-dire le contrôle des Airbags et les capteurs de choc. Il peut arriver que ces derniers ne soient pas en état de marche. Lorsque cette icône s’allume, vous devez vous rendre le plut tôt possible chez un garagiste. En effet, cette fonction est essentielle, surtout en cas d’accident, et ne devrait pas être négligée. Cependant, ce signal peut différer d’un modèle de voiture à un autre. Les voyants d'alerte : témoins orange ou jaune Les voyants d’alerte d’une voiture se manifestent en orange ou en jaune, et ils préviennent le conducteur sur le fait d’un souci d’ordre électronique ou mécanique. La gravité du problème est souvent modérée, le conducteur a la possibilité de ne pas s’arrêter pour vérifier. Le contrôle peut se faire ultérieurement. Voyant moteur Quand le voyant correspondant au moteur est activé, un dysfonctionnement a lieu au sein du système d’échappement. Accessoirement, le souci peut provenir des diverses commandes du moteur. Dans la plupart des cas, ce phénomène altère les performances du moteur s’il n’est pas pris en charge les jours qui suivent, surtout si le voyant reste allumé continuellement. Voyant ESP Chez certaines voitures dotées d’une fonctionnalité avancée, ici il est question d’un programme électronique de stabilité. Le voyant ESP s’allume lorsque vous vous trouvez sur des routes verglacées ou humidifiées. Il ne s’agit aucunement d’un quelconque problème, cela traduit tout simplement le fait que l’option est opérationnelle. Le voyant est utilisé pour prévenir le conducteur des précautions à prendre sur la route. Voyant ABS Quand le système antiblocage des roues ou ABS s’active pendant la conduite, cela signifie que l’ABS ne marche pas. De nombreuses fonctions auront ainsi perdu leur performance telles que : l’assistance au freinage, le système de contrôle de la pression des pneus ou encore le partage de force du freinage. Il est logique que votre voiture roule moins bien à partir de ce moment. Voyant de pression des pneus Si ce symbole se met en marche, cela veut dire que la pression des pneus est très réduite. La première action à adopter est de limiter au maximum les changements de direction et les freinages précipités. Le mieux est de rechercher un lieu sécurisé pour se garer. Par la suite, vous devez analyser l’état général des pneus et par la même occasion de jauger la pression de gonflage. L’avis d’un garagiste est nécessaire si le voyant reste allumé de façon continue. Les voyants de fonctionnement : témoins verts Les voyants de signalisation ou de fonctionnement présentent le statut d’un accessoire : actif ou inactif, sauf un seul : le voyant de préchauffage des bougies. Feux de stationnement ou feux de position En temps normal, cette fonction est employée lorsqu’il fait encore jour, quand la visibilité n’est pas satisfaisante. Ils permettent ainsi aux voitures d’être aperçues par les autres conducteurs dans une chaussée. En Belgique, les usagers ne sont pas obligés de se déplacer avec des phares allumés durant la journée, bien que ce soit commodément conseillé. Feux de route Quand ce voyant s’active, il est de couleur bleue. Sans doute le seul à être de cette couleur sur le tableau de bord, il est employé uniquement la nuit. Il est recommandé de revenir aux feux de croisement lorsqu’on croise un autre véhicule afin de ne pas éblouir le conducteur en face. Antibrouillard avant Comme son nom l’indique, il est utilisé en cas de brouillard, d’intense pluie ou de neige. Il ne faudra pas oublier de le désactiver une fois que le brouillard a cessé. Un oubli risque d’entraîner une amende. Antibrouillard arrière Dans le cas où la visibilité du conducteur est limitée à 100 mètres environ lors d’un brouillard, l’antibrouillard arrière devra être activé. Autant que celui de l’avant, il est impératif de l’arrêter une fois que le brouillard s’est arrêté, au risque d’endosser une amende. Feux de détresse Les feux de détresse ou ‘warnings’ sont activés en cas d’accident ou de panne sur la circulation. Il suffit de les allumer pour que les autres conducteurs comprennent le message. Les warnings doivent être toujours allumés, même si la voiture se trouve sur la bande d’arrêt d’urgence. Feux de croisement Appelés également ‘code’, ils sont employés en fin de journée lorsque la lumière du jour commence à décliner. On peut également les utiliser au moment où la visibilité est limitée à environ 200 mètres.
  5. Renouveler le permis de conduire est obligatoire depuis la reforme de janvier 2013. Cela permet avant tout de mettre à jour les informations concernant le conducteur auprès de l’état civil. Mais c’est également un moyen de s’assurer que le conducteur, qui avance en âge, est toujours en état de conduire. La durée de validité de votre permis a expiré ? Vous l’avez égaré ou on vous l’a volé ? Il est trop usé et ne ressemble plus à rien ? Découvrez quand et comment renouveler votre permis de conduire. Quand renouveler le permis de conduire ? Il est nécessaire de renouveler le permis de conduire bien avant que celui-ci n’arrive à expiration. Mais il est également possible que des circonstances vous amènent à le renouveler bien avant ce délai. Renouveler le permis de conduire à l’expiration Le permis de conduire a effectivement une durée de validité, variant selon la catégorie et l’âge du conducteur. Les catégories A et B ont une durée de validité de 15 ans. Et les autres catégories, c’est à dire les C, D et E ne sont valides – quant à eux – que pendant 5 ans. Et encore, cette durée peut diminuer en fonction de l’âge du conducteur. Plus ce dernier est âgé en effet, plus la durée tend à diminuer. Ci-dessous la durée de validité des permis C et E en fonction de l’âge du conducteur : Moins de 55 ans : 5 ans Entre 55 ans et 60 ans : 5 ans Entre 60 et 76 ans : 2 ans Plus de 76 ans : 1 an Ci-dessous la durée de validité des permis D et E en fonction de l’âge du conducteur : Moins de 55 ans : 5 ans Entre 55 ans et 60 ans : 5 ans A partir de 60 ans : 2 ans A noter que la demande de renouvellement doit être faite quelques mois avant la fin de la durée de validité. L’examen doit en effet être fait au moins 3 mois avant la date d’expiration. Bon à savoir : Dans le cas du permis C et D, le renouvellement du permis de conduire est également conditionné à une visite médicale. Il faut en effet l’aval du médecin qui va certifier que le conducteur est encore capable de conduire, et ne représente de risques ni pour lui ni pour les autres. Renouveler le permis de conduire : les autres motifs Il se peut que vous ayez à renouveler votre permis de conduire bien avant que celui-ci n’arrive à expiration. C’est le cas notamment lorsque vous le perdez ou lorsqu’on vous l’a volé. Dans ces deux conditions, une demande de renouvellement s’impose. On pourra également vous demander de renouveler votre permis de conduire lorsque celui-ci est trop usé. De même s’il a été mouillé ou brûlé. A partir du moment où il se trouve dans un tel état de délabrement qu’il devient impossible de distinguer des informations essentielles telles que votre nom, ou votre photo, le renouvellement est exigé. Faut-il renouveler le permis lorsqu’on déménage ? En effet, on entend beaucoup dire que le renouvellement est également obligatoire lorsqu’on change d’adresse. Mais c’est faux. De même, vous n’avez pas besoin de renouveler votre permis de conduire si vous changez de situation ou de nom d’usage. Comment renouveler le permis de conduire ? Depuis la reforme sur le permis de conduire de janvier 2013, il est très facile de renouveler le permis de conduire. A partir du moment où vos dossiers sont complets, il vous suffit de vous adresser aux autorités compétentes. Et vous pourrez obtenir votre duplicata en moins d’un mois ! Les documents nécessaires pour demander un duplicata L’aboutissement de votre demande dépend essentiellement de votre dossier. Vous devez donc vous assurer qu’il soit complet. Vous aurez notamment besoin de : Une photocopie de votre pièce d’identifié (CIN ou passeport) Une photocopie de justificatif de domicile Deux photos d’identité homologuées Le formulaire cerfa n°14882*01 complété et signé Le formulaire cerfa n°14948*01 complété et signé Un titre de séjour valide pour les étrangers Un récépissé de l’attestation de perte en cas de perte Un récépissé de l’attestation de vol en cas de vol Un timbre fiscal d’une valeur de 25 euros en cas de vol ou de perte Une photocopie de l’ancien permis en cas de renouvellement pour cause d’usure et de détérioration Le montant de la taxe régionale Où et à qui s’adresser pour renouveler son permis de conduire ? Pour obtenir un duplicata de votre permis de conduire, vous devez normalement vous adresser aux préfectures ou aux sous-préfectures. Toutefois, depuis le 6 novembre 2017 néanmoins, la demande doit se faire obligatoirement en ligne sur le site de l’Agence nationale des titres sécurisés. Aussi, si vous n’avez pas accès à Internet chez vous, vous devez quand même vous rendre aux préfectures ou aux sous-préfectures. On y met à disposition des points d’accès numériques à partir desquels vous pourrez envoyer votre demande, ainsi que vos dossiers. Une fois la demande envoyée, il faut généralement attendre 24 heures pour que la demande soit traitée. Et après cela, il faut attendre entre 2 semaines à 1 mois pour que le nouveau permis de conduire soit délivré. Pour les permis C et D, la visite médicale doit généralement être faite en commission médicale primaire. Mais vous pouvez également la faire faire par un médecin de votre choix, à condition qu’il soit agréé par la préfecture.
  6. Le nettoyage fait partie de l’entretien incontournable d’une voiture. Grâce aux différents produits disponibles sur le marché, le nettoyage de voiture sans eau devient possible. Le nettoyage sans eau présente de nombreux avantages, mais aussi des inconvénients qu’il convient de connaître. Le lavage sans eau, comment ça marche ? Quels sont ses avantages ? Découvrez ici les atouts et les étapes d’un lavage sans eau. Les avantages d’un nettoyage de voiture sans eau Le nettoyage à sec est avant tout un geste pour l’environnement. Il est aussi une solution économique et pratique par rapport aux autres types de nettoyage tels que le lavage à haute pression et le lavage au jet d’eau. Les atouts environnementaux du nettoyage à sec d’une voiture Il séduit surtout les propriétaires de voitures soucieux de l’environnement. Choisir des produits biodégradables vous permet de participer à la protection de l’environnement. Les produits sont des produits écologiques qui ne renferment pas de solvant et ne présentent pas de risque de pollution de la nappe phréatique. Les produits de nettoyage sans eau sont fabriqués à partir d’ingrédients totalement naturels. On peut citer à titre d’illustration des produits à base d’éthanol. Certains produits sont certifiés Écolabel européen, une garantie de leur qualité et de leur respect de l’environnement. En principe, le lavage à l’eau requiert l’utilisation de produits chimiques qui polluent l’eau et la nature. Face aux impacts environnementaux du lavage à l’eau, le nettoyage à sec reste donc une bonne alternative. Les résidus d’hydrocarbures ainsi que les particules sont entraînés dans la nappe phréatique. Le nettoyage à sec est aussi un moyen de remédier à la raréfaction de l’eau. On rencontre ce problème fréquemment pendant les périodes de sécheresse. Le nettoyage à sec permet donc de réduire le rejet d’une centaine de litres d’eau souillées à chaque nettoyage. Une solution plus pratique pour les propriétaires de voiture Le nettoyage sans eau est une solution pratique pour les propriétaires de voiture qui n’ont pas accès à une arrivée d’eau. Il n’a pas besoin de rinçage donc vous n’avez plus à trouver un lieu adapté au nettoyage comme un lieu qui fait circuler l’eau. Il peut se faire chez vous, dans la rue ou bien chez un professionnel. Vous pouvez vous-même assurer le nettoyage de votre voiture à domicile. Il convient de rassembler tous les équipements nécessaires pour le nettoyage. Le lavage se fait avec un chiffon en microfibres, un chiffon ultra doux qui ne raye pas vos carrosseries. Cependant, il demande plus de temps que le lavage traditionnel à l’eau. Pour ce faire, vous n’avez besoin que d’un chiffon doux et seulement choisir le bon produit. On peut retrouver facilement les produits de nettoyage auprès des magasins automobiles et les grandes surfaces. Le produit nettoyant assure trois fonctions : nettoyage, lustrage et protection. Le résultat dépend du produit choisi. Des professionnels du nettoyage proposent aussi actuellement le nettoyage sans eau. Des services à domicile sont même disponibles. Les tarifs varient selon la taille du véhicule. Les professionnels offrent en général leur service aux entreprises. Une technique d’entretien économique et efficace Le lavage automatique coûte plus cher. Il faut s’attendre à une facture salée pour un lavage à haute pression. De plus, l’entretien doit se faire régulièrement. Il atteint les vingtaines d’euros pour un seul lavage alors qu’un produit de 500 ml vous permet de laver votre véhicule trois à quatre fois selon la taille de votre véhicule. Le prix du produit est fixé entre 8 et 11 euros pour un bidon de 500 ml. Le produit est également disponible dans un flacon pulvérisateur. Une solution de 500 ml peut servir trois à quatre lavages. Une technique d’entretien qui permet d’économiser plus de 100 litres d’eau et une dizaine d’euros pour chaque lavage. Du côté efficacité, plus simple à utiliser, ces produits offrent des résultats satisfaisants. Ils contiennent aussi de la cire qui fera briller vos équipements auto. Le lustrage est un des points forts du nettoyage sans eau. Il ravive aussi la couleur de vos carrosseries. Cependant, pour un véhicule recouvert de boue, les produits sont inappropriés et inefficaces. La technique de nettoyage sans eau est adaptée à une voiture légèrement sale. En fait, le nettoyage sans eau doit se faire exceptionnellement. Le nettoyage à l’eau est toujours recommandé. Les étapes de lavage de voiture sans eau Voici les étapes principales d’un nettoyage sans eau classique. D’abord, il faut bien secouer le produit avant chaque utilisation. Avant de pulvériser le produit sur l’ensemble de vos carrosseries, essayez d’abord sur une petite surface pour tester son efficacité. Il n’existe pas beaucoup de précautions à prendre. Il convient toutefois d’appliquer la solution sur une carrosserie à froid. Il y a besoin de plus d’effort pour frotter les saletés par rapport à un lavage classique. Ainsi, la technique est plus fastidieuse. Le lavage prend trente minutes en moyenne. Mais cela peut varier d’un véhicule à un autre. Commencez par pulvériser le produit sur la surface à nettoyer. Vous n’avez pas besoin d’une quantité de produits importante pour faire le lavage, une solution de 100 ml fera l’affaire. Il existe des produits à appliquer spécialement sur les pare-chocs. On trouve aussi des produits conçus pour le nettoyage des jantes. D’autres sont adaptés pour toute surface de la voiture même pour les vitres. Il faut attendre quelques minutes avant d’essuyer avec le chiffon en microfibre en mouvements circulaires. En principe, le temps d’action est déjà indiqué sur le produit. Les sont spécialement conçus pour éviter les rayures. Optez pour un chiffon sans bordures et plus épais pour obtenir un meilleur résultat. Pour offrir plus d’éclat à vos carrosseries, vous pouvez utiliser deux chiffons en microfibre. Le deuxième chiffon servira à faire une finition en frottant soigneusement la partie nettoyée. Vous pouvez toujours utiliser le chiffon après le nettoyage. D’autres techniques nécessitent parfois un ou deux seaux d’eau.
  7. Les déplacements en véhicule sont devenus indispensables pour un bon nombre de personnes. Le fait de posséder une voiture facilite amplement le quotidien pour se rendre au travail, déposer les enfants à l’école ou encore pour faire les courses par exemple. Toutefois, étant classifiée parmi les appareils électromécaniques, une voiture peut couramment tomber en panne. La plupart du temps, le dysfonctionnement arrive sans prévenir et engendre de fâcheux contretemps. Comment reconnaître donc les diverses pannes de voiture ? Et de quelles manières peut-on les éviter ? Pour obtenir plus de détails, découvrez quelques informations nécessaires à ce sujet. Quels sont les différents types de pannes de voiture ? Il est fréquent qu’une panne de voiture soit beaucoup plus complexe qu’un simple souci lié aux ventilateurs. Il peut même arriver que les mécaniciens ne parviennent pas à poser un diagnostic précis. Dans tous les cas, les pannes peuvent être d’ordre mécanique, électronique ou électrique. Voici donc les pannes les plus fréquentes. Les difficultés au moment du démarrage Un défaut au niveau du démarreur ou de la batterie empêche en principe une voiture de démarrer correctement. Lorsque cette situation se produit, il faudra envisager aussitôt que la source peut provenir de la batterie qui est certainement déchargée, d’une défaillance au niveau de l’alternateur ou également d’un problème par rapport au régulateur de tension. Dans certains cas, le souci peut être à l’origine lié à l’arrivée du carburant tout simplement. L’émanation de fumées Les fumées peuvent avoir des origines diversifiées. Cependant, il est possible de réaliser un diagnostic à partir de la couleur de la fumée qui s’échappe. Lorsque cette dernière adopte une couleur blanche, il est nécessaire d’examiner la consommation d’eau du véhicule. Par contre, si la fumée est de couleur noire, la source du problème peut avoir différentes explications. Et dans le cas où la fumée est bleue, il s’agit d’un souci au niveau de l’huile. Il convient alors d’entreprendre quelques vérifications avant de reprendre sa route. L’apparition de sifflement Un sifflement de voiture peut être très désagréable. Il est urgent de connaître avec précision l’origine de ce bruit afin de repérer l’accessoire endommagé et bien évidemment entamer les réparations indispensables. Lorsque le véhicule est sur route, il est difficile de percevoir le bruit. Dans ce cas, il faudra demander à une tierce personne d’interagir ou encore mieux : en parler avec un professionnel en matière de mécanique automobile. Une fois détecté, le bruit sera le point de départ pour effectuer un rapport sur les dégâts. Les défaillances provenant de la batterie Le souci posé par la batterie, dans 80 % des cas, reste le fait que celle-ci manque de charge. Cette situation conduit ainsi à l’inefficacité de l’alternateur et du démarreur. Utiliser en même temps plusieurs fonctionnalités du véhicule peut également provoquer un dysfonctionnement de la batterie. Autre part, durant la période hivernale, les batteries de voiture ont du mal à alimenter correctement le moteur. On notera au passage que lorsqu’une batterie a été employée plus de 4 ou 5 ans, il est judicieux de penser à la remplacer pour éviter les problèmes. Les anomalies du circuit de refroidissement Dans cette catégorie, la panne se produit habituellement durant l’hiver. En effet, la température basse n’est pas favorable pour les liquides de refroidissement. Il arrive alors que la voiture refuse de démarrer lorsque celle-ci a été exposée au froid durant une longue période. Pour éviter ce gène, il est recommandé de faire un mélange avec de l’antigel et de l’eau pour protéger le moteur et le protéger de la corrosion. Les difficultés d’allumage et d’électricité du moteur Il est très fréquent de démarrer sa voiture sans succès. On passe parfois une bonne demi-heure à essayer pour finalement faire appel à un dépanneur. Cette panne peut être causée par des bougies d’allumage endommagées qui ne produisent pas suffisamment d’étincelle pour faire fonctionner le moteur. Dans de rares cas, la bobine d’allumage peut également être à l’origine des difficultés au démarrage. Les problèmes de freinage Les ennuis au niveau du freinage sont sans aucun doute l’un des problèmes les plus courants. Ces soucis sont en principe liés à une défectuosité des plaquettes et des disques de frein. Afin d’y remédier, il suffit de les changer régulièrement pour éviter les accidents. On répertorie près de 20 % d’accidents de la route causés par des problèmes de freinage chaque année. L’insuffisance de la carburation Bien sûr, tout le monde est déjà passé par des problèmes de carburation. Tout maladroitement, on peut oublier de surveiller le niveau de carburant. Pendant les périodes hivernales, force est de constater que les véhicules qui carburent au diesel sont également victimes de soucis au niveau de la carburation. Panne de la direction assistée Un problème qu’il vous faudra prendre en compte est celui de la direction assistée. Vous avez du mal à orienter vos roues et il vous faut déployer une grande force pour parvenir à tourner le volant ? Vous avez certainement à faire à une panne de votre direction assistée. Cela arrive généralement lorsque les pièces commencent à s’user. 3 causes peuvent être à l’origine de cet incident : le niveau de fluides, le vérin d’assistance ou le manque de pression hydraulique. Le chauffage et la climatisation La clim qui ne fonctionne plus ou le chauffage qui peine à démarrer ? Ces pannes font partie des plus courantes, elles résultent généralement d’une défaillance du système de conditionnement d’air. Dans de telles situations, la décision la plus sage serait de faire appel à un mécanicien qui est certifié. Quelles sont les mesures à prendre pour limiter les pannes ? Bien que les pannes soient fréquemment fortuites, il est possible de les limiter. On peut citer parmi ces procédés : la révision de voiture, les entretiens réguliers et le recours au service de mécanicien professionnel. La révision de voiture Pour des raisons de sécurité (pour le conducteur et son entourage), la révision de voiture est obligatoire, peu importe la marque et la source d’énergie utilisées. Cette opération a pour objectif d’analyser régulièrement les divers composants du véhicule. Cette action vise à apporter un meilleur confort et améliorer la longévité de la voiture. Les contrôles techniques sont également indispensables pour pouvoir assurer une excellente performance du véhicule dans le temps. Les entretiens à réaliser Chaque conducteur doit prendre soin de son véhicule. Pour les plus expérimentés, ils auront la possibilité de faire des entretiens et des vérifications eux-mêmes. Et pour le reste, il est nécessaire de prendre contact avec un garage pour entretenir sa voiture. Il s’agit entre autres de vérifier les pneumatiques, les éclairages, la climatisation et les différents niveaux (huile moteur, liquide de refroidissement et liquide lave-glace). La fréquence d’entretien sera en fonction des consignes prodiguées par le constructeur. La garantie fournie par le constructeur pourra être ainsi conservée. L’importance de recourir aux professionnels en cas de panne Lors d’une panne de voiture, quelle que soit sa nature, il est fortement recommandé de faire appel aux services d’un mécanicien professionnel. Un mécanicien en herbe par manque d’expérience peut endommager davantage une voiture. Il est également déconseillé de bricoler soi-même les différentes pièces de son auto. Pour trouver le prestataire idéal, vous pouvez commencer par faire un comparatif au niveau du rapport qualité-prix, évaluer les détails concernant les services proposés, vérifier s’il existe un écart de prix entre les différentes prestations en ligne.
  8. Vérifier les niveaux de sa voiture est une tâche qu’il ne faut surtout pas négliger. Plusieurs fluides sont en effet utilisés pour faire marcher un véhicule. Et si vous voulez que cela puisse durer et perdurer, vous devez régulièrement vous assurer que ces « fluides » ne manquent pas. Autrement, vous risquez non seulement d’endommager votre voiture, mais en bonus, vous allez payer cher en réparation. Comment vérifier le niveau de l’huile moteur ? Comment vérifier le niveau du liquide de frein ? Comment vérifier le niveau du liquide de refroidissement ? Comment vérifier le niveau du liquide lave-glace ? Comment vérifier le niveau du liquide de transmission ? Nous répondons à toutes vos questions. Avant de vérifier les niveaux de la voiture… Vous souhaitez vérifier les niveaux des fluides de la voiture ? Pour ne pas fausser les résultats, assurez-vous avant tout que la voiture soit garée sur une surface bien plane. Si vous venez de conduire, attendez également que le moteur refroidisse avant de commencer vos inspections. Outre le risque de brûlure en effet, un moteur chaud peut modifier le niveau des fluides. Pensez, pour finir, à repérer l’emplacement de chaque réservoir. Vous les trouverez généralement dans le manuel d’utilisation et d’entretien de votre véhicule. Vous y trouverez également la méthode à suivre pour vérifier le niveau de chaque fluide. Comment vérifier les niveaux de la voiture ? La méthode à suivre dépend essentiellement du fluide concerné : huile moteur, liquide de refroidissement, liquide de frein, liquide lave-glace, liquide de transmission. Comment vérifier le niveau de l’huile moteur ? L’huile moteur, comme son nom l’indique, a pour rôle de lubrifier les composants métalliques du moteur. Elle permet ainsi d’éviter les grippages, et ce, malgré la constance des frictions qui peuvent y avoir lieu. Son réservoir est normalement situé à l’avant du bloc moteur. Pour vérifier le niveau de l’huile moteur, sortez la jauge d’huile et essuyez toute trace d’huile à l’aide d’un chiffon. Vous trouverez les niveaux de graduation minimum et maximum sur le bout de la tige. Une fois propre, replongez la jauge dans le puits, attendez quelques secondes, et sortez-la de nouveau. Vous verrez en fonction de la tâche si le niveau de l’huile est encore suffisant ou non. Comment vérifier le niveau du liquide de refroidissement ? Le liquide de refroidissement, comme l’indique clairement son nom, a pour rôle de refroidir le moteur. Il permet ainsi d’éviter la surchauffe. Son réservoir, également appelé « vase d’expansion », se situe sur le côté à gauche du moteur. Pour vérifier le niveau du liquide de refroidissement, référez-vous aux graduations affichées sur la vase d’expansion. Le liquide ne doit pas dépasser la limite « maximum » et ne doit pas non plus descendre en bas de la mention « minimum ». Comment vérifier le niveau du liquide de frein ? C’est le liquide de frein qui fait que la voiture s’arrête lorsque vous appuyez sur le champignon. Si ce dernier vient à manquer, le système de freinage ne va plus fonctionner. En règle générale, la voiture n’en consomme pas du tout. Mais il peut arriver qu’il y ait de fuites, voilà pourquoi, une vérification régulière du niveau est nécessaire. Le réservoir du liquide de frein se situe généralement en haut à droite sous le capot. Il est transparent et ses graduations s’affichent directement sur son corps. Pour vérifier le niveau du liquide de frein, vous devez juste vous référer à ces dernières. Le niveau est considéré comme « normal » lorsqu’il se situe entre le minimum et le maximum. Comment vérifier le niveau du liquide de transmission ? Le liquide de transmission est le seul qui peut être vérifié le moteur allumé et le frein à main actionné. Vous trouverez le réservoir à l’arrière du moteur, juste à côté de la boîte-pont. Pour vérifier le niveau, vous devez procéder exactement comme avec l’huile moteur. Sortez la jauge, nettoyez-la, réinsérez-la et ressortez-la à nouveau. Pour déterminer le niveau du liquide, référez-vous aux indications qui se trouvent tout au bout : Warm et Cold. Le niveau est « normal » lorsqu’il atteint l’indication Warm lorsque le moteur est encore à chaud. Comment vérifier le niveau du liquide lave-glace ? Le liquide lave-glace n’est pas indispensable, mais s’avère très pratique. Comme son nom l’indique, il vous permet de nettoyer plus facilement, plus rapidement et plus efficacement votre pare-brise. Et ce, sans que vous n’ayez à sortir pour le faire vous-même. En cas d’éclaboussure de boues, de projection de poussières, il vous suffit d’actionner le lave-glace pour que – aider des essuie-glaces – il vous débarrasse de tout ce qui peut gêner votre visibilité. Le réservoir du liquide lave-glace se situe généralement tout en haut à gauche sous le capot. Pour vérifier son niveau, vous devez regarder directement dans la vase d’expansion. Quand vérifier les niveaux de sa voiture ? La fréquence des vérifications dépend du fluide. Pour savoir exactement quand vérifier le niveau de l’huile moteur, du liquide de refroidissement, du liquide de frein, du liquide de transmission ou du liquide lave-glace en conséquence, vous devez toujours vous référer au manuel d’entretien de votre véhicule. Notez toutefois qu’il est vivement recommandé – par mesure de prudence – de vérifier les niveaux de la voiture chaque fois que vous envisagez de faire un long trajet avec.
  9. La propreté contribue à l’amélioration du confort à l’intérieur d’une voiture et permet de conserver l’état de votre voiture. La propreté ne doit pas être négligée si vous envisagez de revendre votre véhicule. Cette tâche est parfois fastidieuse alors qu’elle doit se faire régulièrement. Un aspirateur de voiture est un outil indispensable pour garder sa voiture toujours propre. Il permet de nettoyer les endroits les moins accessibles à l’intérieur de la voiture. Les professionnels de nettoyage s’en servent, mais rien n’empêche à un particulier d’acquérir un aspirateur de voiture facile à manier pour nettoyer sa voiture. En principe, il doit être facile à utiliser et à transporter, mais il existe d’autres critères à prendre en compte pour faire le meilleur choix. Alors, quel modèle d’aspirateur de voiture choisir ? Découvrez dans notre article quatre meilleurs aspirateurs de voiture et des conseils essentiels pour trouver l’aspirateur qui répond à votre besoin. Aspirateur de voiture Black and Decker PD 1200AV-XJ, le haut de gamme Notre première sélection porte sur cet aspirateur à main de Black and Decker, une marque célèbre et recommandée par de nombreux utilisateurs. Il est doté d’une puissance motrice de 25 W et d’une capacité d’aspiration performante de 1120 L par minute. Flexible et extensible jusqu’à 1,2 m, vous pouvez vous en servir pour nettoyer facilement votre voiture avec des résultats satisfaisants. Ce modèle est onéreux, mais dispose de certaines qualités qui le rendent exceptionnel. Le produit est fourni avec tous les équipements indispensables à son utilisation : brosse pour le prolongateur, un embout suceur et un sac de rangement. L’aspirateur est aussi un outil très pratique, disposant d’un bol facile à vider. Il utilise l’action cyclonique pour le nettoyage, permettant de garder le filtre propre plus longtemps. Son système d’aspiration cyclonique offre une longévité plus importante pour votre équipement. Il est alimenté par une prise allume cigare de 12 Volts. Aspirateur à main sans fil Sumgott, le plus puissant En fait, les modèles d’aspirateurs sans fil sont très tendance. Si on se réfère à sa puissance, l’aspirateur de voiture de la marque Sumgott est le plus performant. Son moteur est doté d’une puissance d’aspiration de 120 W assez importante qui permet de tout aspirer. Optez pour cet aspirateur pour accéder à tous les recoins les plus difficiles. Il dispose aussi d’une batterie rechargeable. Cependant, sa durée d’autonomie est limitée à seulement 20 minutes. C’est un aspirateur à main qui pourra être utilisé même à la maison pour les tâches domestiques. Vous pouvez l’emporter partout. À l’occasion de l’achat, les accessoires sont aussi livrés avec le produit. Aspirateur de voiture sans fil Holife L’aspirateur de la marque Holife se distingue surtout par sa puissance. Il dispose d’un moteur d’une puissance de 90 W et figure parmi les aspirateurs de voiture les plus puissants. Il procure aussi d’autres avantages. Il en est par exemple de son autonomie qui vous permet de l’utiliser confortablement. Il est fonctionnel durant 30 minutes environ avec une batterie de 2400 mAh rechargeable au bout de trois à cinq heures seulement. Il marche avec un filtre cyclonique multicouche. C’est un outil polyvalent qui pourra être utilisé aussi à la maison pour faire tout le ménage à votre place. Il est aussi fourni avec tous les accessoires utiles. Aspirateur traîneau de BOSCH Un aspirateur de voiture très simple à manier, il vous permet de garder votre voiture propre en toutes circonstances. Il dispose d’une puissance d’aspiration optimale de 24kPa. Il est alimenté par une prise électrique. Ainsi, cet aspirateur traîneau de Bosch reste idéal si vous effectuez vos travaux d’entretien à la maison. Cependant, il est plus encombrant que les autres types d’aspirateurs. Son sac de 3 L offre une grande capacité pour se débarrasser de toutes les poussières et liquides. Sa puissance est un atout important de cet aspirateur, permettant d’enlever les poussières même pour les moquettes très dures. Vous pouvez aussi vous en servir pour faire le ménage chez vous. Son inconvénient réside dans sa mobilité et sa taille. Il doit être branché au secteur et occupe plus de place que les aspirateurs à main. Les critères à prendre en compte pour choisir un aspirateur de voiture L’utilité d’un aspirateur de voiture n’est plus à démontrer. Il doit être un outil pratique, facile à manier et peu encombrant. Son efficacité tient compte en principe de trois critères : la puissance, le type de filtre et le système d’aspiration. Parfois, l'efficacité ne rime pas toujours avec mobilité. Ainsi, cela dépend de votre besoin. L’aspirateur traîneau est un outil très efficace, qui offre un résultat satisfaisant pour un nettoyage complet. Toutefois, son utilisation nécessite un branchement sur secteur. Le point faible de ce type d’aspirateur reste donc la mobilité. En termes de résultat, les aspirateurs sans fil sont moins efficaces, mais leur atout réside dans la facilité de manipulation et leur caractère transportable partout où vous allez. Ils sont alimentés généralement par un allume-cigare du véhicule, qui les rend plus pratiques. Certains disposent d’une batterie rechargeable. Ces aspirateurs se diffèrent par la durée d’autonomie de la batterie. Cette dernière est fixée entre 8 et 30 minutes. Un aspirateur performant est doté d’une puissance élevée pour se débarrasser de toutes les saletés sur les moquettes. En moyenne, pour être efficace, la puissance d’un aspirateur de voiture est de 12 à 14 W. Votre choix doit prendre en compte le type de moquette à nettoyer. Il faut aussi connaître le type de filtre. Un bon filtre rejette de l’air qui ne présente pas de risque pour notre santé. En général, un aspirateur de voiture fonctionne avec un rejet d’air. Afin de s’assurer que ce rejet ne soit pas nocif. Parce que parfois, les filtres rejettent de l’air contenant des poussières et des acariens.
  10. Faut-il une assurance pour une voiture sans permis ? La réponse est « OUI ». Contrairement à ce que l’on semble croire, ce n’est pas parce que vous pouvez vous passer d’un permis, que vous pourrez faire de même avec l’assurance. Dans la mesure où la voiture sans permis demeure un véhicule terrestre, à moteur de surcroît, il doit donc être assuré. Quelle assurance pour une voiture sans permis ? Faut-il souscrire une assurance pour voiturette ? Est-il préférable de souscrire une assurance auto classique ? Voici toutes les réponses à vos questions. L’assurance pour voiture sans permis est obligatoire, pourquoi ? On pourrait croire que la voiture sans permis, parce qu’elle est exempte de ce dernier, peut également se passer d’une assurance. Mais c’est entièrement faux. La voiturette, comme on l’appelle également, est certes une voiture différente : elle ne roule pas plus de 45km/h et se destine essentiellement à une circulation sur les axes secondaires. Mais elle reste une voiture motorisée et à quatre roues, et qui est vouée à rouler sur la route. Et bien qu’elle présente un risque moins élevé d’accidents, il y a un risque quand même. Voilà pourquoi, la loi française exige qu’elle soit quand même assurée. La question qui se pose n’est donc pas de se demander si elle a besoin d’une assurance ou non. Mais plutôt de savoir quel type d’assurance vous souhaitez pour votre voiture sans permis. Quelle assurance pour une voiture sans permis ? Vous avez le choix entre une assurance auto classique et une assurance de voiture sans permis. Les garanties d’une assurance pour voiture sans permis Mis à part la spécificité, il n’y a pas de différences flagrantes entre l’assurance pour voiture sans permis et l’assurance auto habituelle : elles sont régies par les mêmes règles et elles proposent les mêmes garanties. En d’autres termes, que vous choisissiez l’une ou l’autre, vous devrez opter pour l’une des formules suivantes : L’assurance au tiers Elle vous permet de profiter des garanties de base telles que la responsabilité civile, la dépense pénale et le recours Assistance. L’assurance intermédiaire Elle vous permet de profiter des garanties de base, ainsi que des garanties optionnelles telles que le bris de glaces, les catastrophes naturelles, les catastrophes technologiques, les vols, les incendies, les tempêtes, les attentats, etc. L’assurance tous risques Elle vous permet – comme son nom l’indique – de profiter de garanties complètes, et d’être couvert quel que soit le sinistre. En plus des garanties de base et des garanties optionnelles, cette formule peut proposer la couverture des dommages pour tout accident. Le prix d’une assurance pour une voiture sans permis La voiture présentant moins de risque, il est évident que le montant de la cotisation sera moins élevé par rapport à celui d’une assurance auto classique. Vous devez néanmoins noter que le montant final va dépendre essentiellement de la formule que vous aurez choisie, et donc, des garanties optionnelles que vous ajouterez. Ce sont ces dernières qui peuvent faire grimper le prix. Il ne faut pas non plus oublier que le prix de votre assurance tiendra aussi en compte votre expérience en tant que conducteur. Même si le permis n’est pas exigé, un conducteur débutant présentera plus de risques. Il payera en conséquence une cotisation plus élevée. C’est d’autant plus possible si vous avez été obligé de conduire une voiturette, parce que votre permis a été annulé ou suspendu. Les conditions pour souscrire une assurance pour voiture sans permis Malgré tout, assurer une voiturette comporte son lot de risque. Voilà pourquoi, avant d’accepter de vous couvrir, les assureurs exigent que vous remplissiez quelques conditions. Pour commencer, la voiturette doit respecter les exigences suivantes : La puissance du moteur ne doit pas dépasser 50 cm3. Les places assises doivent être au nombre de deux au grand maximum Le conducteur devra aussi respecter quelques conditions : Il doit être né avant le 1er janvier 1988 S’il est né après, il doit être titulaire d’un BSR (Brevet de sécurité routière) Bon à savoir : depuis le 19 janvier 2013, toute personne ayant obtenu son BSR doit également demander un permis AM auprès de la préfecture.
  11. Rouler sans contrôle technique n’est pas recommandé. La visite technique est effectivement une étape obligatoire depuis 1992 en France. Et ce, pour tout véhicule âgé de plus de 4 ans et dont le poids est inférieur ou égal à 3.5 tonnes. La durée de validité d’un contrôle est de deux ans. Passé ce délai, il doit être renouvelé par une nouvelle visite. Vous avez dépassé la date d’échéance pour le renouvellement de votre visite technique ? Notez avant tout ceci : les forces de l’ordre, qu’il s’agisse de la police ou de la gendarmerie, peuvent vérifier ce détail à tout moment. Découvrez donc les risques que vous encourrez ainsi que les sanctions que vous risquez de prendre en cas de conduite sans contrôle technique. Rouler sans contrôle technique = voiture impossible à vendre La visite technique de votre voiture n’a pas été faite ? Si vous avez l’intention de la vendre, vous pouvez oublier. Il est effectivement illégal de vendre une voiture si le contrôle technique ne date pas de six mois au moins. Certes, un acheteur vraiment intéressé pourra se proposer de le faire lui-même. Mais cela reste un acte réprimé par la loi qui exige que ce soit le vendeur qui remette le procès-verbal du contrôle technique à l’acheteur. D’autant qu’il n’est pas possible pour le nouvel acquérant de se procurer une nouvelle carte grise sans contrôle technique à la préfecture. Le mieux est donc de faire le contrôle technique soi-même avant de penser à vendre la voiture. Conduire sans contrôle technique = danger sur la route Le principal objectif de la visite technique est de s’assurer que la voiture mise en circulation est toujours en bon état de fonctionnement. Le but étant de protéger non seulement le conducteur, mais également ses éventuels passagers, et bien sûr, les autres automobilistes. En zappant le contrôle en conséquence, non seulement vous vous mettez en danger, mais en plus, vous menacez également les autres. Car vous conduisez une voiture dont vous ignorez totalement l’état réel, et les problèmes éventuels. S’il s’avère qu’elle a des soucis techniques ou mécaniques, ce que seule une visite technique vous aurait permis de découvrir, outre la possibilité d’une panne, vous risquez aussi de provoquer un accidente sur la route. Conduite sans contrôle technique – Les sanctions encourues Tout manquement au niveau du contrôle technique est passible d’une sanction sévère. Dans quel cas vous êtes sanctionné ? Notez avant tout que les contrôles de vérification peuvent avoir lieu partout où vous tombez sur les forces de la police et de la gendarmerie. Le policier et le gendarme peuvent demander les papiers concernés sur n’importe quelle route de France. Ils vous sanctionnent généralement lorsque votre contrôle technique n’est pas valide, ce qui veut dire que vous ne l’aviez pas renouvelé alors que le délai de validité a été dépassé. Vous risquez également une sanction lorsque votre contrôle technique porte la mention « Avis défavorable » . Cela signifie généralement que votre voiture n’a pas rempli les critères et que vous devez faire une contre-visite, mais vous ne l’aviez pas fait. Et enfin, vous pourrez être sanctionné si votre contrôle technique porte la mention « Avis défavorable pour défaillance technique ». Cela signifie que vous auriez dû faire réparer la dite défaillance avant de faire une contre-visite, mais vous ne l’aviez pas fait. Les sanctions prévues La conduite d’une voiture qui n’a pas fait sa visite technique est passible de sanctions sévères. Selon la gravité de l’effraction, les forces de l’ordre peuvent soit appliquer une amende forfaitaire de 135 €, soit retirer le certificat d’immatriculation du véhicule, soit immobiliser le véhicule concerné sans délai. Rouler sans contrôle technique : quelles conséquences sur l’assurance ? Conduire sans avoir effectué la visite technique peut aussi avoir de lourdes conséquences sur votre assurance. D’abord, si vous demandez à souscrire une assurance pour un véhicule sans contrôle technique, votre demande sera refusée. Aucun assureur n’acceptera de vous assurer si l’attestation de contrôle ne figure par sur votre carte grise. Après, si le délai de validité de votre contrôle a été dépassé, mais que votre voiture est toujours assurée, en cas d’accident, votre assureur peut refuser de vous couvrir. Et ce, en invoquant « un contrat invalide ». Et il vous sera impossible d’exiger quoi que ce soit surtout si le défaut de contrôle technique figure parmi les exclusions de garanties. Et pour finir, si vous falsifiez votre carte grise pour faire croire que le contrôle a été fait, alors que ce n’est pas le cas, la compagnie d’assurance peut annuler le contrat si le forfait est découvert.
  12. Pour des voyages sans souci, plus économiques et en toute liberté, il n’y a pas mieux que les camping-cars. Grâce à ces derniers, plus besoin en effet de vous soucier ni de la destination, ni de l’endroit où vous allez habiter. Préparez les vacances devient, du coup, beaucoup moins tressant. Car il y a à disposition à la fois une solution de transport et d’hébergement. Acheter un camping-car est donc une bonne idée si vous voulez pouvoir voyager librement, sans vous soucier de toutes les contraintes qui y sont normalement liées. Mais attention, ce genre de van coûte extrêmement cher. Et si vous souhaitez réellement transformer votre acquisition en un bon investissement sur le long terme, vous devez vous assurer de faire le bon choix, c'est-à-dire d’acheter un véhicule qui correspond réellement à vos besoins. Quelles sont les marques recommandées pour un camping-car ? Comment choisir son camping-car ? Pour vous faciliter la tâche, nous avons sélectionné pour vous les meilleurs camping-cars de 2019. Les meilleurs camping-cars de moins de 50 000 € Vous avez un budget de moins de 50 000 € ? Qu’à cela ne tienne ! Vous n’aurez aucune difficulté à trouver sur le marché des fourgons de qualité à la hauteur de votre budget. Le camping-car Kosmo Van 5.4 de Laïka Si vous recherchez un camping-car de qualité, mais à petit prix, le nouveau fourgon de la Laïka est un très bon compromis. De prime abord, c’est un camping-car assez classique. Mais qu’on y regarde de plus près, on découvre que la marque italienne l'a doté de plusieurs atouts non négligeables. A commencer par l’espace de vie particulièrement spacieux, qui mesure 5.41 mètres. Ce fourgon peut accueillir jusqu’à 4 personnes la journée, et jusqu’à 3 personnes la nuit. Très pratique, il dispose aussi d’équipements très complets, ainsi que d’un cabinet de toilette très bien aménagé, et qui peut se transformer en cabine de douche. Vous l’aurez compris, c’est un modèle d’accès assez simple, mais très bien fait, et aux finitions irréprochables. Et pour couronner le tout, vous pourrez l’acquérir pour moins de 40 000 €. Les versions 2019 des fourgons Adria Twin Marque généraliste de camping-car, Adria n’a jamais cessé d’étonner et d’innover dans le domaine, ce qui lui a valu plusieurs nominations et récompenses de la part de nombreux salons. La gamme Twin s’est justement démarquée cette année, et a été récompensée non seulement au salon belge Mobicar, mais également au salon allemand CMT Stuttgart. La gamme comprend trois modèles : la Twin Suprême, la plus innovante, qui se démarque par la présence d’un skyroof de cabine ; la Twin Plus qui se différencie par ces agencements intérieurs novateurs ; et la Twin Axess qui offre le meilleur rapport qualité/prix. Le coût des fourgons Adria Twin est compris entre 43 000 € et 51 000 €. Les meilleurs camping-cars de plus de 50 000 € Pour un budget supérieur à 50 000 €, vous pourrez d’ores et déjà prétendre à des camping-cars de grande qualité. Vous ajoutez 25 000 € de plus, et vous avez droit aux modèles haut de gamme. Le camping-car Ixeo T690G de Bürstner Pour un voyage romantique à deux, Bürstner vous propose l’Ixeo T. Egalement récompensé par les salons Mobicar et CMT Stuttgart, ce modèle a fait l’objet de nombreux éloges de la part du jury. On citera avant tout le soin que les constructeurs ont apporté à la « chambre ». Elle n’est pas seulement confortable, elle est également spacieuse avec ces lits jumeaux qui mesurent deux mètres de long et qui se dotent de matelas en mousse à haute densité. Son plus grand atout : l’espace à vivre qu’il offre. Appartenant à la catégorie des camping-cars de taille moyenne en effet, l’intérieur de ce véhicule a été aménagé de manière à donner à ses occupants une grande liberté de mouvement. Sans jamais négliger le confort, il se dote premièrement d’un coin repas avec table réglable, pouvant accueillir jusqu’à 5 personnes. Il dispose également de nombreux espaces de rangement, certains se trouvant même dans le double-plancher continu Thermo Floor du camping-car. Et en bonus, il se dote d’un skyroof grand format. Le système d’éclairage n’est pas en reste. Car pour renforcer cette impression de grands espaces, Bürstner a ajouté à son modèle un concept d’éclairage innovant. Mais ce que les jurys ont le plus apprécié, c’est la porte Hartal de taille XL qu’arbore le véhicule. Et tout cela, pour un prix ne dépassant pas les 60 000 €. Le camping-car K-Yatch Tekno Line 90 Dans la catégorie des camping-cars haut de gamme, vous pouvez vous tourner vers l’un des modèles 2019 de Mobilvetta Design : le K-Yatch Tekno Line 90. Dès le premier coup-d’œil, on est séduit par sa singularité et par sa personnalité. Et quand on y pénètre, on n’est pas déçu. Le K-Yatch Tekno Line 90 est indubitablement un camping-car moderne et innovant avec son fameux salon face-face, qui se dote d’une table portefeuille pouvant se tourner sur 360°. Vous y disposez donc d’un espace dinette particulièrement charmant et certainement convivial. Même chose avec la chambre. Encore une fois, on a droit à la dernière tendance : le fameux lit central. Mesurant 160 cm de large, il se dote d’un matelas à mousse de haute qualité. Mais ce qui plaît le plus, c’est qu’il est possible de régler sa hauteur grâce à une commande électrique. Et pour couronner le tout, ce camping-car offre un grand espace de vie. Que ce soit de jour que de nuit, il peut accueillir jusqu’à 4 personnes. En plus de la chambre en effet, il dispose également d’un pavillon électrique situé en dessus de la cabine et qui peut accueillir deux autres personnes. Le camping-car K-Yatch Tekno Line 90 coûte aux environs de 75 990 €.
  13. Une fuite de liquide de refroidissement peut avoir des conséquences graves. Lorsqu’il devient difficile de refroidir le moteur et d’évacuer les calories qu’il émet en effet, cela peut – à la longue – entraîner non seulement une surchauffe, mais également une panne. Voilà pourquoi, si vous constatez une baisse anormale du liquide de refroidissement, voire une perte, n’attendez pas. Il s’agit probablement d’une fuite, et vous devez réagir rapidement. Qu’est-ce qui peut entraîner une fuite de liquide de refroidissement ? Comment détecter une perte ? Comment y remédier ? Nous répondons à toutes vos questions. Fuite de liquide de refroidissement – Les causes Plusieurs raisons peuvent expliquer une perte de liquide de refroidissement, et donc une fuite. Les durites La majeure partie du temps, le problème est causé par des anomalies au niveau des durites. Lorsque ces dernières sont percées, trouées, desserrées ou coupées en effet, elles provoquent des fuites. Le radiateur La fuite peut également venir d’un radiateur défectueux. En cas de perte de liquide de refroidissement par conséquent, assurez-vous que le radiateur n’est pas percé à un ou plusieurs endroits. Le joint de culasse Le joint de culasse a pour rôle d’assurer la communication entre le bloc moteur et la culasse. Lorsqu’il est en mauvais état ou lorsqu’il rompt, cette communication n’est plus étanche. Cela peut entraîner une fuite. Les joints d’étanchéité de la pompe à eau Comme leur nom l’indique, les joints de la pompe à eau garantissent l’étanchéité du système. Lorsqu’ils sont trop usés ou en mauvais état, ils ne peuvent remplir correctement leur rôle, ce qui peut occasionner une fuite. Comment détecter une fuite du liquide de refroidissement ? Plusieurs signes peuvent indiquer la perte de liquide de refroidissement. A commencer par l’animation du voyant rouge de la température, indiquant que vous devez ajouter du liquide de refroidissement. Et ce, alors que vous l’avez fait récemment. Une baisse de niveau du liquide de refroidissement Une baisse anormale et soudaine du niveau de liquide dans le bocal d’expansion est le premier indice qui devrait vous mettre la puce à l’oreille. En d’autres termes, si le niveau de liquide se retrouve en dessous du repère « mini » indiqué sur la vase, il y a probablement une fuite quelque part. Attention, il est dangereux de procéder à la vérification du niveau de liquide juste après l’arrêt. Pour éviter les brûlures, attendez que le moteur refroidisse avant d’ouvrir le bocal. Un bouillonnement dans la vase d’expansion Vous devez aussi suspecter une fuite du liquide de refroidissement lorsque le contenu de la vase d’expansion se met à bouillir. Il est normal que le liquide soit chaud lorsque le moteur est en marche. En revanche, il n’est pas sensé bouillir du tout, surtout si le ventilateur fonctionne et qu’il n’y a aucun problème au niveau du radiateur. Par conséquent, si vous découvrez un bouillonnement dans le bocal d’expansion, vous devez suspecter une fuite. La présence de dépôts blanchâtres, signe d’une fuite de liquide de refroidissement Les fuites du liquide de refroidissement peuvent entraîner la formation de dépôts blanchâtres là où il passe. Donc, si vous en voyez sur les durites, c’est qu’il y a une fuite. Vous pourrez en trouver également sur la pompe à eau, sur le radiateur ou sur un collier de serrage. Vous pouvez aussi suspecter une fuite lorsqu’une fumée blanche se met à sortir de votre pot d’échappement. Bon à savoir : vous pourrez détecter où se situe précisément la fuite en insérant de l’air sous pression dans le circuit. Que faire en cas de fuite du liquide de refroidissement ? Plusieurs solutions s’offrent à vous. Il existe, à ce jour, de nombreux moyens de remédier à une fuite du liquide de refroidissement. Utiliser un traitement spécifique Si l’origine de la fuite n’est pas trop grave, vous pouvez utiliser un traitement spécifique. Vous pourrez, aujourd’hui, trouver sur le marché des produits comme le fameux Stop Fuite Radiateur. Ils ont été conçus spécialement pour stopper la fuite du liquide du refroidissement si elle se fait au niveau du radiateur. Ils offrent l’avantage de pouvoir s’adapter à n’importe quel moteur (diesel ou essence), et d’être compatible avec toutes les marques d’antigels et de liquides de refroidissement. Mais attention, ils ne sont efficaces que sur les petites fissures. Procéder à la réparation et/ou au remplacement La deuxième possibilité est de détecter l’origine de la fuite : durites, radiateur, joint de culasse, joint d’étanchéité, etc. Lorsque la fuite est trop importante en effet, l’utilisation d’un produit de traitement spécifique est rarement efficace. La meilleure chose à faire est donc de trouver d’où vient la fuite, de procéder à la réparation, voire au remplacement si les éléments touchés sont trop endommagés pour être réparés. Bon à savoir : avant de réparer ou de remplacer l’élément défectueux, pensez d’abord à vidanger le liquide de refroidissement. Et si vous pensez ne pas avoir assez de connaissances en mécanique pour réussir l’opération, n’hésitez pas à confier votre véhicule à un garagiste. C’est plus prudent.
  14. Le volume du coffre figure parmi les critères à ne pas négliger au moment de choisir son véhicule. Disposer d’un espace de rangement volumineux peut en effet être pratique à tout moment. Quand vous partez en voyage, quand vous avez besoin de transporter des matériels ou des équipements de grande taille, ou encore quand vous devez transporter des animaux de compagnie. Vous voulez acheter une voiture ? Vous voulez qu’elle dispose d’un espace de rangement volumineux ? Découvrez notre liste des voitures ayant le plus grand coffre. Les citadines qui ont le plus grand coffre Vous devez savoir une chose : vous n’êtes pas obligé d’acheter une voiture au grand gabarit pour bénéficier d’un grand coffre. Il est tout à fait possible aujourd’hui de s’offrir une petite citadine, dont le volume du coffre peut aller jusqu’à plus de 300 litres. C’est le cas, par exemple, de la Seat Ibiza qui dispose d’un espace de rangement de 355 litres et de la Polo de Volkswagen qui dispose d’un coffre de 351 litres de volume. Dans la catégorie des françaises, vous pouvez opter pour la Renault Zoé avec son coffre de 340 litres de capacité. Sinon, vous pouvez aussi vous tourner vers la Skoda Fabia qui se dote d’un coffre volumineux d’une capacité de 330 litres ou vers la Hyundai i20 qui, malgré sa petite taille, dispose d’un coffre d’une capacité de 325 litres. Les berlines qui ont le plus grand coffre Dans la liste des voitures qui ont le plus grand coffre, on retrouve également les berlines. Et vous seriez étonné d’apprendre qu’elles peuvent avoir une capacité allant jusqu’à plus de 600 litres. Deux constructeurs se démarquent : Skoda et Volkswagen. Tout en haut de la liste, on retrouve par exemple la Skoda Superb qui arbore un coffre volumineux d’une capacité de 625 litres. Elle est suivie de près par la Renault Talisman avec son coffre de 610 litres de volume et de la Skoda Octavia, qui arbore fièrement son coffre de 590 litres de volume, extensible jusqu’à 1580 litres une fois les sièges rabattus. Si vous aimez les allemandes, vous serez servi car la Passat et la Arteon de Volkswagen disposent toutes deux de coffres assez grands, respectivement de 585 litres et de 563 litres de volume. La Jetta dispose également d’un coffre de 573 litres. Les voitures qui ont le plus grand coffre – Les SUV Excellent compromis entre une petite voiture et une voiture de grand gabarit, les SUV offrent à la fois le confort des citadines et l’espace que l’on envie tant aux 4*4. Conçus pour être pratiques et confortables à la fois, ils sont tout naturellement dotés d’un coffre spacieux pouvant aller jusqu’à plus de 2000 litres. C’est le cas du Tesla Model X, sans doute la seule voiture qui dispose de deux coffres : l’une à l’avant et l’autre à l’arrière. Elle offre un espace de rangement d’un volume total de 2.180 litres. Elle est suivie de près par la Land Rover Discovery qui arbore fièrement un grand coffre d’un volume de 1.260 litres. La Q7 de la marque allemande Audi figure aussi parmi les SUV ayant un très grand coffre. Surnommée « déménageur », elle dispose d’un espace de rangement de 295 litres de volume en 7 places. Mais une fois ces sièges rabattus, vous pouvez disposer d’un coffre de 890 litres en 5 places, et d’un coffre de 2.075 litres en 2 places. La Tiguan de Volkswagen offre à peu près les mêmes capacités. Surnommée « Allspace », elle embarque un coffre de 520 litres qui, une fois les sièges rabattus, s’étend jusqu’à 1.655 litres. Et c’est sans surprise qu’on retrouve dans la liste la Kodiaq de Skoda. Comme la majorité des modèles de la marque, celle-ci se dote d’un coffre de 521 litres qui peut s’étendre jusqu’à 1.630 litres une fois que l’on rabat les sièges. Les voitures qui ont le plus grand coffre – Les Monospaces Et on termine par les Monospaces qui – comme leur nom l’indique si bien – ont été conçus pour offrir justement le maximum de place possible. Et ce, aussi bien pour la famille que pour les bagages. En première place, on retrouve donc la Galaxy de Ford qui dispose d’un coffre d’une capacité de 850 litres. Elle est suivie de près par la Dacia Lodgy qui s’enorgueille avec un coffre de 820 litres de volume, et par la Sharan de Volkswagen avec son coffre de 800 litres. Et on termine avec la fameuse Renault Espace qui dispose d’un coffre de 680 litres de volume.
  15. Le succès aux épreuves de permis de conduire vous permet de rouler en toute liberté et légalité. Réussir son permis de conduire sans difficulté est possible. Il faut seulement bien se préparer afin d’éviter les mauvaises surprises. Quelles sont donc les meilleures conditions pour passer sereinement votre examen ? Quels sont les conseils les plus pertinents pour réussir? Retrouvez dans notre article quelques astuces efficaces. Les conseils, il faut les demander à un professionnel et non à tout le monde. Nous avons sélectionné pour vous quelques conseils essentiels d’un examinateur pendant les épreuves de permis de conduire. Mettre les chances de votre côté nécessite la connaissance du déroulement de chaque épreuve à l’examen. Les critères d’évaluation lors de l’examen Lors des épreuves, l’examinateur cherche à évaluer votre capacité en se basant sur quelques points qu’il faut bien savoir. Il détermine votre compétence à partir d’une fiche qu’il va compléter au fur et à mesure. Ainsi le bilan des compétences se divise en trois. La notation E correspond à une faute éliminatoire. Dans ce cas, vous devez repasser votre permis de conduire. Maîtrisez votre véhicule La première évaluation porte sur la connaissance et la maîtrise de son véhicule. Votre capacité à maîtriser votre véhicule s’apprécie sur la base de trois points à savoir : l’installation de la sécurité à bord, les vérifications de la voiture et l’utilisation des commandes. Il convient de s’assurer que vous maîtrisez votre voiture. Cela consiste à se préparer aux épreuves de conduite. Visitez la piste avant la date d’examen. Si possible, vous devez vous habituer à conduire dans la zone. Il est tout à fait possible de passer un examen blanc avec votre moniteur. Vous serez plus à l’aise, vous pouvez vous débarrasser de la peur facilement le jour de l’examen. Il n’y aura aucune surprise et cela vous permet de vous sentir plus prêt pour passer l’examen. Prenez le temps de faire quelques entraînements sur la piste auto afin de maîtriser les manœuvres de base tels que la marche arrière, stationner la voiture. L’examinateur s’attarde à vérifier par exemple la manière dont vous placez vos pieds, votre position sur votre siège. Ainsi, il faut vraiment que vous soyez bien à l’aise. Vous devez acquérir toutes les informations sur l’appellation, le rôle de chaque compartiment tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du véhicule et la position de tous les équipements. Il en est par exemple de l’airbag, les tableaux de bord, les clignotants, etc. Les contrôles visuels consistent à s’assurer que les rétroviseurs intérieurs et extérieurs sont bien placés. Le contrôle doit se faire avant l’épreuve de conduite. Êtes-vous capable d’appréhender la route L’évaluation tient compte de votre capacité de prendre de l’information pour chaque situation, de votre capacité d’adapter votre vitesse selon les circonstances et le respect de la réglementation. L’objectif consiste à apprécier si vous pouvez vous adapter facilement à n’importe quelle situation. Il faudra faire attention à votre vitesse. Il convient de bien observer les panneaux qui signalent une vitesse maximale autorisée. Il est aussi conseillé d’adapter votre allure à chaque situation qui se présente. Ainsi, vous pouvez obtenir une bonne note si vous êtes capable de tenir compte des situations pour adapter votre vitesse. Votre comportement avec les autres usagers de la route Enfin, la dernière évaluation concerne votre attitude en cas de partage de la route avec d’autres usagers. Elle se base sur la capacité de communiquer avec les autres usagers, le maintien des espaces de sécurité et le partage de la chaussée. Un test de vue est utile pour vérifier votre vision. Il peut s’agir de la lecture de la plaque d’immatriculation d’une autre voiture se trouvant plus loin. Vous pouvez gagner des points bonus à cause de votre courtoisie avec les autres utilisateurs de la route et en cas de conduite économique. L’ensemble des exigences nécessite de l’entraînement. Quelques secrets pour réussir votre permis de conduire Pour être au top le jour de l’examen, il faut opter pour une bonne auto-école, connaitre et maîtriser les bases et surtout se préparer mentalement. Choisir une bonne auto école En premier lieu, choisissez une bonne auto école pour passer votre permis de conduire. Elle vous aidera beaucoup dans toutes les préparations à faire. Celles qui proposent des tarifs très bas n’offrent pas généralement de service de qualité, qui peut amener les candidats à la dérive. N’hésitez pas à obtenir une recommandation de votre proche ou d’un membre de la famille avant de valider votre choix. La réglementation impose un entraînement de 20 h avec le moniteur. Ainsi, vous pouvez consacrer plus de temps pour s’entraîner sur la zone. Maîtriser les connaissances de base La maîtrise du code de la route est incontournable pour passer l’examen. Ainsi, il faudra savoir les règles de bases telles que les règles de priorité, la signification des panneaux et les limitations de vitesse. Pour l’épreuve théorique, les questions portent sur la sécurité routière, les vérifications à l’intérieur et à l’extérieur et les premiers secours. Il faut bien donc réviser avant la date de l’examen. Se préparer mentalement Adopter des bonnes attitudes vous permet de réduire le stress le jour de l’examen. La peur peut gâcher tout surtout pour l’épreuve de conduite. Détendez-vous avant de passer l’examen. La veille, il faut bien se reposer et dormir. Si possible, participer à une activité sportive antistress. Dès le début de l’épreuve, il faut adopter les meilleurs comportements. Si vous pensez avoir commis une faute éliminatoire, il faudra tenir jusqu’au bout et se ressaisir. L’important, c’est de garder la tête froide même si ce n’est pas facile. Il ne faut surtout pas interpréter le comportement de l’examinateur. Vous pouvez bien vous tromper et échouer à votre examen. Le manque de confiance en soi peut devenir aussi un facteur qui vous empêche de réussir sereinement votre permis de conduire. Il faut aussi rester concentré pendant toutes les épreuves. Les résultats des examens sont disponibles dans les 48h à compter de la date de l’examen sans compter les week-ends et les jours fériés sur le site de sécurité routière. Pour trouver facilement votre nom, n’oubliez pas votre numéro NEPH.
×
×
  • Créer...