Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…

Eveline Luca

Membres
  • Compteur de contenus

    318
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2

Eveline Luca a gagné pour la dernière fois le 19 avril 2020

Eveline Luca a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

2 Neutral

Visiteurs récents du profil

29 582 visualisations du profil
  1. Le liquide de refroidissement est un élément très important pour le bon fonctionnement de votre voiture. Encore appelé antigel, le liquide de refroidissement permet de réguler la température du moteur. Il permet d’éviter la surchauffe du moteur de votre automobile. Quel est le rôle du liquide de refroidissement ? Quels sont les différents types de liquide de refroidissement ? Que faire en cas de fuite ? Comment choisir son liquide de refroidissement ? Nous vous donnons dans cet article, toutes les informations nécessaires à savoir sur le liquide de refroidissement. Rôle du liquide de refroidissement Le liquide de refroidissement a pour rôle de maintenir le moteur à une bonne température afin d’éviter les risques de surchauffe lorsque les températures sont élevées. C’est un liquide fluide qui se situe au niveau du circuit de refroidissement, qui intervient également lorsque les températures sont basses. Il permet, justement, d’éviter que le moteur ne se gèle. Pour jouer son rôle, le liquide de refroidissement circule vers le radiateur, et conserve la température du moteur à 100 ° C. Il ne peut d’ailleurs pas bouillir en dessous de cette température. Grâce à son rôle de régulateur, le liquide de refroidissement protège le moteur du véhicule, et vous permet de l’utiliser pendant longtemps. Les différents types de liquide de refroidissement Il existe plusieurs types de liquide de refroidissement de différentes couleurs. On distingue les liquides de refroidissement de type C, qui sont généralement de couleur bleue ou verte. Ils sont fabriqués essentiellement par des composants d’origine minérale. Nous avons également les liquides de refroidissement de type D et G, qui ont une durée de vie relativement plus longue que le type C. Ils sont réputés pour être très résistants et très durables. Vous les reconnaissez à travers leurs couleurs jaune, rose ou orange. Les liquides de type D et G sont fabriqués avec des composants d’origine organique. En ce qui concerne le choix du liquide de refroidissement de votre véhicule, il est recommandé de se conformer aux prescriptions du constructeur de l’automobile, en fonction du modèle et de la marque de la voiture. Pour le savoir, il vous suffit de consulter le carnet d’entretien du véhicule. Par ailleurs, il est formellement interdit de mélanger deux liquides de refroidissement de différents types. Cela peut s’avérer dangereux pour votre moteur. Ce mélange peut entraîner la formation de bouchons dans le circuit de refroidissement. Enfin, évitez d’utiliser l’eau en lieu et place du liquide de refroidissement. Comment choisir son liquide de refroidissement ? Vous savez à présent qu’il existe différents types de liquides de refroidissement. Votre choix dépendra non seulement de vos besoins, mais aussi de votre budget et surtout de la recommandation du constructeur de la voiture. Vous avez donc le choix entre les liquides de type C ou de types D et G. Nous vous recommandons les liquides de types D et G, car ils sont plus efficaces. Aujourd’hui, il existe des liquides de type universel qui sont adaptés à tous les types de véhicules. C’est une solution plus pratique et moins onéreuse. Par ailleurs, il existe des liquides de refroidissement organiques spécifiques à certains constructeurs tels que Mercedes, BMW, PSA. Dans ce cas, vous devez tout simplement opter pour le liquide prescrit dans le carnet d’entretien. Entretien du liquide de refroidissement Pour son bon fonctionnement, le liquide de refroidissement doit être bien entretenu. Il est important de vérifier son niveau, et de le changer au besoin. Vérification du niveau du liquide de refroidissement Avant de commencer la vérification, il est primordial de vous assurer que le moteur est bien refroidi. Cela vous évitera de vous blesser. Une fois ce préalable respecté, vous devez ouvrir le capot de la voiture, et identifier l’emplacement du réservoir. Repérez le radiateur, et munissez-vous d’un chiffon épais afin de retirer le bouchon. Après avoir retiré le bouchon, identifiez dans le réservoir du radiateur, les deux lignes indiquant les niveaux maximum et minimum. Le liquide de refroidissement ne doit pas se situer au-dessous de la ligne minimum, en au-dessus de la ligne maximum. Idéalement, il est conseillé de vérifier le niveau du liquide de refroidissement au moins une fois par mois. Changer régulièrement le liquide de refroidissement Il est recommandé de changer le liquide de refroidissement tous les 3 et 5 ans, en fonction des prescriptions du carnet d’entretien. Certains signes peuvent également vous faire comprendre qu’il est temps de changer de liquide de refroidissement. Par exemple, le voyant de liquide de refroidissement présent sur le tableau de bord du véhicule vous alerte en cas de problème. Il vous prévient lorsque le niveau est très bas. De plus, si votre moteur commence à chauffer excessivement, le problème peut être lié au liquide de refroidissement. Pour changer le liquide de refroidissement, il est nécessaire de purger le radiateur. Pour ce faire, vous aurez besoin d’un liquide de refroidissement neuf, d’une caisse à outils et d’une bassine. Laissez le moteur se refroidir, ouvrez le bouchon du radiateur, puis ouvrez le bouchon de vidange. Placez la bassine sous le bouchon de vidange, et laissez couler le liquide. Une fois qu’il n’y a plus de liquide, remplissez le radiateur d’eau, fermez le bouchon et démarrez le moteur. Cela permet de nettoyer complètement le radiateur de votre véhicule. Stoppez le moteur, laissez-le se refroidir, puis reprenez les étapes précédentes. Remplissez à présent le radiateur du nouveau liquide jusqu’à la jauge maximale et replacez le bouchon du radiateur. Que faire en cas de fuite du liquide de refroidissement ? Les fuites au niveau du liquide de refroidissement sont fréquentes. Vous remarquerez que le niveau du liquide ne cesse de diminuer. Pour savoir s’il y a fuite, observez le pot d’échappement de votre véhicule. La fuite est détectable à travers l’élévation d’une fumée blanchâtre au niveau du pot d’échappement. Le premier réflexe à avoir en cas de fuite est d’utiliser un liquide spécifique pour la stopper. C’est un traitement qui protège l’ensemble du circuit de refroidissement d’éventuelles fissures. Lorsque la fuite s’avère importante, faites appel au plus vite à un professionnel.
  2. La batterie est un élément important pour le fonctionnement d’une voiture. Elle est nécessaire pour le démarrage du moteur de la voiture. Une batterie défectueuse peut donc empêcher votre voiture de démarrer. Il arrive souvent que la batterie d’un véhicule explose, ce qui peut entraîner de graves dommages. Comment fonctionne la batterie d’un véhicule ? Qu’est-ce qui peut entraîner son explosion ? Quelles sont les précautions à prendre pour éviter cet incident ? Lisez cet article pour obtenir des réponses à ces diverses questions. Fonctionnement de la batterie d’un véhicule La batterie de la voiture fonctionne avec de l’énergie électrique. Elle est composée de deux plaques immergées dans un mélange d’eau et d’acide sulfurique communément appelés électrolytes. L’électrolyte dispose de deux bornes, l’une positive et l’autre négative, et celles-ci déclenchent la réaction chimique qui produit l’énergie électrique nécessaire pour le fonctionnement de la batterie. Après plusieurs utilisations, la batterie se décharge et elle a besoin d’être rechargée. C’est justement ce rôle que joue l’alternateur, qui produit l’électricité durant la conduite du véhicule. Il est donc important de s’assurer que la batterie de votre automobile est bien chargée. Qu’est-ce qui peut entraîner l’explosion de la batterie d’une voiture ? Une batterie de voiture peut exploser pour plusieurs raisons. L’explosion de la batterie entraîne parfois la projection d’acide et de fragments de plastique sur le visage du conducteur et causer qu’autres dommages matériels. Le froid Le froid est l’une des causes principales pour lesquelles la batterie d’un véhicule peut exploser. En effet, en temps de froid, les batteries de véhicule se déchargent très vite. Les batteries sont donc très faibles, ce qui rend le démarrage difficile, voire impossible. Or, lorsque la charge d’une batterie est inférieure à 12,4 volts, l’électrolyte se sépare, ce qui suscite une réaction entre l’acide et les plaques de plomb à l’intérieur de la batterie. Cette réaction favorise la création d’un gaz hydrogène très explosif. Ce gaz hydrogène peut donc entraîner l’explosion du couvercle de la batterie ou de la batterie elle-même. Durée de vie dépassée Comme tout appareil, la batterie d’une voiture a également une limite de durée de vie. Après quelques années, elle s’affaiblit complètement. Ces informations sont généralement renseignées dans le carnet d’entretien de la voiture. De façon générale, la batterie d’une voiture s’affaiblit après trois à cinq ans d’utilisation. Lorsque vous vivez dans le nord, ou à un endroit où l’hiver est particulièrement rude, la batterie de votre voiture aura une durée de vie plus courte. Il est donc important de tester souvent la batterie de votre automobile et de la recharger au besoin. Lorsque la batterie est complètement affaiblie, elle peut exploser au démarrage. L’erreur humaine De nombreuses batteries de voitures explosent à cause des erreurs des hommes. Effectivement, pour l’utilisation optimale de la batterie d’un véhicule, il est important d’avoir de bons réflexes. Laisser entre autres accidentellement les phares allumés pendant un long moment est une très grande erreur qui peut d’ailleurs entraîner l’explosion de la batterie. De plus, une utilisation excessive de la batterie peut causer son explosion. Vous n’êtes pas sans savoir que les batteries alimentent tout ce qui se trouve dans la batterie. Certaines personnes rechargent leurs téléphones, tablettes ou ordinateurs dans la voiture. La recharge de tous ces équipements participe à la surchauffe et au bouillonnement de la batterie. Toute cette surcharge peut entraîner l’explosion de la batterie. Il est important que tout conducteur garde en esprit le rôle principal de la batterie, et l’utilise de façon optimale. La corrosion La batterie de votre voiture peut exploser si elle est endommagée par la corrosion. En effet, l’acide de la batterie est corrosif. La présence de corrosion sur les connexions de la voiture peut être un facteur d’explosion de la batterie. Lorsque les connexions sont encrassées, elles ne jouent plus convenablement leur rôle. L’alternateur ne pourra donc pas recharger la batterie lors de la conduite. Pour savoir que votre batterie est endommagée par la corrosion, vérifiez s’il y a des excroissances bleues ou vertes sur les bornes de la batterie. Vérifiez également s’il n’y a pas la présence d’une substance poudreuse blanche sur la batterie. Quelques précautions pour éviter l’explosion de la batterie de votre voiture Afin d’éviter que la batterie de votre voiture n’explose, nous vous donnons quelques mesures de préventions. Vérifiez que la batterie est bien rechargée Il est important de contrôler régulièrement la batterie, et de vous assurer qu’elle est bien rechargée. Nous vous recommandons de retirer la batterie au terme de la journée en temps de froid, et de la mettre en intérieur. Vous pourrez la remplacer le lendemain afin de commencer votre journée. Lorsqu’il n’est pas possible d’entreposer la batterie en intérieur, vérifiez son état en fin de journée. Ne chargez pas une batterie gelée En temps de froid extrême, il est possible que la batterie de la voiture soit gelée. Il est vraiment dangereux de charger ou de survolter une batterie chargée. Pour cela, vérifiez que la batterie n’est pas gelée. Enlevez donc les bouchons qui se trouvent sur les éléments et vérifiez si l’électrolyte est gelé. Si oui, attendez que la batterie se dégèle complètement pour la charger. Utilisez la batterie de façon optimisée Évitez toute surchauffe de la batterie. Évitez au maximum de recharger vos appareils électroniques dans la voiture. Et, surtout, ne branchez pas plusieurs appareils à la fois. Effectuez des contrôles réguliers Pour réduire les risques d’explosion de la batterie de votre voiture, il est important de faire des contrôles réguliers dans un garage. Vérifiez l’état de la batterie, des connexions et de tous les éléments qui participent à son fonctionnement. En résumé, l’explosion de la batterie d’une peut-être due à plusieurs facteurs notamment le froid. Pour prévenir cet incident, il est important d’avoir de bonnes habitudes, de prendre soin de la batterie de voiture et de l’entretenir convenablement.
  3. Pour protéger votre voiture du soleil et des intempéries, il est important d’installer un carport notamment si vous ne possédez pas de garage. Un carport s’avère encore plus important en cette période de froid où le gel peut endommager votre voiture. L’installation de cet accessoire de protection est cependant encadrée par la loi. Le carport répond à des règles strictes qu’il est nécessaire de respecter pour l’installer. Qu’est-ce qu’un carport ? La construction d’un carport nécessite-t-elle une autorisation préalable ? Combien coûte l’installation d’un carport ? Qu’est-ce qu’un carport ? Le carport est destiné à protéger votre véhicule des intempéries. Il joue le même rôle qu’un garage à la différence qu’il est construit dans une configuration ouverte. Il est plus simple et plus pratique d’un garage. Compte tenu de sa configuration, vous n’aurez plus besoin d’ouvrir le portail pour sortir votre automobile. La construction d’un carport est très rapide et ne coûte pas trop cher. Il est important de savoir que l’installation d’un carport est une excellente idée pour la protection de votre véhicule. Non seulement vous pourrez installer un carport pour plusieurs voitures, mais vous ferez également des économies. Vous n’aurez plus besoin de chercher une place pour garer votre voiture en plein air. Il existe principalement deux types de carports : le carport autoportant et le carport adossé. Le carport autoportant possède des poteaux des deux côtés, peut être installé n’importe où dans la cour. Quant au carport adossé, il possède des poteaux uniquement d’un côté et il doit être obligatoirement installé contre un mur. La construction d’un carport nécessite-t-elle une autorisation préalable ? Le besoin de disposer d’une autorisation avant l’installation du carport dépend du type de carport ainsi que de la superficie d’emprise au sol. Les carports en PVC souple temporaires : sans autorisation Il existe sur le marché des carports en PVC souple qui sont placés de façon temporaire. Pour ce type de carports, aucune autorisation préalable n’est requise pour l’installation. Ces carports se présentent sous la forme d’une structure en acier, recouverte d’une toile souple en PVC. Précisons qu’il s’agit de carports temporaires, que vous ne pouvez pas utiliser de façon permanente. Ces abris de voiture sont d’ailleurs fragiles, et ne peuvent résister pendant longtemps. Carports avec une superficie comprise entre 5 et 20 m² : simple déclaration des travaux Si la surface d’emprise au sol du carport est comprise entre 5 et 20 m², alors vous n’aurez pas besoin d’une autorisation. Mais, vous avez l’obligation d’effectuer une déclaration préalable des travaux. Vous informez donc l’administration de votre volonté de réaliser des travaux d’installation. Un dossier de déclaration de travaux doit être déposé à la mairie. Le dossier doit comprendre les plans, les photographies, le style, les matériaux à utiliser, etc. Carports avec une superficie de plus de 20 m² Pour les carports créant une surface d’emprise au sol de plus de 20 m², une autorisation de construire est nécessaire. La demande se fait également à la mairie, et vous devez un dossier semblable à celui de la déclaration préalable des travaux. Sanctions relatives à la construction d’un carport sans autorisation de construire En cas de non-respect de l’obligation de déclaration des travaux ou de la demande du permis de construire, vous vous exposez à une amende de 1200 à 300 000 euros selon les cas. Vous encourez également des sanctions fiscales notamment le paiement de redevances. Quels matériaux pour la construction de votre carport ? Avant sa construction, il faudra d’abord choisir le matériau adéquat pour votre carport. L’aluminium ou le métal Ces deux matériaux sont les plus utilisés pour la construction des carports. En effet, l’aluminium est très léger, et résistant. De plus, il s’harmonise facilement avec tous les décors. Mieux, les carports en aluminium et en métal ne demandent pas assez d’entretiens. Cependant, pour l’installation, le carport doit être bien ancré dans le sol afin d’éviter qu’il ne s’enlève lors des tempêtes ou de vents violents. Le bois L’avantage du carport en bois est sa résistance. Il est suffisamment lourd, et peut tenir pendant longtemps malgré les tempêtes et les vents violents. Ce type de carport nécessite un entretien régulier. Par ailleurs, la résistance et la durabilité du carport dépendront également du bois choisi. En effet, vous avez le choix entre plusieurs types de bois à savoir le sapin, le pin Douglas ou l’épicéa. Si vous voulez un carport esthétique, moderne qui sort de l’ordinaire, vous pouvez opter pour la combinaison du bois et de l’aluminium. Quels matériaux pour les revêtements du sol ? Le revêtement est la partie du carport qui touche directement la voiture. C’est notamment le sol, qui doit être plat et antidérapant. Le revêtement du sol peut être fait en divers matériaux. Grain, gravier ou pierre concassée L’utilisation de ces matériaux ne nécessite pas beaucoup d’efforts. Vous avez juste besoin d’une fondation en béton et d’une quantité suffisante du matériau de remplissage. Vous pouvez le réaliser vous-même sans l’intervention d’un expert. Le pavé Le revêtement en pavé est particulièrement très esthétique. Pour réaliser les pavés, vous aurez besoin du ciment. Assurez-vous qu’ils soient coupés proprement et posés avec précision. Avant de poser les pavés, il est important de vous assurer que la fondation est bien stable. Cependant, le pavé nécessite un entretien régulier. Asphalte L’asphalte est très bénéfique dans la mesure où il offre une capacité de charge particulièrement élevée. De plus, très résistant, il a une très longue durée de vie. Mieux, ce matériau présente un niveau élevé d’isolation aux bruits d’impact. Toutefois, il est à un prix élevé. Prix pour l’installation d’un carport Le prix d’un carpot varie en fonction de plusieurs critères. Les critères essentiels pris en compte sont les matériaux utilisés pour la construction, la superficie, et le type de structure. De façon générale, le prix d’un carport adossé est compris entre 350 et 4 500 euros. Pour un carport autoportant, prévoyez entre 500 et 6 000 euros. De plus, le prix peut varier selon les accessoires intégrés au carport. Pour un carport équipé de panneaux solaires, la fourchette est entre 8 000 et 18 000 euros.
  4. Le siècle passé, avoir une voiture était presque perçue comme un luxe. Cependant, de nos jours, c’est un outil de transport capital. De même, il ne suffit plus d’avoir un véhicule, mais de trouver une auto en accord avec son style de conduite. Diesel, hybride, essence… pas facile de trouver un moteur assez puissant pour satisfaire les attentes de chaque propriétaire. Comment choisir son véhicule ? Quels sont les critères à prendre en compte ? Quelle puissance vous conviendra le mieux ? Tenir compte des caractéristiques de la motorisation Le moteur est le principal équipement considéré lorsqu’il s’agit d’évaluer la performance générale d’une voiture. Quand il est robuste, l’auto est puissante et rapide. Sans être expert en automobile, vous devez comprendre les éléments essentiels qui définissent la puissance du moteur. Le cheval-vapeur ou cheval DIN Il s’agit de la caractéristique qui définit à quel point le moteur est puissant. C’est celui qui est montré en publicité pour indiquer le nombre de chevaux (ch). Le cheval-vapeur détermine les réelles capacités du moteur au summum de sa puissance. C’est donc lui qui vous renseigne sur la vitesse de même que sur l’accélération de l’auto. Un cheval DIN puissant signifie une voiture rapide, et qui monte rapidement en vitesse. Le couple Newton mètre (Nm) En termes plus accessibles, le couple Nm représente la force de poussée du véhicule. C’est en fait, la puissance donnée par le moteur au minimum de son régime. Cette caractéristique permet de déterminer la capacité à accélérer pendant les phases de reprise. Plus le couple Nm est élevé et moins l’accélérateur est sollicité lorsque vous allez plus vite. La cylindrée Il est question de cylindrée lorsqu’on fait référence au volume de tous les cylindres contenus dans le moteur. Elle s’exprime en litre ou en cm³ selon le pays considéré. En fait, il s’agit de cumuler le volume de chaque cylindre qui est synonyme de l’aptitude du moteur à prendre du carburant. Une grande cylindrée veut dire un couple puissant. Le rapport poids/puissance Le portrait-robot réalisé par l’Argus permet de mieux apprécier les performances d’un véhicule. Celui-ci indique les valeurs moyennes des voitures des particuliers qui sont les suivantes : Cheval DIN : 114 ch Capacité du moteur : 1,4 L ou 1402 cm Force de poussé : 219 Nm Bien que ces chiffres soient corrects, il faut tenir compte de la masse et de la taille de l’automobile. Au-delà des valeurs brutes affichées dans les publicités, une comparaison entre le poids et la puissance dévoile les vraies performances routières. Choisir selon son mode de conduite Évaluer vos propres besoins et attentes est la première chose à faire avant de songer à acheter une nouvelle voiture. Ceci peut se faire en se posant des questions dont voici quelques exemples : Quel est le nombre de personnes à transporter ? Quelles sont les catégories de voitures qui s’adaptent le mieux à vos besoins ? Quel est le mode de conduite à adopter (sportif, économique, normal…) ? Quels seront les trajets à effectuer chaque jour (urbains, côtiers, autoroutiers, etc.) ? Trouver une réponse à ces questions vous aidera sans doute à trouver des indicateurs sur le niveau de puissance et même le gabarit de la voiture. Par exemple, si vous conduisez habituellement en ville, vous n’aurez pas besoin d’un véhicule puissant. En revanche, sur une autoroute ou en côte, une automobile performante est l’idéal. Ne pas oublier son budget Chaque voiture a une puissance fiscale encore appelée puissance administrative qui est exprimée en CV [chevaux-vapeur]. Elle prend en considération le cheval DIN [ch] de même que le CO2 diffusé. C’est donc suivant ces deux indices qu’est définie la puissance fiscale d’une auto. Cette dernière est utilisée par l’assureur pour tarifer sa prestation et est aussi consultée pour établir le montant pour l’immatriculation. Nombreux sont les nouveaux conducteurs victimes du prix de l’assurance élevé par ignorance de ce critère. Au-delà des frais d’achat du véhicule en lui-même, il y a des dépenses additionnelles à effectuer. Notamment au niveau de l’assurance et de l’entretien. Faites donc le cumul de vos revenus par an et voyez quelle voiture sera plus appropriée. Une voiture qui développe plus de puissance émet pas mal de dioxyde de carbone [CO2], ce qui la rend victime du malus écologique. Toutefois, on a aussi moins ou pas de plaisir à conduire une auto moins puissante. Une Citroën avec un moteur robuste ne consomme pas forcément assez de carburant. En effet, la consommation dépend de la fréquence du moteur à être sollicité en plein régime. Quelques points forts et faiblesses des moteurs suivant leurs puissances Que la motorisation d’un véhicule soit puissante ou moins puissante, cela donne aux conducteurs des privilèges comme des difficultés. Connaître ses points forts et points faibles aide à mieux assumer son choix. Moteurs moins puissants : quels en sont les avantages et les inconvénients ? Un moteur de faible capacité a des avantages pour la plupart financiers. En considérant deux voitures de même modèle, celui avec une motorisation peu robuste à un prix de vente plus bas. Ayant des CV de petites valeurs, le propriétaire ne risque pas de beaucoup dépenser pour l’obtention du certificat d’immatriculation ou de l’assurance. C’est aussi le cas pour les frais d’entretien qui seront accessibles à tous. Notons également que les automobiles équipées de moteur de faibles performances consomment moins lorsqu’elles sont adaptées aux habitudes de conduite. Pour ce qui est des inconvénients, on n’a pas assez de plaisir à conduire un véhicule à faible puissance. Lorsqu’ils sont exploités à plein régime fréquemment, les moteurs moins robustes consomment excessivement du carburant et sont bruyants. Avec ce type d’auto, un dépassement sur des routes rapides prend plus de temps et exige plus d’attention. Moteurs puissants : quels en sont les avantages et les inconvénients ? Choisir un véhicule doté d’un moteur robuste a des avantages notamment dans le plaisir que procure la conduite et pour la revente. En effet, les dédoublements d’autres voitures en circulation se font bien plus vite et sont moins risqués. Lorsqu’il s’agit de rouler sur des voies rapides comme l’autoroute, ce type de voiture est plus confortable. Et pour cause, le moteur fait moins de bruit parce qu’il est peu sollicité. Par ailleurs, une voiture au moteur performant dispose d’un potentiel de revente supérieur en raison de sa polyvalence et de ses privilèges. Toutefois, ce type de moteur a aussi son lot de points faibles. C’est le cas des pannes qui peuvent être plus fréquentes en raison des composants additionnels présents [un ou plusieurs turbos]. Le fait aussi que ces autos émettent plus de CO2 fait qu’ils sont moins propres et sont onéreux à immatriculer. Le coût élevé en termes de dépenses se ressent aussi dans les consommables. Un moteur performant suppose un pneumatique et un système de freinage de dernière génération. C’est aussi le cas pour les autres pièces détachées.
  5. Le filtre à air est l’un des équipements indispensables pour le fonctionnement de votre voiture. Il représente en quelque sorte le poumon de votre automobile. Élément essentiel du moteur à carburant, il permet de retenir les particules indésirables pouvant pénétrer dans le moteur. Pour une utilisation optimale ainsi que pour qu’il soit bien performant, il est nécessaire de l’entretenir régulièrement. De même, il est important de le remplacer au plus vite en cas d’usure. Quel est le rôle d’un filtre à air ? Comment l’entretenir ? Quand et comment le changer ? Lisez cet article pour obtenir des réponses à ces interrogations. Quel est le rôle du filtre à air ? Le rôle du filtre à air est d’assurer le parfait mélange air-carburant. Autrement dit, il a pour rôle de filtrer l’air aspiré par le moteur. Il se charge donc de retenir toutes les particules abrasives, à savoir les grains de sable avant de préserver le moteur. Il empêche également que le moteur respire la poussière, ou des insectes. Il fonctionne comme tel un poumon, en s’assurant que le moteur aspire un air de qualité. Le filtre à air s’assure aussi du bon dosage du mélange air-carburant, ce qui favorise une bonne combustion. Le filtre à air permet donc de garantir des performances et des consommations optimales, tout en s’assurant que le niveau d’émission du C02 respecte la bonne norme. Il est installé devant l’admission d’air du moteur, et a été fabriqué avec une technologie particulière, afin de lui permettre de jouer convenablement son rôle. Comment entretenir son filtre à air ? Pour un bon fonctionnement, le filtre à air de votre véhicule doit être nettoyé convenablement. Il est recommandé de nettoyer le filtre entre deux révisions afin d’accroître sa durée de vie. Rappelons qu’un filtre à air peut être « papier » ou « réutilisable ». Nettoyage du filtre à air papier Pour nettoyer un filtre à air papier, vous devez avant l’enlever de sa boîte. Ensuite, passez l’aspirateur sur le filtre à air, ou soufflez l’air comprimé afin d’enlever le maximum d’impuretés. Vous débarrassez ainsi le filtre à air en papier de tout ce qui est poussière, sable et gras. Après avoir passé l’aspirateur, prenez le soin de nettoyer le fond du boîtier, avant de replacer le filtre à air en papier. Cependant, il n’est pas très recommandé de nettoyer le filtre à air en papier, puis de le réinstaller. Ce type de filtre à air est en effet très fragile, et comporte des trous très fins qui peuvent se boucher rapidement. Il est donc fort probable que le nettoyage ne change pas grand-chose sur les performances du filtre. Pour cela, il est recommandé de remplacer le filtre à air en papier pour maintenir ses performances. Mieux, ce type de filtre est à un prix très abordable. Nettoyage du filtre à air réutilisable Le processus de nettoyage du filtre à air réutilisable est semblable à celui du filtre à air en papier. Ouvrez le capot du véhicule pour sortir le filtre à air de sa boîte. Passez le filtre à la soufflette afin de le débarrasser des impuretés. Ensuite, pulvérisez le filtre à air d’un spray nettoyant. Il existe sur le marché plusieurs sprays nettoyants, et il vous revient de choisir le spray qui vous convient. Certains nettoyants peuvent s’appliquant au pinceau. Laissez reposer le produit pendant environ 15 minutes, avant de le rincer sous l’eau chaude. Cela permettra d’enlever toutes les impuretés contenues dans le filtre. Il faut laisser ensuite le filtre sécher. Il est possible d’utiliser une soufflette pour l’égoutter, puis le faire sécher au soleil. Votre filtre à air est à présent tout propre. Il retrouvera sans doute sa couleur initiale. Appliquez de l’huile neuve sur le coton, puis replacez le filtre dans sa boîte. Quels sont les risques d’un filtre à air encrassé ? Il est important d’entretenir convenablement votre filtre à air, car un filtre encrassé ne fera plus correctement le filtrage, ce qui peut avoir un impact sur le fonctionnement du moteur. Cela peut entraîner le dysfonctionnement du moteur, et surtout une augmentation de la consommation d’essence. De plus, lorsque le filtre à air est usagé, cela peut affaiblir votre automobile. Les accélérations peuvent devenir également moins vives. Quand le filtre à air est usé, vous devez nécessairement le changer. Quand et comment changer son filtre à air ? La fréquence de changement du filtre à air dépend de l’utilisation ainsi que des recommandations du constructeur. Il est important de vous conformer aux prescriptions présentes dans le carnet d’entretien de votre véhicule. Aussi, pensez à changer le filtre à air avant l’apparition des premiers signes de détérioration. De façon générale, il est recommandé de changer son filtre à air une fois par an ou tous les 20 000 km. Cependant, certains signes peuvent vous alerter, et vous faire comprendre qu’il est temps de changer le filtre. Par exemple, lorsque vous remarquez une surconsommation du carburant au niveau de votre véhicule, il est peut-être temps de remplacer le filtre à air. De même, si votre échappement dégage une fumée trop noire, pensez à vérifier l’état de votre filtre à air. Concernant le changement du filtre, vous pouvez le réaliser à la maison en utilisant certains outils. Cette solution est d’ailleurs plus économique. Les outils à prévoir pour changer le filtre à air Pour remplacer le filtre à air de votre véhicule, vous aurez besoin d’un filtre neuf, de tournevis pour ouvrir la boîte à air. Munissez-vous également d’un chiffon humide et du livret constructeur de la voiture. Les étapes pour changer son filtre à air Ouvrez le capot de votre voiture, puis localisez la boîte à air en lisant le livret constructeur. Ouvrez la boîte à air, afin de retirer le filtre à air usagé. Prenez le soin de nettoyer l’intérieur du boîtier avec le chiffon humide afin d’accueillir le nouveau filtre. Placez ensuite le nouveau filtre dans le boîtier, et fermez correctement le capot du véhicule. C’est un exercice simple, rapide qui ne nécessite pas de connaissances particulières en mécanique.
  6. Les Français achètent de plus en plus des voitures d’occasion. Tantôt proposées par des particuliers ou par des professionnels, les voitures d’occasion ont l’avantage d’être à un prix plus abordable. Cependant, il est important de faire attention au moment de l’achat d’une voiture d’occasion afin d’éviter les mauvaises surprises. Certains critères doivent être pris en compte notamment le kilométrage et l’âge du véhicule. Quel est l’âge idéal pour une voiture d’occasion ? Quel est le bon kilométrage pour acheter une voiture d’occasion ? Retrouvez dans cet article, nos conseils pour choisir votre voiture d’occasion. Pourquoi prendre en compte l’âge pour l’achat d’une voiture d’occasion ? L’âge est un critère à prendre en compte avant d’acheter une voiture d’occasion. Ce critère est d’ailleurs plus important que le kilométrage, car ce serait inutile d’acheter une voiture dont les équipements sont complètement usés. Pour certains, il est imprudent d’acheter une voiture d’occasion âgée de plus de 15 ans. Pour ces personnes, un véhicule de plus de 15 ans est une hérésie pour plusieurs raisons. Des équipements défaillants Il faut dire que plus le véhicule est utilisé, plus les équipements s’affaiblissent. De ce fait, acheter une voiture d’occasion vieille serait prendre le risque de faire des tours réguliers dans les garages. Après plus de 15 ans d’utilisation, les joints et les durites commencent à fuir, et l’automobile ne comprend plus les équipements de sécurité indispensables tels que : les airbags latéraux, l’aide au freinage d’urgence ainsi que l’anti dérapage ESP. Ainsi pour votre sécurité, il est déconseillé d’acheter une voiture d’occasion très âgée. Un entretien plus rigoureux Plus la voiture est âgée, plus elle a besoin d’entretien afin de tenir pour un moment. Son entretien doit être rigoureux afin d’éviter certains problèmes. Pour cela, il est primordial de demander au vendeur l’âge de la voiture d’occasion que vous vous apprêtez à acheter. Certes, plus la voiture d’occasion est âgée, plus son prix est abordable. Mais les frais d’entretien et de remplacement de pièces vous reviendront encore plus cher. Des équipements difficiles à trouver L’autre ennui avec les voitures d’occasion de plus de 15 ans, c’est que trouver leurs pièces de rechange s’avère difficile, surtout lorsqu’il s’agit d’un modèle peu diffusé. De même, lorsqu’il s’agit d’un modèle qui n’est plus commercialisé par le constructeur, vous pouvez avoir beaucoup de mal à avoir ses pièces de rechange. Finalement, la voiture sera à un prix abordable, mais vous ne pourrez pas en profiter pendant longtemps. Voilà autant de raisons pour lesquelles il est primordial de prendre en compte l’âge d’une voiture d’occasion avant son achat. Cependant, l’âge ne détermine pas toujours la performance et l’état du véhicule. Il faut parfois se pencher sur l’utilisation qui est faite de l’automobile. L’utilisation faite du véhicule d’occasion : un critère pertinent Bien qu’une voiture dont l’âge est avancé présente certaines défaillances, il est également important de préciser que tout dépend de la manière dont elle a été utilisée. En effet, un bon entretien permet au véhicule de rester performant pendant longtemps. D’ailleurs, il est fréquent que des voitures d’occasion ayant le même âge présentent des visages différents. La différence se trouve essentiellement au niveau de l’utilisation de la voiture d’occasion. Une voiture d’occasion âgée de plus de 15 ans, qui est conservée précieusement sous une bâche, qui est soumise à des contrôles réguliers, et qui fait l’objet d’un entretien pointilleux peut être plus présentable et plus performante qu’un véhicule d’environ 10 ans, dont la révision est faite une fois sur deux, et qui n’est pas bien entretenu. Ceci pour dire qu’au-delà de l’âge, vous devez analyser la manière dont le véhicule a été utilisé. Qu’en est-il du kilométrage ? Le kilométrage permet d’avoir un aperçu général de l’état de la voiture. Il donne des indices sur l’âge du véhicule, les performances de son moteur ainsi que la qualité de ses équipements. Il permet également de connaître l’émission en C02 de l’automobile ainsi que sa consommation réelle. Le kilométrage est idéal lorsqu’il est faible. Autrement dit, plus le kilométrage de la voiture est faible, plus il est performant. Une voiture à faible kilométrage tend vers du neuf. Le prix de la voiture d’occasion dépend généralement de son kilométrage, en comparaison avec des kilométrages de référence. Pour un modèle essence, le kilométrage de référence est environ 15 000 km par an contre 25 000 km pour un diesel. Quel est le bon kilométrage pour une voiture d’occasion ? Nous ne saurions vous donner un chiffre standard pour le kilométrage parfait lorsque vous voulez acheter une voiture d’occasion. Mais il est préférable d’opter pour un kilométrage faible. On considère que le kilométrage est faible lorsqu’il est en dessous de 10 000 kilomètres. Aussi, faut-il préciser que le bon kilométrage dépendra des habitudes du conducteur. Cependant, attention aux voitures qui ont quelques années et qui ont un faible kilométrage. Ce genre de voiture n’a pas l’habitude de faire de longs trajets. Aussi, faites attention aux compteurs trafiqués qui sont de plus en plus fréquents de nos jours. Les particuliers de mauvaise foi utilisent de faux compteurs pour réduire le nombre de kilomètres au compteur. Cela leur permet de vendre les véhicules plus chers. Vous devez donc faire preuve de vigilance. Et si vous faisiez appel à un professionnel ? Bien que l’âge et le kilométrage soient deux critères incontournables à prendre en compte pour acheter une voiture d’occasion, sachez que ce ne sont pas les seuls aspects à prendre en compte. Plusieurs autres critères doivent également être pris en compte. Aussi, afin de faire un bon choix, vous pouvez faire appel à un professionnel afin qu’il puisse vous aider. Ce dernier s’y connaît et pourra vous accompagner et vous orienter dans votre choix. Nous espérons que nos conseils vous auront été utiles pour le choix de votre voiture d’occasion. Accordez une importance particulière à l’âge et au kilométrage de l’automobile sans oublier les autres critères. Faites surtout preuve de prudence pour ne pas vous faire avoir. Enfin, n’hésitez pas à solliciter les services d’un professionnel.
  7. L’embrayage est un dispositif de voiture reliant le récepteur et le moteur. Il est indispensable pour tout véhicule. Lorsqu’il est cassé ou usé, il est normal de procéder à son changement afin de pouvoir faire aisément ses courses. Cependant, le remplacement de cet accessoire de vitesse n’est pas chose facile si vous n’employez pas une bonne méthodologie. Comment changer un embrayage comme un professionnel ? Quelles sont les étapes indispensables ? Qu’est-ce qu’un embrayage et à quoi ça sert ? De façon simple, l’embrayage est l’accessoire qui établit et gère le lien existant entre le mouvement de roulement du moteur et les roues. Il constitue l’élément essentiel par lequel le chauffeur passe ou change les vitesses d’un véhicule. L’embrayage favorise donc la transmission des différentes vitesses au moteur puis vers les roues. Il est généralement constitué de deux disques. Ces derniers peuvent se coller pour générer une énergie qui représente celle transmise par le moteur et conduite vers les roues. Dans le cas contraire, l’énergie n’est plus fournie. On peut alors déduire qu’outre son premier rôle, l’embrayage permet la circulation générale de l’énergie dans le véhicule. Quels sont les signes qui montrent qu’un embrayage est usé ? Il peut s’agir d’un problème de disque voilé. Cela se constate par un broutage de l’embrayage à chaque fois que vous voulez mettre le véhicule en marche. Son usure engendre aussi un grognement persistant du moteur qui ne s’atténue pas, quoi que vous fassiez. Lors d’une accélération, lorsque le moteur s’emballe, la vitesse du véhicule augmente. Si vous ne remarquez pas cette modification malgré le bruit progressif du moteur, il est probable que votre embrayage soit en train de patiner. Ce symptôme justifie bien un défaut de fonctionnement de l’embrayage. Le rôle de transmission de la vitesse du moteur aux roues n’est plus assuré. Les disques contenus dans l’embrayage peuvent provoquer des craquements à chaque changement de vitesse. Chercher à réparer ou à changer ce dispositif de voiture est donc la solution idéale pour se prévenir des éventuels désagréments. Etapes pour changer son embrayage Le remplacement de l’embrayage commence par la préparation de la voiture, le retrait de l’ancien dispositif, le nettoyage et l’installation du nouvel accessoire. Préparation du véhicule Pour réussir toute manœuvre, il est important d’apprêter l’équipement. La préparation de la voiture débute par le soulèvement de l’automobile avec un cric. Il s’ensuit le retrait des roues de l’essieu dont il s’agit. L’étape finale consiste à couper la borne négative du générateur. Retrait de l’embrayage usé Ici, le retrait est en deux volets : l’intérieur et l’extérieur. À l’intérieur À l’intérieur, il faut enlever le pommeau de vitesse et le support en plastique. Il en est de même pour l’objet qui fixe les deux soufflets. Ce retrait doit se faire délicatement pour ne pas endommager l’élément. C’est maintenant le moment d’enlever l’anneau élastique et le levier. Pour facilement retirer l’objet élastique, vous pouvez vous servir d’une pince. Après le retrait à l’intérieur, il faut faire celui de l’extérieur. À l’extérieur Ce dernier commence par l’enlèvement de tous les objets pouvant encombrer afin d’avoir un espace suffisant. Ces derniers sont entre autres les commandes de la boîte de vitesses, le démarreur, les commandes d’embrayages et les capteurs. Une fois la place trouvée, vous devez enlever le levier d’admission et réaliser une vidange de la boîte d’embrayage. L’étape suivante va consister à retirer la ligne d’échappement et le système de transmission puis déconnecter tous les capteurs de la boîte. Les autres objets électriques aussi. L’idéal à ce niveau est de photographier les éléments lorsqu’ils sont liés afin de réussir la connectique après le remplacement du dispositif. Après la prise de photo, il faut retirer le récepteur d’embrayage et faire une nouvelle photographie de l’emplacement des différentes vis. Il faut retirer maintenant les vis de la boîte d’embrayage. Cette dernière étant lourde et complexe, il faudra recourir à l’aide d’une personne pour la soulever et vous aider à la retirer du véhicule. Une fois la boîte hors de l’automobile, vous devez enlever le disque d’embrayage et le support de pression. Ceci se fait en bloquant rigoureusement le volant moteur. Desserrez maintenant ce dernier pour enlever le massif de la boîte. Nettoyage Le nettoyage est généralement simple et rapide. Cependant, il faudra la réaliser avec soin pour permettre un bon fonctionnement du nouvel embrayage. Il commence par une mise au propre du centre du volant moteur à l’aide d’un papier de verre fin. Observez par la suite, le point de liaison du volant moteur et de la cloche pour vérifier s’il y a de la matière grasse ou pas. Si le gras est présent, il est conseillé de changer ces deux éléments. Vous devez aussi nettoyer du massif de la boîte et appliquer de la graisse à ce dernier. N’oubliez pas les rainures de l’arbre primaire. Changement de l’embrayage Le remplacement commence juste après le nettoyage. Il débute par une mise en place des nouveaux accessoires selon la même procédure que ceux retirés. Il s’agit exclusivement du nouveau volant moteur. Après cela, il faut replacer le disque et le centreur d’embrayage sans oublier le support de pression. Il est important de veiller à ce que ce dernier soit dans la bonne direction avant de resserrer les différentes vis. Il faut maintenant retirer le centreur d’embrayage. On obtient une nouvelle butée. Cette dernière sera graissée après être remise dans la boîte de façon droite. Il s’ensuit la disposition du clip en métal dans la fourchette puis le placement de la butée sur cette dernière. Installez ensuite, l’ensemble dans le caoutchouc de la cloche et effectuez un clippage de la fourchette sur le pivot. La boite de vitesses peut maintenant être disposée à son emplacement, de même que la cloche. Après le resserrage des vis, il faut replacer le support arrière de la boîte, le récepteur d’embrayage puis rétablir toutes les connectiques. C’est aussi le moment de disposer l’arbre de transmission et tous les autres éléments préalablement enlevés. L’étape finale consiste à verser de l’huile dans la boîte de vitesses et à installer le levier de vitesse. Le changement de votre embrayage est ainsi achevé. Vous pouvez désormais profiter de beaux voyages en voiture.
  8. Pour des raisons de sécurité, il est nécessaire que vous possédiez une rampe pour tous les travaux mécaniques sur votre voiture. Cet accessoire est utile pour mettre votre véhicule à une certaine hauteur, afin d’effectuer plus facilement toutes vos tâches. Très pratiques, elles sont de plus en plus achetées par les conducteurs de véhicule. Cependant, il existe une variété de rampes sur le marché. En choisir une ne doit donc pas être facile même pour les professionnels. Afin de vous aider, nous vous présentons ce guide d’achat pour une rampe de voiture. Vous y trouverez tous les conseils et astuces pour choisir une très bonne rampe. Qu’est-ce qu’une rampe de voiture ? La rampe de voiture permet de surélever la voiture pour faciliter les travaux mécaniques. Elle permet à la voiture de prendre de la hauteur pour que le dessous soit accessible. Elle fait en sorte que le positionnement du véhicule se trouve à la bonne hauteur, afin de vous permettre de travailler en dessous. Cet outil mécanique dispose d’une butée, qui permet de réceptionner et d’immobiliser les roues. Très souvent utilisée dans les garages mécaniques par des professionnels, elle peut également être utile pour les conducteurs pour plus de praticité. Pourquoi s’équiper d’une rampe de voiture ? Vous vous demandez sans doute s’il est nécessaire qu’un particulier dispose d’une rampe. Sachez que cet outil peut vous être très utile. Pour plus d’aisance Travailler sous une voiture n’est pas chose facile. Avec la rampe, vous aurez beaucoup plus d’espace pour travailler de façon ergonomique. De plus, cela vous permet d’avoir une meilleure visibilité pour un travail efficace. Par exemple, pour la vidange de votre véhicule, l’utilisation d’une rampe s’avère nécessaire. Mieux, si vos travaux requièrent l’utilisation d’un rail de roulement, la rampe de voiture vous permettra de travailler plus aisément. Vous aurez suffisamment d’espace pour bien manier le rail de roulement. Pour plus de sécurité Avec la rampe, votre voiture est bien stable et vous ne risquez aucun accident. La voiture ne risque pas de s’effondrer contrairement à l’utilisation d’un cric hydraulique. Il arrive en effet que le cric se brise pendant que vous travaillez, ce qui peut entraîner un accident. De plus, c’est un outil mécanique très facile à utiliser. Vous avez juste à installer correctement les rampes, puis conduire avec beaucoup de prudence jusqu’à ce que votre véhicule se trouve en hauteur. Par ailleurs, rappelons que la rampe ne soulève par la voiture, mais l’installe en hauteur. Pour plus d’économies Si vous Avez quelques connaissances en mécanique, la possession d’une rampe vous évitera de toujours voir un spécialiste pour les petites pannes. Il suffit de mettre votre véhicule en hauteur et d’essayer de trouver le problème. Vous pourrez faire les travaux vous-même sans solliciter l’aide d’un professionnel. Comment choisir une bonne rampe pour voiture ? Il existe une variété de rampes sur le marché, de différents modèles et de différentes marques. Vous pouvez avoir l’impression que toutes les rampes de voiture se ressemblent, ce qui n’est pas le cas. Pour un choix optimisé, vous devez prendre en compte certains critères très importants. La taille de la rampe La taille de la rampe à choisir doit être en adéquation avec la taille de votre voiture. Pour ce faire, assurez-vous que votre outil de mécanique vous permettra de surélever convenablement votre voiture. Par exemple, si votre véhicule à une très petite hauteur, elle ne peut pas s’installer sur des rampes de hauteur classique. Il en est de même des voitures de sport qui ont généralement une hauteur à ras du sol. Pour ce genre de véhicule, vous devez opter pour des rampes plus longues. La hauteur du garage La hauteur du garage doit être prise en compte si vous avez l’habitude de réaliser vos travaux dans le garage. N’oubliez pas qu’en surélevant la voiture avec les rampes, elle sera à une hauteur plus élevée. Vous devez donc vous assurer que la hauteur de la rampe ajoutée à celle de voiture correspond à la hauteur de votre garage. Cela vous évitera quelques incidents. La capacité de levage de la rampe Prendre en compte la capacité de levage de votre future rampe pour voiture permettra de vous assurer qu’elle peut bien recevoir le poids de votre véhicule sans difficulté. Les rampes de voiture ont généralement des limites de poids qu’il est très important de vérifier et de respecter. En cas de dépassement de la capacité de levage de la rampe, celle-ci peut s’endommager et vous pourrez même avoir certaines blessures. La matière de fabrication de la rampe Les rampes pour voiture sont généralement faites en métal, en plastique ou en caoutchouc. Chacune de ces matières présente ses avantages et ses inconvénients. Nous vous recommandons les rampes en métal, car elles sont plus solides et plus résistantes. Les rampes en caoutchouc sont également très solides, et favorisent une meilleure stabilité du véhicule, quel que soit son poids. Les meilleures rampes pour voiture du moment Pour mieux vous orienter, nous vous présentons notre sélection des meilleures rampes pour voiture disponibles sur le marché. Rampe de voiture Autoselect 4840094 Il s’agit d’une rampe haut de gamme, qui est encore connue sous le nom de rampe de levage. Si vous souhaitez effectuer de petits travaux ou vidange, cette rampe est ce qu’il vous faut. Constitué de deux rampes en plastiques, son poids est de 11 Kg. La capacité de levage de ce modèle est de 2,5 tonnes. Vous remarquez donc qu’il peut supporter facilement votre voiture. Mieux, c’est un excellent produit qui est à un prix abordable. Rampe de voiture Arebos Cette rampe a une particularité qui fait qu’elle est prisée par de nombreuses personnes. Elle dispose en effet d’une nacelle que vous pouvez activer pour surélever encore plus votre véhicule. Le modèle est constitué d’une seule rampe et est très sécurisé. Il dispose d’ailleurs d’un bouton de sécurité, qui permettra de sécuriser le véhicule en hauteur et d’éviter les accidents. Cette rampe de voiture peut supporter un véhicule pesant au maximum deux tonnes.
  9. Le sifflement de voiture est l’un des problèmes auto les plus récurrents. Il n’est d’ailleurs pas très agréable de conduire un véhicule faisant un bruit de sifflement. Les origines de ce problème peuvent être très nombreuses, car le véhicule est composé de plusieurs éléments favorisant son fonctionnement. Il est donc difficile d’effectuer un diagnostic lorsque vous n’êtes pas un professionnel de la mécanique. Quelles peuvent être les causes du sifflement d’une voiture ? Comment réparer ce problème ? Lisez cet article pour obtenir toutes les informations sur le sifflement de votre automobile. Les causes du sifflement d’une voiture Pour le fonctionnement d’un véhicule, plusieurs pièces travaillent en simultané. De ce fait, il est difficile de déterminer la cause précise du sifflement de votre voiture. Nous vous énumérons cependant quelques-unes des causes les plus probables de ce problème. Un problème de transmission Votre automobile peut faire un bruit de sifflement en raison d’un problème au niveau de la transmission. Les frictions et les frottements dans le mécanisme de transmission peuvent en être la cause. Cela est généralement lié à une insuffisance du liquide de transmission. Aussi, le problème de transmission peut résulter des engrenages usés ainsi que des roulements de roues abîmés. Afin de vérifier si le sifflement de votre voiture est dû à un problème de transmission, accélérez la voiture jusqu’à ce que le sifflement soit bien fort. Passez ensuite au point mort puis coupez le moteur. Si le sifflement persiste, il s’agit sans doute d’un problème de transmission. Dans le cas contraire, il faudra continuer à chercher la cause du problème. Un problème de turbocompresseur Le turbo est une pièce du moteur du véhicule. Il est composé d’une turbine et d’un compresseur. Lorsque le turbo émet un bruit trop élevé, il peut entraîner un sifflement du véhicule. En effet, il est tout à fait normal que le turbo émette un léger bruit. Mais lorsque le bruit est plus puissant que d’ordinaire, il s’agit d’un véritable problème à ne pas prendre à la légère. Deux causes principales peuvent entraîner un sifflement du turbo. Tout d’abord lorsque la durite d’alimentation est percée, et ensuite lorsque le turbo est abîmé. Lorsque votre voiture siffle uniquement lorsque vous accélérez, cela veut dire que la durite est percée. Mais lorsque le sifflement de votre véhicule se fait entendre aussi bien à l’accélération qu’à la décélération, c’est que le turbo est abîmé. Un problème de direction assistée ou de courroie Vous pouvez penser que le sifflement de votre véhicule est dû à un problème de direction assistée, lorsque le bruit est plus puissant lorsque vous êtes dans un virage. Cela peut être dû à une courroie usée ou détendue. De même, le problème de direction assistée peut être engendré par une courroie trop lâche qui glisse sur la direction assistée. Un problème de différentiel Le différentiel est un système mécanique dont le rôle est de permettre aux roues du même essieu de tourner à des vitesses différentes. On distingue le différentiel avant et le différentiel arrière. Ces équipements jouent un rôle très important notamment dans les virages où il faut rouler à une plus grande vitesse. Lorsque les engrenages du différentiel avant ou arrière sont usés, cela peut entraîner un sifflement du véhicule. Un problème d’échappement Un véhicule qui siffle peut être dû à une fuite des gaz d’échappement. Il peut avoir une fuite de gaz entre la tête de cylindre et le collecteur d’échappement. La fuite peut également avoir lieu entre le turbocompresseur et le tuyau d’échappement. Dans les deux cas, les gaz s’échappent vers l’extérieur, ce qui entraîne un sifflement en raison de leur vitesse. Un problème au niveau de la boîte de vitesse Vous savez certainement que la boîte de vitesse est l’une des pièces les plus importantes de votre véhicule. Elle est l’intermédiaire entre le moteur et les roues de la voiture. Elle est donc incontournable pour permettre à votre automobile de rouler. Elle est composée de multiples pièces. Un frottement entre ces différentes pièces peut entraîner un sifflement de la voiture. Aussi, en cas d’usure et de détérioration d’une des pièces de la boîte de vitesse, votre voiture peut faire un bruit de sifflement. Le problème de la boîte de vitesse peut être également lié à une insuffisance de l’huile présente dans la boîte. De même, lorsque l’huile de la boîte n’est plus très efficace, cela peut causer le sifflement de la voiture. Un problème dans le système de refroidissement Pour son bon fonctionnement, le système de refroidissement est composé de certains tuyaux. Ceux-ci servent de canaux de circulation pour le liquide. Cependant, ces éléments sont très fragiles. Ils peuvent se déchirer facilement ou encore se casser. Lorsque ces tuyaux ont de petites fissures, l’air peut s’échapper par l’une des fissures et entraîner le sifflement du véhicule. Outre les tuyaux dont est équipé le système de refroidissement, le radiateur peut également être la cause du sifflement de votre automobile. Pour rappel, le radiateur permet de réduire la température du liquide de refroidissement avant que celui-ci ne rentre dans le moteur. Il permet donc au moteur de ne pas chauffer. Lorsque le radiateur est défaillant, et laisse passer l’air, cela peut entraîner un sifflement de votre voiture. Quelles solutions pour une voiture qui fait un bruit de sifflement ? Lorsque votre voiture fait un bruit de sifflement, il est nécessaire de trouver la cause du problème. Vous devez avant tout identifier l’origine de ce bruit. Reconnaître l’origine du bruit de sifflement n’est pas une chose aisée. Entre les couinements, les grondements, les claquements et les toussotements, vous pouvez vous tromper facilement. Pour cela, la meilleure solution lorsque votre voiture fait un bruit est de prendre en contact avec un professionnel de la mécanique. Grâce à son expertise, ce dernier pourra cerner l’origine exacte du problème et y apporter les meilleures solutions. Enfin, vous aurez inéluctablement compris que le bruit de sifflement que fait votre voiture peut avoir plusieurs causes. L’idéal dans cette situation est de consulter un spécialiste pour un diagnostic.
  10. Pendant l’été, la climatisation de la voiture est fortement utilisée. Cependant, il arrive que votre voiture ne fasse plus de froid ou qu’elle présente des dysfonctionnements de façon aléatoire. Ce problème peut être lié à plusieurs pannes dans le système de climatisation. Quelles sont les pannes de climatisation les plus courantes ? Que faire en cas de problème de la climatisation de votre véhicule ? Quand faut-il changer votre climatisation ? Nous vous présentons dans cet article, les pannes de climatisation fréquentes auxquelles votre voiture peut être confrontée, et nous vous proposons quelques solutions. Les pannes de climatisation les plus courantes Une climatisation défaillante peut être liée à plusieurs pannes. Il s’agit généralement d’une défaillance du compresseur, d’une fuite de frigorigène ou encore d’un problème électrique. Une défaillance du compresseur Le compresseur est élément indispensable pour le bon fonctionnement d’un système de climatisation. Son rôle est de faire circuler le réfrigérant à travers d’autres composants. De ce fait, lorsque le compresseur est en panne, le réfrigérant ne circule plus. Le fonctionnement des compresseurs varie en fonction des véhicules. Les voitures à moteur thermique sont équipées de compresseurs qui sont entraînés par la courroie d’accessoires. Quant aux modèles électriques et hybrides, leurs compresseurs fonctionnent sous haute tension, donc sans courroie. Pour jouer convenablement son rôle, la courroie d’accessoire est contrôlée par un embrayage, ce qui favorise la compression. Lorsqu’il y a une petite panne au niveau de la courroie, le compresseur ne pourra plus jouer parfaitement son rôle. De même, lorsque l’embrayage de la courroie est défaillant, il n’y a plus de mouvement, donc plus de froid dans votre véhicule. Pour les voitures qui utilisent une unité de compresseur combinée, toute l’unité doit être remplacée en cas de panne. Fuite au niveau du condenseur Vous devez faire très attention aux éventuelles fuites de votre système de climatisation. En effet, plusieurs éléments peuvent être objets de fuite. Le condenseur est l’élément qui connait le plus de fuites. Il est situé à l’avant de l’automobile, et a pour mission de favoriser le passage du réfrigérant chaud et gazeux à l’état liquide. Il dispose d’un ventilateur qui lui permet de se refroidir après son fonctionnement. En raison de sa localisation, le condenseur peut être facilement endommagé notamment lorsque vous recevez un impact frontal, parfois par de simples débris de la route. De ce fait, le condenseur ne permettra plus la liquéfaction du réfrigérant. Par ailleurs, les pannes du condenseur peuvent également être liées au ventilateur. Un capteur défectueux Le rôle du capteur est de mesurer la pression de l’emplacement où il se situe, et de communiquer cette information au calculateur de climatisation. Lorsque le capteur est défectueux, il transmet de fausses informations au calculateur de climatisation. Ainsi, l’ensemble du système de climatisation pourrait arrêter de fonctionner. De même, lorsque le capteur de température dans l’habitacle est en panne, la climatisation automatique ne pourra plus fonctionner, car elle n’aura pas toutes les informations nécessaires pour jouer son rôle. Le risque le plus probable en cas de capteur défectueux, c’est que celui-ci communique de fausses informations pouvant entraîner une surestimation de la température dans le véhicule. Fuite de gaz L’une des pannes de climatisation les plus fréquentes est la fuite de gaz dans le circuit au niveau d’une canalisation. Ainsi, le gaz s’échappe et le niveau de gaz devient trop bas, ce qui n’est pas du tout bénéfique pour le système de climatisation de votre véhicule. Lorsque le gaz s’échappe, la pression dans le circuit devient presque inexistante, ce qui rend très difficile la détente. Dans ce cas, vous devez faire contrôler la charge et recharger votre circuit de climatisation en gaz chez un spécialiste. Fuite de l’évaporateur L’évaporateur est chargé d’envoyer l’air frais par les bouches d’aération. Une fuite au niveau de l’évaporateur est souvent engendrée lorsque des travaux sont effectués sur votre véhicule. En effet, pour y accéder, il faut démonter une bonne partie du tableau de bord. L’évaporateur peut recevoir un choc au cours des travaux, ce qui l’empêchera de jouer convenablement son rôle. Il faut donc faire très attention lorsque vous démontez le tableau de bord de votre automobile. Les pannes électriques Les pannes électriques sont également très courantes sur un circuit de climatisation. Que ce soient les fusibles, les relais, et même les interrupteurs, l’ensemble des éléments électriques du véhicule peuvent entraîner un dysfonctionnement du système de climatisation de votre véhicule. De ce fait, ces composants électriques ne doivent pas être négligés en cas de panne de la climatisation. Le filtre d’habitacle défectueux Le rôle du filtre d’habitacle est d’empêcher les impuretés et les saletés de pénétrer les conduits d’aération. Lorsqu’il est défectueux, ou bouché, les impuretés pénètreront facilement le véhicule, ce qui peut affecter le rendement de la climatisation et du chauffage. Que faire en cas de problème de la climatisation de votre véhicule ? Lorsque votre climatisation ne fournit plus d’air ou souffle uniquement de l’air chaud, vous devez avant tout déterminer l’origine de la panne. Certaines manipulations rapides peuvent vous permettre de déterminer la cause de la panne. Par exemple, allumez votre système de climatisation en pleine puissance puis démarrez le moteur. Si vous entendez un bruit anormal, le problème peut venir du compresseur. Si vous sentez de mauvaises odeurs, il peut s’agir d’une défaillance au niveau du filtre d’habitacle. Par ailleurs, nous vous recommandons de toujours solliciter les services d’un spécialiste pour toutes les interventions sur le circuit de refroidissement de votre véhicule. C’est un circuit complexe, qui nécessite certaines connaissances dans le domaine. Quand faut-il changer votre climatisation ? Comme tous les équipements d’un véhicule, la climatisation a besoin de rechange surtout lorsqu’elle ne fournit plus du froid. En cas de panne, le spécialiste peut demander de changer la climatisation de l’automobile. Aussi, pour éviter les grandes pannes, il est conseillé de changer votre climatisation tous les 3 ans. La fréquence de changement peut varier en fonction du véhicule ainsi que de l’entretien du système de climatisation. Enfin, pour plus de sécurité, il est recommandé de faire vérifier le système de climatisations tous les 2 ans.
  11. Le camping-car est un véhicule automobile habitable. De ce fait, il doit être bien aménagé afin d’être aussi propre qu’une maison. Cependant, ce n’est pas une tâche facile dans la mesure où le camping-car est restreint, et n’est pas en mesure de recevoir toutes vos affaires. Heureusement qu’il existe plusieurs astuces pour bien utiliser l’espace afin de bien aménager le camping-car. Comment bien aménager un camping-car ? Si vous avez un camping-car, cet article va inéluctablement vous intéresser. Nous vous donnons quelques conseils pour bien aménager votre camping-car. Ce sont des astuces simples auxquelles vous ne pensez pas forcément. Qu’est-ce qu’un camping-car ? Le camping-car est une voiture qui dispose d’un espace destiné à l’habitation. C’est un véhicule automobile dont l’intérieur peut servir de maison. Il existe cinq types de camping-cars et l’aménagement varie en fonction du camping-car. On distingue les camping-cars intégraux dont la partie cabine de conduite est intégrée à l’espace habitable, les camping-cars profilés et les camping-cars à capucine. Ces derniers offrent un espace de couchage au-dessus de la cabine de conduite. Enfin, nous avons les camping-cars à cellule amovible qui offrent plus d’espace, car la partie habitable est placée sur le dos du véhicule et les fourgons aménagés. Il faut dire que le camping-car est très pratique, surtout si vous n’avez pas encore un logement. Alors, comment bien l’aménager ? Astuces pour ranger correctement son camping-car Il est important de bien ranger son camping-car afin d’avoir un certain confort. Cela participe grandement à votre bien-être. Pour réussir votre rangement, il est impératif d’être méthodique. Faire un tri Avant de commencer l’aménagement, pensez à faire un tri afin de limiter au maximum d’avoir des affaires inutiles qui pourront vous encombrer. Le tri doit être fait une ou deux fois par an pour vous débarrasser de tous les vêtements et accessoires dont vous n’avez pas besoin. Vous pourrez ainsi garder le strict nécessaire et gagnez beaucoup plus de place. C’est le moment aussi de donner les objets, les accessoires qui ne sont plus indispensables. Après le tri, vous pouvez commencer le rangement. Optimiser la taille du matelas Le matelas est un accessoire qui prend beaucoup de place. Pour cela, vous pouvez découper le matelas standard aux dimensions qui vous conviennent. Si vous avez peur d’abîmer le matelas, vous pouvez utiliser un couteau électrique pour la découpe. Aussi, nous vous recommandons de choisir un matelas avec des dimensions raisonnables. Par exemple, nous vous recommandons de choisir un matelas dont la densité est au maximum de 30 kg/m 3. En ce qui concerne l’épaisseur, elle doit être de 8 cm au minimum. Par ailleurs, il est possible de commander un matelas sur mesure pour vous faciliter la tâche. Choisir le sommier adéquat Le sommier et le matelas constituent l’espace couchage. Même s’il n’est utilisé que le soir, il est important d’avoir un sommier adéquat, qui sera très facile à installer. N’oubliez pas qu’il doit être démonté et remonté tous les soirs. Pensez donc à prendre un accessoire pratique. Pour plus de confort, nous vous recommandons d’installer un sommier à latte, car il favorise une meilleure circulation de l’air. En outre, des couchages adaptés sont désormais disponibles sur le marché. Cela vous facilitera grandement la tâche. Vous pouvez aussi opter pour un lit prêt à dormir pour camping-car. En optimisant la taille du couchage, vous aurez beaucoup plus d’espace pour votre rangement. L’espace cuisine L’espace cuisine comporte le plus d’accessoires. Pour réussir le rangement de la cuisine et avoir de l’espace, il est préférable d’utiliser les rangements suspendus. Grâce à ce type de rangement, vous gagnez beaucoup d’espace. Le réfrigérateur Nous vous recommandons d’opter pour un mini-réfrigérateur. Installez le réfrigérateur dans une petite cornière afin d’éviter qu’il y ait de mauvaises surprises chaque fois que vous l’ouvrez. À défaut d’utiliser une cornière, vous pouvez installer des barres extensibles. Les ustensiles de cuisine Pour ranger vos ustensiles de cuisine, il est impératif que vous vous équipiez d’un « set ustensiles de cuisine », dans lequel vous pouvez installer toutes les cuillères, fourchettes et louches. Vous devez absolument avoir cet outil dans votre véhicule afin de gagner de l’espace. Nous vous recommandons de vous équiper de filets de rangement et des barres de maintien pour soutenir la vaisselle et les aliments. Par ailleurs, évitez au maximum les grosses boîtes de rangement. Privilégiez les équipements camping-car verticaux. Les verres Le rangement des verres n’est pas chose facile. Mais il existe des planches découpées avec des cercles de diamètre dans lesquelles vous pouvez glisser les verres. Pensez à prendre une planche compacte, qui n’occupera pas beaucoup d’espace. Grâce à cet accessoire, vos verres ne se casseront plus. En outre, à défaut d’acheter la planche découpée, vous pouvez la fabriquer vous-même si vous vous connaissez en bricolage. La salle de bain et les toilettes Les salles de bains dans votre camping-car ne doivent pas être négligées. Elles doivent être aménagées de sorte à mettre l’utilisateur à l’aise. Toujours dans le but de gagner de l’espace, il est conseillé d’opter pour une douche mobile. Cette dernière ne prend pas beaucoup d’espace. Vous n’avez qu’à compléter un jerrican ainsi qu’une douchette. L’autre possibilité qui est également très pratique est la douche solaire. Une fois vide, vous pouvez la ranger. En ce qui concerne les toilettes, pensez à utiliser les w.c. à cassette ou les w.c. chimiques. Très facile à utiliser, elles se vident aisément et ne prennent pas de place. Par ailleurs, nous vous recommandons d’utiliser un pommeau de douche à économie d’eau afin de réduire au maximum votre consommation. Quant aux accessoires de douche, ils peuvent être rangés sur un porte-balai. Cet outil permet de ranger n’importe quel objet, et il ne prend pas de place. Voici pour vous quelques conseils pour aménager votre camping-car afin de vivre dans un environnement confortable. N’oubliez pas que la clé pour réussir son rangement, c'est d’être méthodique et organisé. Il faut également s’équiper de certains outils de rangement très pratiques pour gagner de la place. Nous espérons que nos conseils vous auront été utiles.
  12. La valise de diagnostic est un outil important pour vous permettre de prendre soin de votre véhicule sans avoir besoin de vous rendre dans un garage. Elle permet de prévenir certaines pannes et d’effectuer quelques réglages rapides. Très pratique, elle est de plus en plus utilisée par les automobilistes et elle connaît actuellement un véritable succès. Si vous décidez d’acheter une valise de diagnostic, vous avez sans doute pris une très bonne décision. Mais laquelle choisir ? Il existe en effet une variété de valises de diagnostic sur le marché. Qu’est-ce qu’une valise de diagnostic ? Quels sont les différents types de valises de diagnostic ? Quels sont les critères à prendre en compte pour un bon choix ? Quelles sont les meilleures valises de diagnostic multimarque du moment ? Zoom sur cet outil automobile très pratique dans cet article. Qu’est-ce qu’une valise de diagnostic ? La valise de diagnostic est un appareil programmé suivant certains paramètres de votre véhicule qui permet de collecter des informations sur le fonctionnement de votre moteur. Ces informations collectées sont analysées et lorsque des dysfonctionnements sont détectés, la valise de diagnostic procède à leurs reconfigurations. L’appareil fonctionne en étant connecté à votre véhicule. Il permet de vérifier l’état général du véhicule en analysant tous les calculateurs à savoir les boîtes de vitesses automatiques, le freinage ABS ainsi que les systèmes d’assistance à la conduite. Cet outil est destiné principalement à tous les automobilistes qui ne s’y connaissent pas en mécanique. Grâce à la valise, ils pourront avoir une idée sur l’état de leur moteur. De plus, toutes les informations sur l’état du moteur sont recueillies sans avoir à tout démonter. Avec une valise de diagnostic, votre moteur n’aura plus besoin d’un contrôle intégral et manuel. Mieux, vous équiper d’une valise de diagnostic vous fait gagner du temps et beaucoup d’argent. Plus besoin de faire des heures dans les garages pour les diagnostics et les contrôles de routine. Quels sont les différents types de valises de diagnostic ? Il existe deux types de valises de diagnostic automobile. Il s’agit de la valise multimarque et la valise mono marque. La valise de diagnostic multimarque Ce type de valise de diagnostic est le plus répandu et le plus connu. Notre article évoquera d’ailleurs les meilleurs modèles sur le marché. La valise de diagnostic multimarque est compatible avec plusieurs marques de voiture. Très polyvalent, c’est un appareil universel qui peut fonctionner sur différentes marques de véhicules. Avec ce type de valise de diagnostic, vous n’aurez pas besoin d’acheter plusieurs appareils si vous avez plusieurs voitures. De plus, vous n’aurez pas besoin d’acheter un nouvel appareil après un changement de véhicule. Par ailleurs, la valise de diagnostic multimarque peut être utilisée aussi bien par les professionnels que les particuliers. La valise de diagnostic mono marque Comme son nom l’indique, la valise de diagnostic mono marque est destinée aux voitures d’une seule marque. Elle est destinée à ceux qui utilisent des voitures d’une même marque. Son avantage principal est son prix abordable. Quels sont les critères à prendre en compte pour choisir sa valise de diagnostic multimarque ? Après avoir décidé d’opter pour une valise de diagnostic multimarque, certains critères doivent également être pris en compte pour un bon fonctionnement. La compatibilité Vous devez vous assurer que le boîtier de diagnostic est compatible avec le moteur de votre véhicule. En effet, certaines valises de diagnostic sont compatibles avec des moteurs à essence et d’autres avec des moteurs à diesel. Il existe également des modèles compatibles avec tous les types de motorisation. Pour vous faciliter la tâche, nous vous recommandons d’opter pour un boîtier de diagnostic compatible avec tous les moteurs. Le type d’écran L’écran du boîtier de diagnostic est déterminant pour votre confort. On distingue les écrans blancs/noirs et les écrans couleur. Ceux en couleurs sont très ergonomiques et disposent parfois de touches tactiles. La connectivité C’est un critère incontournable pour choisir une valise de diagnostic. Certains modèles fonctionnent à partir du Wifi, d’autres à partir du Bluetooth. Pour plus de praticité, nous vous recommandons de choisir un boîtier de diagnostic qui peut être connecté à la fois par Bluetooth et par Wifi. Les meilleures valises de diagnostic multimarques du moment Afin de vous orienter dans le choix de votre boîtier de diagnostic multimarque, nous vous présentons notre sélection des meilleurs modèles du moment. La valise de diagnostic auto multimarque LAUNCH X431 V+ Cette valise de diagnostic est inéluctablement la meilleure sur le marché. Très performante, elle joue parfaitement son rôle. Mais son prix très élevé décourage plusieurs automobilistes. Précise et pratique, elle assure un diagnostic de qualité. Elle est dotée de puissantes fonctions dans le diagnostic telles que le Codage ECU. L’interface d’utilisation est très ergonomique, et la connexion est possible sans fil. Elle est en effet intégrée d’un module de connexion Bluetooth OBDII et elle est compatible avec environ 68 marques de voiture et 220 modèles de voitures en provenance de tous les coins du monde. C’est un outil polyvalent qui vous satisfera sans aucun doute. La valise de diagnostic Ancel AD610 Cette valise de diagnostic multimarque est compatible avec 60 marques de voiture. Très efficace, elle procède à une analyse précise de toutes les informations recueillies sur votre véhicule. Elle est capable d’effectuer les diagnostics de plusieurs systèmes et prend en charge 10 modes de test OBDII. Elle est compatible avec les voitures hybrides ou électriques, et dispose de plusieurs fonctionnalités pour vous faciliter le diagnostic. Cette valise est très prisée de nos jours et elle utilisée par les particuliers et les professionnels. Valise de diagnostic ICasoft Cr pro Avec un poids de 580 grammes, ce boîtier de diagnostic est très pratique. Cet outil de nouvelle technologie est conçu de façon ergonomique afin de mettre l’utilisateur dans un certain confort. La valise de diagnostic est dotée d’un écran LCD de 10 pouces, et peut être utilisée pour plusieurs marques. Elle permet un contrôle entier du fonctionnement de votre véhicule. Pour une bonne utilisation, il est nécessaire d’effectuer sa mise à jour qui est heureusement facile et gratuite.
  13. Le moteur est le cœur d’une voiture. C’est l’élément essentiel qui garantit le bon fonctionnement de l’automobile. Il faut donc être sûr que le moteur de la voiture est en bon état avant de l’acheter. Mais comment le faire sans se rendre dans un garage ? Il faut dire que solliciter les services d’un spécialiste peut être vraiment onéreux. Heureusement que certaines astuces simples peuvent vous permettre de vérifier l’état du moteur d’une voiture sans solliciter aucune aide. Comment s’y prendre ? Découvrez dans cet article nos techniques de vérification de l’état du moteur d’un véhicule simple et pratique. L’importance d’avoir un moteur en bon état Le moteur détermine l’espérance de vie de votre véhicule. Plus il est performant et en bon état, mieux vous pourrez profiter de votre véhicule. De ce fait, avec un moteur défaillant, votre automobile sera fréquemment en panne, ce qui vous fera d’énormes dépenses. Vous ne pourrez utiliser votre engin de façon optimale et il ne pourra pas résister sur le long terme. De plus, pour changer le moteur d’un véhicule, il est nécessaire d’avoir un budget conséquent. Pour cela, il est primordial d’avoir un moteur en bon état pour un fonctionnement optimisé de la voiture. Techniques pour vérifier que le moteur de la voiture est en bon état Pas besoin de vous rendre dans un garage pour vous assurer de l’état du moteur de votre voiture. Certaines vérifications de base peuvent vous aider. Vérifier les fuites La première étape pour vérifier l’état du moteur, c’est la recherche de fuites. Pour la faire, agenouillez-vous sous le moteur, puis vérifier s’il y a des tâches d’huile, de liquide coloré ou des flaques d’eau. Touchez la tache d’huile pour voir si elle est ancienne ou récente. Si vous avez une tache d’huile ou un liquide frais, il appartient sans doute au véhicule. Une fuite d’huile peut signifier que le moteur de véhicule est défaillant. Cependant, toutes les fuites d’huile ne constituent pas de graves problèmes. Inspecter le moteur L’odeur que dégage le moteur peut vous donner une idée sur son état. Pour cela, nous recommandons d’ouvrir le capot et de vérifier s’il dégage une odeur particulière. Un moteur neuf est généralement rutilant et sent le caoutchouc et le plastique. Il dégage également une légère odeur de fumée issue des courroies et des tuyaux. En ce qui concerne le moteur d’une voiture d’occasion, il sent le cambouis en raison du temps d’utilisation. Si vous sentez une autre odeur particulière, vous devez vous poser des questions. Aussi, prenez le soin de regarder le compartiment moteur. Vérifiez s’il n’y a pas de traces de rouilles, de saleté, les parties métalliques et la peinture. Un moteur sale avec plein cambouis n’est pas bon signe. Approchez-vous correctement du moteur pour détecter d’éventuelles fuites de carburant. Vérifiez les courroies et les durites Si vous vous apprêtez à acheter une voiture d’occasion, il est important de vérifier les courroies et les durites. Vous pouvez contrôler facilement les durites visuellement. Mais quant aux courroies, elles demandent une attention particulière, car elles peuvent parfois s’abîmer de l’intérieur. Assurez-vous que toutes les courroies soient bien toutes en place et en bon état. Si vous remarquez des défaillances au niveau des courroies et des durites, vous devez impérativement les remplacer. Inspecter la batterie et les bornes La batterie et les câbles peuvent paraître en bon état visuellement sans que ça ne soit le cas. Vous devez donc bien les inspecter. Vérifiez si la batterie ne présente pas de fissures et que les bornes sont bien propres. Lorsque vous voyez des traces poudreuses et blanchâtres sur la batterie, c’est sans doute parce qu’elle manque d’entretien. Vérifiez surtout si la dynamo recharge toujours la batterie, car en cas de défaillance, la réparation est très onéreuse. Observer les fumées qui se dégagent au démarrage La qualité de la fumée qui s’échappe à l’arrière du véhicule au démarrage en dit beaucoup sur l’état de l’automobile. Une voiture qui fume beaucoup au démarrage est la preuve d’un problème mécanique. Si la fumée qui s’échappe est bleue, cela signifie qu’il y a une surconsommation d’huile au niveau du moteur. Si la fumée est blanche, cela évoque qu’il y a de l’eau qui passe dans les cylindres. Lorsque la fumée blanche persiste, c’est un signe de défaillance du moteur. Enfin, la fumée est noire lorsqu’il y a un problème au niveau de la carburation. Laissez tourner le moteur au démarrage afin d’apprécier la qualité de fumée qui s’échappe à l’arrière. Vérifier si la voiture démarre bien Après avoir tout inspecté, assurez-vous enfin que la voiture démarre bien. Si la voiture démarre du premier coup, et ronronne légèrement, ça veut dire que le moteur est en bon état. Si elle démarre, mais avec du retard et quelques ratés, le moteur de la voiture a un problème. Si elle ne démarre pas du tout, vous comprenez aisément que le moteur du véhicule est défaillant. Avec toutes ses vérifications, vous serez fixé sur l’état du moteur du véhicule. Comment entretenir le moteur de son véhicule ? Il est certes important de vérifier l’état du moteur d’une automobile, mais il faut également pouvoir l’entretenir convenablement. Même si le moteur est en bon état à l’achat, il peut devenir défectueux pour manque d’entretien. Faire régulièrement la vidange Pour un meilleur fonctionnement de votre moteur, pensez à faire la vidange régulièrement. Il est recommandé de procéder à la vidange à tous les 5000 km à 7500 km. Pour plus de précision, conformez-vous aux prescriptions du constructeur. Vérifier le niveau d’huile Pour un bon fonctionnement, le moteur doit être débarrassé de ses impuretés. Il doit être bien lubrifié, d’où l’importance de l’huile à moteur. Vérifiez donc régulièrement le niveau d’huile à moteur. Faire des contrôles réguliers Pour un fonctionnement optimisé, une voiture a besoin de révision régulière. Il est conseillé de faire une révision du véhicule tous les 08 mois. Cela vous permet de vous rassurer que le moteur ainsi tous les autres éléments de l’automobile sont en bon état.
  14. La rouille est un véritable problème pour la carrosserie de votre véhicule. Elle donne à la voiture un aspect vieux, détérioré et désagréable. Pour cela, il est important de prendre des précautions pour que la rouille n’attaque pas votre automobile. Heureusement qu’il existe aujourd’hui des produits antirouille qui peuvent être utilisés à titre préventif afin de maintenir l’aspect brillant et attirant de la voiture. Quelle est l’utilité d’un traitement antirouille ? Comment bien choisir son traitement antirouille ? Quels sont les meilleurs traitements antirouille pour voiture du moment ? Nous vous disons tout dans cet article. L’utilité d’un traitement antirouille La rouille est une réaction chimique due à l’entrée en contact de tout composant contenant de l’acier et de fer avec de l’eau et de l’oxygène. On assiste à cette réaction chimique pendant les changements extrêmes de température notamment en hiver. Lorsque la rouille n’est pas traitée dans un bref délai, elle se répand sur l’ensemble de la carrosserie et détruit ainsi l’aspect et la structure du véhicule. Elle détruit tout le métal de la voiture, en dégradant considérablement son apparence. L’utilisation d’un produit antirouille permet ainsi de protéger la carrosserie de l’automobile. La peinture de votre véhicule pourra rester aussi brillante qu’au premier jour et votre engin pourra rester en bon état pendant longtemps. La carrosserie du véhicule restera également luisante comme à l’achat, ce qui peut être un point positif au moment de la revente de la voiture. Par ailleurs, il est important de préciser que toutes les voitures neuves ont été traitées contre la rouille en usine. Elles peuvent donc résister pendant cinq ans maximum. Au-delà de ce délai, vous devez investir dans un traitement antirouille pour garder votre automobile en état pendant longtemps. Astuces pour bien choisir son traitement antirouille Tous les produits antirouille ne sont pas efficaces. Il faut être un spécialiste du domaine pour pouvoir choisir les bons produits. Afin de vous orienter, nous vous proposons quelques astuces à prendre en compte avant de faire votre choix. Le type de traitement Il existe plusieurs types de traitements antirouille à choisir en fonction de votre budget et de vos besoins. On distingue le traitement antirouille annuel qui est la solution la plus efficace pour empêcher la formation de rouille et pour limiter sa propagation. Ce traitement est valable pour une année, et elle s’applique sur la carrosserie, les joints, les soudures et tous les coins difficiles d’accès. Nous avons également le traitement antirouille permanent qui est la solution qui fournit les meilleurs résultats, même si son coût est un peu élevé. Comme son nom l’indique, c’est un traitement permanent, donc vous n’aurez plus à vous soucier de la rouille pendant tout le temps où vous utiliserez la voiture. C’est un traitement très efficace, appliqué sur toutes les surfaces exposées à la rouille. Traitement curatif ou préventif ? Le choix du produit antirouille se fera également en fonction du type de traitement que vous souhaitez. En effet, pour un traitement curatif, le produit à utiliser dépendra de l’avancée de la rouille sur le véhicule. Certains produits jouent des rôles spécifiques. Pour cela, prenez le temps de lire l’étiquette du produit avant l’achat. Pour plus de praticité, nous vous recommandons d’opter pour un produit qui peut jouer les deux rôles, c'est-à-dire être utilisé à titre préventif et à titre curatif. La matière de la surface à traiter Sachez que l’efficacité du traitement anticorrosion dépend de la matière de la surface à traiter. Tous les produits ne sont pas adaptés aux mêmes matières. Il est donc important de connaître la matière de la surface à traiter et de choisir ensuite un produit adapté à cette matière. Lisez attentivement l’étiquette du produit afin de savoir à quel type de métal il est adapté. En cas d’achat d’un produit non adapté, vous ne verrez pas les résultats et vous aurez fait un achat inutile. Par ailleurs, nous vous recommandons d’opter pour un produit polyvalent pour faire plus simple. Un produit écologique Pour votre bien-être, il est important de choisir un produit sans substances toxiques. Les produits chimiques peuvent en effet avoir de graves conséquences sur votre santé. Vérifiez donc toujours le caractère écologique du produit avant son achat. Par ailleurs, vous devez choisir un produit donc le prix est en adéquation avec votre budget. Les meilleurs traitements et produits anticorrosion du moment Il existe plusieurs produits antirouille sur le marché. Nous vous présentons les meilleurs qui vous donneront inéluctablement d’excellents résultats. WD 40 Specialist 49985 haute performance Ce produit est sans doute le meilleur traitement antirouille disponible sur le marché. Non seulement il est très efficace, mais c’est également un produit écologique sans aucun composant chimique. Biodégradable, il est fabriqué dans le respect de l’environnement et est également non dangereux et non inflammable. Vous êtes donc entièrement en sécurité en utilisant ce produit. De plus, il peut être utilisé à titre préventif et à titre curatif. Il dispose d’un pulvérisateur qui lui permet d’agir sur toutes les surfaces même celles difficiles d’accès. Il est aussi compatible avec plusieurs matières. Cependant, il est un à prix élevé. Facom 006089 Stop-Rouille Ce produit est l’un des meilleurs traitements que nous avons utilisés. C’est une formule concentrée qui agit rapidement et qui combat efficacement la formation de rouille. Non seulement il élimine la rouille, mais il crée également une couche protectrice qui protège la carrosserie de votre véhicule pendant longtemps. Cette solution est très efficace et elle est surtout à un prix raisonnable. Son rapport qualité/prix est imbattable. Rubson Frameto Traitement Antirouille Bidon 500ml Le premier avantage de ce produit, c’est prix. Il est en effet à un prix accessible à tous. Malgré son prix abordable, il fait parfaitement son travail. Très rapide, après l’avoir appliqué sur la surface rouillée vous pouvez voir les résultats juste après quelques heures. Il peut être appliqué sur toutes les matières que ce soit les métaux ferreux, les mobiliers de jardins, les portails, les grilles, et même les appareils électroménagers. C’est donc un produit polyvalent.
  15. Un véhicule pour son bon fonctionnement a besoin que tous les éléments qui le composent soient dans en bon état. L’un des éléments auxquels l’on ne pense pas souvent et qui est pourtant très important est le roulement de roue. Il est essentiel pour vous permettre de conduire sereinement votre voiture. Pour cela, il est nécessaire de le changer en cas d’usure ou de défaillance. Quel est le rôle des roulements de roue ? Pourquoi changer les roulements de roue ? Quels sont les signes pour vous alerter sur l’état de vos roulements de roue ? Comment les changer ? Quel est le rôle des roulements de roue ? Le roulement de roue comme son nom l’indique permet aux roues du véhicule de faire des mouvements fluides. Il est composé de trois parties à savoir : l’anneau extérieur, l’anneau intérieur et les billes de roulement. Les billes de roulement en acier se trouvent dans une boîte métallique communément appelée cage. Cette dernière est située à l’intérieur du moyen de la rue, et chaque roue de voiture est fixée à un moyen. Les roulements de roue sont conçus pour être utilisés sur une longue période. Toutefois, ils peuvent s’user après un moment d’utilisation, et vous serez obligés de les changer. Pourquoi changer les roulements de roue ? Au regard de l’importance des roulements de roue pour votre véhicule, il est important de vous assurer qu’ils soient toujours en bon état. Un roulement défectueux peut en effet vous causer de grands dommages et vous exposer à des dangers au cours de la conduite. Il peut se casser, favorisant ainsi la chute du moyen portant la roue. Pour votre propre sécurité, et pour l’optimisation de votre véhicule, il est préférable de ne pas attendre que les roulements soient irrécupérables avant de les changer. De plus, après avoir parcouru plusieurs kilomètres, les roulements perdent leur lubrification et il est recommandé de les changer. Quels sont les signes pour vous alerter sur l’état de vos roulements de roue ? Il existe plusieurs signes simples à reconnaître qui vous indiquent que vos roulements de roue sont défaillants, et qu’il est temps de les changer. Nous partageons quelques-uns avec vous. Bruit sourd et vibrations du volant Bien que la durée de vie moyenne des roulements de roue soit de 150 000 km, nous vous recommandons de penser à les changer dès que vous entendez des bruits de roulement ou des vibrations au niveau du volant. Les vibrations sont lentes au démarrage, et s’intensifient au fur et à mesure que la vitesse augmente. Il s’agit là du premier symptôme d’usure qui doit attirer votre attention. La vibration du volant est d’ailleurs un avertissement fréquent auquel vous devez prêter attention. Usure anormale des pneus Lorsque les roulements de roue sont défaillants, cela peut entraîner une usure anormale des pneus de votre automobile. Aussi, précisons que tous les roulements ne s’usent pas au même moment. De ce fait, si le pneu gauche de votre véhicule s’affaisse plus que celui du côté droit, cela voudra dire que le problème se situe au niveau du roulement gauche, et vice-versa. Cependant, les roulements de roue doivent toujours être remplacés par pair. Lorsque le roulement de roue du côté gauche est défaillant, vous êtes dans l’obligation de remplacer les roulements des deux côtés. Pour un diagnostic sûr, il est préférable de vous rendre chez un mécanicien dès que vous remarquez une usure anormale de vos pneus. Le problème peut être en effet autre que les roulements de roue. Des grincements du pneu Il n’est certes pas facile d’identifier quand les roulements de roue sont usés, mais l’un des signes pouvant vous orienter est le grincement ou un vrombissement sonore au niveau des pneus de votre véhicule. Ces bruits sont dus au fait que les roulements ont perdu leur lubrification, ce qui entraîne l’accumulation excessive de la chaleur à l’intérieur du roulement de roue. Aussi, comme dans le cas de l’usure anormale des pneus, il est possible que les bruits proviennent d’un seul côté, ce qui traduit une usure inégale. Le principe reste le même, c’est-à-dire que les roulements doivent être changés par pair aussi bien à l’avant qu’à l’arrière. Par ailleurs, en dehors des grincements et des vrombissements, vous pouvez également entendre des claquements ou des craquements. Une oscillation des roues Ce diagnostic est difficile à réaliser si vous n’êtes pas un professionnel. Pour le faire, montez le véhicule sur un cric, puis attrapez la roue de chaque côté et essayez de les balancer d’avant en arrière. Si les roulements de roue sont en bon état, vos roues n’oscilleront pas. Toutefois, si vous remarquez que l’ensemble pneu-roue se déplace d’avant en arrière, il a sans doute un problème au niveau des roulements, et vous devez demander les services d’un professionnel au plus vite. Le véhicule roule avec difficulté Lorsque votre véhicule roule avec difficulté, ce n’est certes toujours pas lié aux roulements de roue, mais l’usure de ces derniers peut en être la source, surtout lorsque l’embrayage est enfoncé ou qu’il est au point mort. Si vous remarquez l’un des signes évoqués, il faudra penser à changer les roulements de roue de votre véhicule.
×
×
  • Créer...