Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…

David Robache

Membres
  • Compteur de contenus

    1 146
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

David Robache a gagné pour la dernière fois le 4 février 2019

David Robache a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

1 Neutral

À propos de David Robache

  • Date de naissance 14/05/1969

Visiteurs récents du profil

1 408 visualisations du profil
  1. L'Atelier Alpine est comme vous le savez la nouvelle déclinaison de personnalisation de l'Alpine A110 disponible sur les versions Pure, Légende et A110S. Cet atelier de personnalisation vous propose un panel de couleurs 29 teintes historiques limitées chacune à 110 exemplaires. Jusqu’à maintenant, nous n'avions qu'un aperçu de quelques configurations possibles. Depuis peu, le site Alpine Cars a été remis à jour, avec les éléments de teintes lié à l'Atelier Alpine concernant la peinture extérieure, les jantes et les étriers de freins. Chose à important, les peintures des carrosseries seront réalisées à la main ! Alpine A110 - Vert Tilleul 954 Alpine A110 - Vert Normand 790 Alpine A110 - Vert Jardin 907 Alpine A110 - Vert Emeraude 258 Alpine A110 - Vert Clair 207 Alpine A110 - Vert Cendre 784 Alpine A110 - Vanille 912 Alpine A110 - Tulipe Noire 793 Alpine A110 - Rouge Rubis 791 Alpine A110 - Rose Bruyère 792 791 Alpine A110 - Orange Sanguine 939 Alpine A110 - Orange Corail 312 Alpine A110 - Orange Acropolis 93 Alpine A110 - Jaune Safran 969 Alpine A110 - Jaune RDL 754 Alpine A110 - Gris Montebello 847 Alpine A110 - Champagne 844 Alpine A110 - Brun Arabica 083 Alpine A110 - Bleu Sierra 078 Alpine A110 - Bleu Paon 433 Alpine A110 - Bleu Neptune 041 Alpine A110 - Bleu Foncé 953 Alpine A110 - Bleu de France 418 Alpine A110 - Bleu Alpine Héritage 081 Alpine A110 - Bleu Alpine Acier 082 Alpine A110 - Beige Sable 795 Alpine A110 - Beige Cornaline 845 Visite guidée du configurateur de l'Atelier Alpine Sélection de la version de l'A110 L'offre personnalisable est éligible pour les 3 finitions de la gamme suivante: Pure Légende A110S Les teintes extérieures Les teintes classiques restent au catalogue telles que : Bleu Abysse Bleu Alpine Blanc Irisé Gris Tonnerre Mat Gris Tonnerre Noir Profond Blanc Glacier Découvrez 29 teintes héritage qui permettent véritablement d'apporter quelque chose d'unique à votre Alpine. A l'heure des voitures majoritairement grises, noires etc... Les teintes ont été définies grâce au travail incroyable de Bertrand LESORT-PAJOT de l'association GAAZ Association de Sports Mécaniques et aux équipes de peinture Alpine. Et non ! Toutes les Alpine ne sont pas bleues, heureusement d'ailleurs. Les teintes jantes et freins Les jantes et les freins bénéficient du même traitement avec 3 teintes disponibles: Or vif Noir brillant Blanc brillant Attention aux fautes de goût, le mélange peut vite devenir très spécial. Alors les Alpinistes, avez-vous déjà votre configuration idéale ? Configurez votre Alpine A110 avec l'Atelier Alpine Source: Configurateur Alpine
  2. Le Championnat de France FFSA GT, l’un des championnat le mieux représenté par Alpine en particulier en 2020. Pas moins de sept Alpine A110 GT4 entrent en piste sur plus de trente teams ! Crise sanitaire oblige, le championnat a vu sa saison décalée avec son lancement ce weekend. Toujours à l’écoute des participants, SRO Motorsports Group a su s’adapter aux circonstances exceptionnelles pour proposer un calendrier comprenant cinq rendez-vous (au lieu de six) entre fin août et début novembre. Et comme prévu initialement, c’est bien sur le Circuit Paul Armagnac que sera donné le coup d’envoi de cette saison 2020. Une sorte de pied de nez – ou de clin d’œil – face à la situation que l’on connait aujourd’hui. Si la passion des organisateurs et des promoteurs est bien là, que dire de celle des pilotes et des équipes ? Dans ce contexte a priori peu favorable, pas moins de 33 voitures de la catégorie GT4 sont attendues dans le Gers ! Avec sept constructeurs représentés (Alpine, Aston Martin, Audi, BMW, Ginetta, Mercedes-AMG et Toyota), SRO Motorsports Group confirme que le GT4 français a plus que jamais l’avenir devant lui. Présentation des équipes Alpine L'année 2020 s'annonce très fructueuse pour Alpine avec la présence de sept Alpine A110 GT4. Alpine A110 GT4 Mirage Racing Nogaro 2020 Alpine A110 GT4 Mirage Racing Nogaro 2020 Alpine A110 GT4 Mirage Racing Nogaro 2020 Alpine A110 GT4 Mirage Racing Nogaro 2020 Alpine A110 GT4 Mirage Racing Nogaro 2020 Alpine A110 GT4 Mirage Racing Nogaro 2020 Mirage Racing Philippe Giauque et Morgan Moullin-Traffort en Pro-AM Eric Clément et Romain Ianetta Pro-AM Rodolphe Wallgren et Vincent Beltoise Pro-AM Bodemer Auto Grégoire Demoustier et Alain Ferté Pro-Am Jean-Charles Rédélé et Laurent Coubard AM CMR Christopher Campbel et Nicolas Prost Pro-Am Andrea Benezet et Paul Evrard Pro-AM Pro-Am : la régularité paie pour Wallgren et Beltoise Trois vainqueurs différents lors des trois courses et… un quatrième équipage qui mène le championnat ! Dire que la catégorie Pro-Am a proposé son lot de rebondissements est bien en-dessous de la réalité. Les premiers lauréats Philippe Giauque et Morgan Moullin-Traffort (Alpine A110 GT4 #222 – Mirage Racing) ont par la suite été contraints deux fois à l’abandon suite à des faits de course. Bien partis pour s’imposer lors de la première course, Jean-Luc Beaubelique et Jim Pla devaient déchanter suite à une pénalité pour un arrêt au stand trop court. Ils prenaient leur revanche en s’imposant dimanche matin avant d’être de nouveau frappés par une pénalité en fin de week-end, cette fois suite à un contact en piste. La dernière victoire de Nogaro est revenue à Nicolas Gomar et Mike Parisy. Derrière l’Aston Martin Vantage GT4 de l’équipe AGS Events, lauréate pour la première fois en Pro-Am, on retrouvait Fabien Michal et Grégory Guilvert (Audi R8 LMS GT4 – Saintéloc Racing). Les doubles champions ponctuaient ainsi sur le podium un week-end durant lequel ils ont su limiter les dégâts malgré un manque de rythme. Dès lors, qui est en tête du championnat ? Rodolphe Wallgren et Vincent Beltoise, impressionnants de régularité sur l’Alpine du Mirage Racing. Trois fois sur le podium (3e, 2e et 2e), les deux hommes ont parfaitement géré ce long meeting d’ouverture pour devancer de six points la paire Guilvert-Michal. Pour Christopher Campbell et Nicolas Prost aussi la régularité a payé. Toujours dans le Top 5, les pilote de l’Alpine #36 CMR sont troisièmes du championnat provisoire à égalité avec Nicolas Gomar-Mike Parisy (Aston Martin – AGS Events). Les duos Jean-Luc Beaubelique-Jim Pla et Fabien Barthez-Vincent Marserou (Mercedes-AMG – AKKA ASP) pointent ex-aequo au cinquième rang. Silver Cup : la totale pour Lessennes et van der Ende Ils sont les seuls à avoir rendu une copie parfaite ! Vainqueurs des trois courses dans la catégorie Silver, Benjamin Lessennes et Ricardo van der Ende ont su parfaitement profiter de leur performance lors des essais qualificatifs. Parti de la première ligne lors des trois courses, le duo belgo-néerlandais a souvent été mis sous pression, mais les deux hommes ont su gérer les pneumatiques de leur BMW M4 GT4 et fermer toutes les portes pour offrir un début de saison de rêve à l’équipe L’Espace Bienvenue. Avec 75 points engrangés, ils arriveront à Magny-Cours, dans trois semaines, avec un solide avantage sur leurs poursuivants immédiats. C’est d’autant plus vrai que ceux-ci se sont partagé les places d’honneur durant ces trois courses. Deux fois sur le podium, Robert Consani et Benjamin Lariche (Ginetta G55 GT4 #8 – Speed Car) emmènent un groupe de chasse très compact avec Julien Piguet-Aurélien Panis (deux fois 3e avec la Supra du Toyota Gazoo Racing France by CMR) et Thomas Drouet-Paul Petit (Mercedes-AMG – AKKA ASP) juste derrière. Après un début de week-end compliqué, Fabien Lavergne et Edouard Cauhaupé (Mercedes-AMG – CD Sport) ont magnifiquement redressé le tir lors de la troisième course avec une magnifique remontée de la 13e position sur la grille de départ pour prendre la deuxième place en Silver Cup. Cinquièmes du classement provisoire, ils sont ainsi revenus dans le match pour le championnat. Am Cup : Caroff et Bastard prennent les commandes La Am Cup a été particulièrement indécise ce week-end. Alors que Didier Dumaine et Christophe Carriere (Aston Martin Vantage #161 – AGS Events) avaient dominé les essais qualificatifs, les deux hommes ont été poursuivis par une noire malchance ce week-end et ils ont dû se contenter d’une quatrième place comme meilleur résultat. À l’inverse, Sylvain Caroff et Erwan Bastard ont su faire preuve d’une magnifique régularité. En arrachant la victoire de la catégorie dans les derniers instants de la troisième course, les pilotes de la Ginetta #72 de l’équipe ANS Motorsport ont aussi conforté leur leadership au classement provisoire du championnat. Lauréats de la première course et deuxième de la dernière, Christophe Hamon et Pascal Huteau (Audi R8 LMS – Full Motorsport) ont perdu gros avec un abandon – suite à un contact – lors de la course 2. Avec une douzaine de points de retard, ils devancent de peu Wilfried Cazalbon-César Gazeau, vainqueurs de la course 2 avec la Toyota GR Supra GT4 de l’équipe CMR. Derrière ces trois vainqueurs du week-end, le double podium de Laurent Coubard et Jean-Charles Rédélé (Alpine A110 GT4 – Bodemer Auto) leur permet de pointer au 4e rang devant Pierre-Laurent Figuière et Stephan Guérin (Ginetta G55 GT4 – Arkadia Racing). Après ce splendide début de saison en Championnat de France FFSA GT, les concurrents se retrouveront à Magny-Cours du 11 au 13 septembre pour un magnifique week-end de sport automobile. Dans la Nièvre, le FFSA GT partagera en effet l’affiche avec le GT World Challenge Europe powered by AWS et les deux courses de 60 minutes au menu promettent d’être, une fois encore, très intenses. Résultats des courses Course 1 Télécharger les résultats Course 2 Télécharger les résultats Course 3 Télécharger les résultats Rediffusion des courses Course 1 Course 2 Course 3 Source: FFSA GT
  3. Matéo Herrero (Herrero Racing) et Edwin Traynard (Autosport GP) se sont imposés au terme de courses spectaculaires et riches en rebondissements lors du rendez-vous d’ouverture de l’Alpine Elf Europa Cup. Mateo Herrero repart du Circuit Paul Armagnac de Nogaro en tête du classement général. 312 jours. Depuis que le drapeau à damier s’était abaissé au Circuit Paul Ricard en octobre, les concurrents de l’Alpine Elf Europa Cup et leurs Alpine A110 Cup avaient dû attendre 312 jours avant de retrouver la compétition à Nogaro. Pour ouvrir les débats, dix-huit pilotes étaient présents, dont Matéo Herrero. Le vainqueur de la catégorie Junior en 2019 était d’ailleurs le plus rapide à reprendre le rythme en menant quatre des cinq séances d’essais avant de voir sa série être arrêtée par Pierre Sancinéna (Racing Technology). COURSE 1 : HERRERO AU BOUT DU SUSPENSE Samedi, Matéo Herrero répliquait en qualifications avec le nouveau record du tour pour la catégorie en 1’33’’278 devant Pierre Sancinéna et Laurent Hurgon (Autosport GP). À l’extinction des feux, le poleman résistait aux attaques de Pierre Sancinéna et Laurent Hurgon avant de creuser un léger écart sur ses poursuivants lancés dans une lutte gagnant en intensité au fil des passages. Débordé par Marc Guillot (Herrero Racing) au départ, Jean-Baptiste Méla (Autosport GP) en profitait pour reprendre son bien au neuvième tour avant d’effacer Laurent Hurgon. En parallèle, Pierre Sancinéna parvenait à trouver l’ouverture sur Matéo Herrero à deux boucles de l’arrivée, mais son rival ripostait dans un duel d’anthologie dans le dernier tour. Après trois échanges de positions, Matéo Herrero franchissait le drapeau à damier en premier pour s’imposer devant Pierre Sancinéna et Jean-Baptiste Méla. Laurent Hurgon et Marc Guillot complétaient le top cinq devant Edwin Traynard, auteur d’une course solide pour ses débuts dans la discipline. Troisième de la catégorie Junior, il devançait Lilou Wadoux (Autosport GP), Gosia Rdest (Racing Technology) et André Negrão (Racing Technology). Dixième, Philippe Bourgois (Racing Technology) l’emportait dans la catégorie Gentlemen. Alpine A110 CUP Nogaro 2020 1 COURSE 2 : HERRERO RÉSISTE ENCORE Encore plus disputée que la veille, la deuxième qualification voyait Matéo Herrero s’offrir une nouvelle pole pour moins d’un centième de seconde d’avance sur Jean-Baptiste Méla et Pierre Sancinéna. Matéo Herrero réalisait un bon envol pour conserver l’avantage sur Jean-Baptiste Méla tandis que Pierre Sancinéna glissait derrière Laurent Hurgon et Marc Guillot dans une entame de course marquée par l’abandon de Stéphane Auriacombe (Tierce Racing). Dans un groupe de tête toujours plus compact, Jean-Baptiste Méla lançait une offensive au cinquième, puis au sixième passage avant de trouver une ouverture sur Matéo Herrero au septième tour. Ce dernier répliquait toutefois dans les virages suivants pour reprendre son bien dans la foulée. Leurs poursuivants profitaient également de ce regroupement pour amorcer leurs attaques, à l’image de Pierre Sancinéna qui ravissait la quatrième place de Marc Guillot avant de connaître moins de réussite face à Laurent Hurgon. Malgré une pression de tous les instants, Matéo Herrero résistait pour l’emporter devant Jean-Baptiste Méla et Laurent Hurgon. Derrière, Pierre Sancinéna conservait la quatrième position en dépit du retour de Marc Guillot en fin de course. Sixième à moins de deux secondes du podium, Lilou Wadoux précédait Gosia Rdest et Thomas Laurent (Racing Technology). Promu au neuvième rang après une erreur d’Edwin Traynard, Philippe Bourgois contenait Anthony Fournier (Race Cars Consulting) pour s’imposer chez les Gentlemen. COURSE 3 : LA REMONTADA DE TRAYNARD Établie selon les deuxièmes meilleurs temps de la première qualification, la grille voyait à nouveau Matéo Herrero s’élançer devant Jean-Baptiste Méla et Pierre Sancinéna, mais le scénario de la course s’avérait toutefois bien différent. Matéo Herrero conservait l’avantage sur Jean-Baptiste Méla alors que Pierre Sancinéna était débordé par Marc Guillot, mais l’attention se tournait très vite sur Edwin Traynard. Cinquième au départ, le pilote Autosport GP s’inclinait d’abord face à Laurent Hurgon à l’extinction des feux, puis Louis Méric (Herrero Racing) au deuxième passage avant d’entamer une folle remontée trois boucles plus tard. Edwin Traynard dépassait Louis Méric, Laurent Hurgon, Pierre Sancinéna et Marc Guillot en cinq tours avant de fondre sur le duo de tête. Après avoir surpris Jean-Baptiste Méla, puis Matéo Herrero au premier virage, Edwin Traynard distançait rapidement ses rivaux, aidé par le tête-à-queue de Matéo Herrero. La course était toutefois arrêtée dans la foulée après l’incident d’André Negrão, dont Lilou Wadoux, Louis Méric et Gosia Rdest étaient les victimes collatérales, mais indemnes. Le classement final se calait alors sur les positions à la fin du quinzième tour. Edwin Traynard s’imposait devant Jean-Baptiste Méla et Matéo Herrero. Marc Guillot terminait quatrième, suivi de Pierre Sancinéna, Laurent Hurgon et des quatre pilotes impliqués dans l’accident. Auteur d’un beau dépassement sur Philippe Bourgois au septième tour, Stéphane Auriacombe s’offrait son premier succès dans la catégorie Gentlemen. L’Alpine Elf Europa Cup prend désormais la direction du Circuit de Nevers Magny-Cours (11-13 septembre) pour le deuxième rendez-vous de la saison 2020. Ils ont dit Mateo Herrero (leader du classement général) Edwin Traynard (vainqueur de la course 3) Philippe Bourgois (vainqueur de la catégorie Gentlemen en course 1 et 2) Classements Course 1 1. Matéo Herrero (Herrero Racing) 2. Pierre Sancinéna (Racing Technology) +0’’262 3. Jean-Baptiste Méla (Autosport GP) +1’’724 4. Laurent Hurgon (Autosport GP) +4’’157 5. Marc Guillot (Herrero Racing) +7’’377 Pole position : Matéo Herrero (Herrero Racing) – 1’33’’278 Meilleur tour : Matéo Herrero (Herrero Racing) – 1’34’’880 Course 2 1. Matéo Herrero (Herrero Racing) 2. Jean-Baptiste Méla (Autosport GP) +0’’692 3. Laurent Hurgon (Autosport GP) +5’’108 4. Pierre Sancinéna (Racing Technology) +5’’949 5. Marc Guillot (Herrero Racing) +6’’436 Pole position : Matéo Herrero (Herrero Racing) – 1’34’’295 Meilleur tour : Pierre Sancinéna (Racing Technology) – 1’35’’241 Course 3 1. Edwin Traynard (Autosport GP) 2. Jean-Baptiste Méla (Autosport GP) +2’’295 3. Matéo Herrero (Herrero Racing) +8’’917 4. Marc Guillot (Herrero Racing) +9’’797 5. Pierre Sancinéna (Racing Technology) +10’’872 Pole position : Matéo Herrero (Herrero Racing) – 1’33’’463 Meilleur tour : Edwin Traynard (Autosport GP) – 1’35’’910 Classement général 1. Matéo Herrero – 56 points 2. Jean-Baptiste Méla – 43 points 3. Pierre Sancinéna – 33 points 4. Edwin Traynard – 29 points 5. Laurent Hurgon – 28 points Source: Alpine Elf Europa Cup
  4. La marque Alpine depuis sa renaissance s'est toujours démarquée par sa démarche digitale. En 2020, cette approche pourrait paraître presque classique avec le changement de nos usages durant la crise sanitaire et l'évolution de la mobilité d'ordre général. Dès le lancement de la marque, les réservations des 1955 exemplaires de la version Première Edition se faisaient via une application en 2017. Une première dans le domaine ! En cette période où déplacements et contacts physiques peuvent devenir des contraintes, Alpine va encore plus loins dans la démarche en proposant un tout nouveau service: l'Alpine Showroom Online. Le service est plutôt et prend tout son sens en cette période. Il vous permet de visionner en direct une présentation de l'Alpine A110 en concession avec un conseiller. Vous pourrez ainsi échanger votre spécialiste Alpine, les présentations se portant sur tous les modèles au catalogue (Pure & Légende, A110S, Légende GT et Color Edition). Alpine Online Showroom 2020 Ils ont dit: Alpine Online Showroom 2020 A la prise du rendez-vous, l'approche ne diffère guère d'un passage en showroom: L'expérience Alpine à la maison Régis FRICOTTE Horaires et disponibilités de l'Alpine Online Showroom Le service de présentation en ligne est ouvert 7j/7 de 12h00 à 20h00. Une couverture horaire mais qui sera pénalisée par un détail qui n'en sera pas un pour tous... Pour l'instant le service ne sera disponible qu'en anglais. Alpine Showroom Online Alpine Online Showroom 2020 Alpine Online Showroom 2020 Source: Alpine Cars
  5. Soutenir la marque Alpine et l'usine de Dieppe Jean-Pierre FOUCHÉ a lancé cette pétition adressée à Etat Major de Renault Comme tous les amoureux de l'aventure industrielle et sportive de Renault, j'ai été enthousiasmé par la résurrection de la marque Alpine. Ce renouveau a parfaitement été réussi, et salué par les média, grâce au savoir-faire de l'ensemble du personnel de Dieppe, ingénieurs, techniciens, ouvriers. La marque Alpine est l'emblème du savoir-faire français, innovation, astuce, passion... pour un véhicule efficace, amusant et beaucoup plus accessible que les icônes allemandes ou italiennes. Au delà du symbole, il est impératif de conserver dans notre pays des industries du haut de gamme avec des marges potentiellement importantes, et pour lesquelles les coûts salariaux pèsent proportionnellement moins que pour d'autres fabrications (automobiles ou autres) qui obligent les industriels à délocaliser. Au delà de certains domaines stratégiques dont la relocalisation est nécessaire, il faut réorienter notre industrie vers des produits innovants à forte valeur ajoutée, évidemment aussi dans un objectif de lutte contre le dérèglement climatique. Grâce à de nouveaux modèles hybrides et électriques fabriqués à Dieppe la marque Alpine pourrait être le porte-drapeau de Renault et l'un des porte-drapeaux de notre industrie automobile. La passion et la raison doivent se rejoindre. https://www.change.org/p/etat-major-de-renault-soutenir-la-marque-alpine-et-l-usine-de-dieppe
  6. Alpine Elf Europa Cup: Gosia RDest en piste pour 2020 par François-Xavier Gosia Rdest, son nom ne vous peut-être rien encore, mais elle va être la première femme pilote au sein de l'Alpine Elf Europa Cup 2020 pour la saison complète ! Lors d'une conférence de presse en ligne, Gosia Rdest a annoncé ses projets pour cette année. Elle participera à la saison complète de l'Alpine Elf Europa Cup 2020. Cette année, la pilote polonaise se concentrera sur l'Alpine Elf Europa Cup - une série de courses françaises où les pilotes s'affrontent dans la Coupe A110 alpine. Cette voiture est bien connue de Gosia Rdest, car l'année dernière, elle y faisait ses débuts sur la piste du Paul Ricard. Gosia Rest - Alpine A110 Cup 2020 Gosia Rest - Alpine A110 Cup 2020 Gosia Rest - Alpine A110 Cup 2020 Le calendrier de cette année comporte 4 dates: 20-23 août : Nogaro (France) - FFSA GT 11-13 septembre : Magny-Cours (France) - FFSA GT 2-4 octobre : Le Castellet (France) - FFSA GT 30 octobre-1er novembre : Portimao (Portugal) - ELMS La saison débutera les 22 et 23 août à Nogaro, où se déroulera également la journée de tests de pré-saison. En septembre, Gosia Rdest et ses rivales s'affronteront à Magny-Cours et un mois plus tard au Paul Ricard - deux circuits bien connus , historiquement orientés Formule 1. La dernière manche aura lieu à Portimao au tournant des mois d'octobre et de novembre. Comme les années précédentes, Gosia Rdest combinera ses débuts de séries internationales avec la compétition du championnat de Pologne. Gosia Rest - Alpine A110 Cup 2020 Elle a dit Comme tous les pilotes de l'Alpine Elf Europa Cup, Gosia sera soutenue par le Centre Alpine basé en Pologne, le très talentueux Centre Alpine Katowice ! Alpine A110S / Centre Alpine Katowice Son Alpine A110 Cup 2020 Il y a quelques semaines, Gosia a dévoilé la livrée de son A110 vêtue de jaune et de noir. Le sponsor titre Bahco s'affiche sur tous les profils de la voiture. A ce titre, Bahco a toujours était engagé avec Alpine, depuis 2013 dès son engagement en ELMS avec l'A450. Gosia Rest - Alpine A110 Cup 2020 Gosia Rest - Alpine A110 Cup 2020 Gosia Rest - Alpine A110 Cup 2020 Nous lui souhaitons une pleine réussite dans l'aventure Alpine. Bienvenue à elle !
  7. Edition limitée à seulement 400 exemplaires dans le monde. Disponible en 3 couleurs : nouvelle teinte Argent Mercure, Bleu Abysse et Noir Profond. Vous l'avez découverte début mars, profitez dès maintenant de l'élégance sublimée de l'A110 Légende GT. Ses éléments or pâle (logos, monogrammes, jantes 18 pouces assorties), ses feux arrière LED translucides et son habitacle spécifique en cuir ambré lui donnent une allure sophistiquée et harmonieuse. Laissez-vous séduire par un raffinement inédit complété par un ensemble de bagages personnalisés.
  8. Alpine A110 Rally: Interview de Lionel Chevalier de chez Signatech par François-Xavier Quelques jours avant le confinement, nous avons eu la chance d'assister au shakedown du rallye du Touquet 2020. Il se disputait du 12 au 14 mars autour du Touquet-Paris-Plage dans le Pas-de-Calais. Un rallye est organisé par l’ASACNF et le Touquet Auto Club. Invité par le Team FJ (voir l’interview de Jean Galpin), nous passé un peu de temps en compagnie de Lionel Chevalier. En charge du programme compétition chez Signatech / Alpine, Lionel Chevalier, Directeur technique de la structure fait le point sur les améliorations apportées sur l'A110 avec sa version rallye et la collaboration avec le Team FJ. Cédric Robert (à gauche) du Team Bonneton et Lionel Chevalier (à droite) L'interview de Lionel Chevalier Par rapport aux versions déjà lancées (Cup, GT4), quel travail a été réalisé ? Comme vous pouvez le voir, la voiture dérive directement du travail que l’on avait fait en circuit. Même si le rallye est très différent du circuit en termes de contraintes, l’approche reste la même. On cherche de la rigidité, de la fiabilité et en même temps être le plus léger possible. Ce qui est vrai sur circuit est vrai en rallye. Nous avons énormément capitalisé sur ce que l’on avait fait en circuit. Nous sommes allés encore plus loin que ce que l’on avait fait sur la GT4. L’exemple le plus parlant, ce sont les longerons avant. Sur la version circuit, on avait fait toute la partie arrière en aluminium taillé dans la masse et à l’avant on avait gardé sur la version CUP et GT4 les longerons de série que l’on avait renforcé au niveau des attaches d’amortisseurs. Avec des pièces taillées masse, mais qui étaient rapportées sur le longeron existant. Sur l'A110 Rally, on a appliqué le même traitement à l’avant que l’on a fait à l’arrière. A l’avant nous avons aussi des pièces 100% taillées masse. On ne garde que la partie centrale de la voiture. A partir de la baie de pare-brise jusqu’à l’avant, c’est 100% spécifique. Comment se fait la relation entre Signatech et Alpine ? Echanges avec les ingés d’Alpine pour modifier la voiture de série ? Alpine définit un cadre général, puis on nous laisse carte blanche pour faire la voiture de compétition comme nous l’entendons. Alpine Design a un droit de regard, par exemple la forme de la dérive de l’aileron c’est validé chez eux. Techniquement, nous leur disons ce que l’on souhaite et eux nous disent si cela leur convient en termes de style ou non. Ils sont assez ouverts, par exemple : la fixation de l’aileron qui se fait par le dessus pour un question d’efficacité aérodynamique avant tout, on a juste apporté quelques modifications pour le design. A partir du moment où cela ne nous pose pas de problèmes techniques, que ça n’impacte pas la performance, on suit ce qu’ils souhaitent. Sur la partie mécanique, pas d’indication particulière, encore une fois nous avons carte blanche. Quelles modifications ont été apportées sur le groupe motopropulseur ? Le moteur a évolué, pas seulement une cartographie. Nous avons repris encore une fois ce que l’on utilise en GT4. Le moteur a bielles et pistons du GT4. Tout le reste est de série, également le turbo. Alors que ce n’est pas le cas dans la GT4 avec un turbo spécifique. Il y a une raison particulière à cela ? Parce que nous avons besoin de moins de chevaux en rallye, en GT4 nous ne savions pas donner le niveau de puissance requis avec le turbo de série. Pourquoi avoir choisi le Team FJ ? Nous sommes allés chercher de l’expérience en rallye. En rallye, nous avons beaucoup moins d’expérience (chez Signatech), ni même en exploitation. Nous avons cherché des personnes qui pouvaient nous apporter ce savoir-faire. Nous sommes voisins également, ce qui facilite les échanges. Ils sont venus nous voir, car Jean Galpin était très motivé par le projet. Il faut savoir que c’est lui a acheté la toute première Alpine A110 CUP. Ça a facilité la collaboration. A ce jour, Jean Galpin a acheté huit A110 Rallye. Quel est le retour des écuries sur la nouvelle Alpine A110 Rallye ? Les retours sont très bons, tant François Delecour que Cédric Robert, ils sont emballés. François connait beaucoup mieux la voiture que Cédric, car il avait déjà roulé avec. La Team Bonneton n’avait jamais encore roulé jusqu’à ce matin. Mais c’est une des caractéristiques de la voiture, elle donne le sourire à tous les pilotes qui l’essayent. Caractéristiques techniques Moteur 1,8l turbo ; plus de 300 ch DIN Boite de vitesses séquentielle 6 rapports / différentiel à glissement limité Arceau de sécurité intégral homologué FIA Sièges baquet Sabelt + harnais 6 pointsFreins Brembo ABS Bosch Motorsports Volant à commandes + affichage intégrés Antipatinage configurable Réservoir 65l homologué FIA FT3 Nous tenions à remercie le team FJ et Signatechpour le temps qu'ils nous ont accordé
  9. https://www.cergy-vis.fr/visserie-nylon/tete-fraisee-fendue-tf-nylon-naturel-pa6-6-din-963.html
  10. par Alexandre Gaillardet Nos Alpine, surtout pour les anciennes, accusent aujourd’hui des décennies de vies sur nos routes plus ou moins sinueuses. Malheureusement avec l’âge, il a fallu remplacer les pièces d’usure courantes, mais également celles que l’on croit éternelles. Parmi ces pièces là, nous avons le vitrage. Le vitrage subit les aléas des routes avec les projection de cailloux ou autres, l'usure du temps, ... Plus ou moins complexe pour plusieurs raisons (forme, traitement, …), qui ne fut pas confronté à un remplacement de vitre de phare, de pare-brise, et ne parlons pas des lunettes arrière d’A310 / GTA / A610. Aujourd’hui, les vitrages font notoirement partie de ces pièces qu'il peut être difficile de trouver quand on restaure une auto de collection, surtout s'il s'agit d'un modèle un peu rare. Pourquoi est-ce si compliqué ? Qu'est-ce qu'un vitrage auto d'ailleurs, et comment se passent les refabrications ? Nous avons discuté avec Pierre JEGO de Classic Glass, pour vous expliquer tout ça. Nous allons d’abord vous expliquer le vitrage en automobile, puis nous finirons par notre échange avec Pierre JEGO. Le vitrage automobile Les vitrages automobiles sont faits à partir de verre plat, semblable à celui utilisé dans le bâtiment, et non par coulage ou par moulage. Ce verre plat, après découpe et façonnage (bords, trous etc), peut ensuite prendre une forme bombée après avoir été rendu malléable par chauffe dans un four. Types: on parle principalement de feuilleté et de trempé. Les deux sont dits « de sécurité », l'utilisation du terme « verre Securit » est abusive, c'est une marque de trempé du verrier français Saint-Gobain, de même que « Triplex » est une marque de feuilleté de l’anglais Pilkington. Le feuilleté comporte deux feuilles de verre collées entre elles au moyen d'un film plastique transparent. Avantage: il reste en place en cas de fêlure ou de casse, grâce justement au film intercalaire. A ce titre il est obligatoire de nos jours pour les pare-brises. Principal défaut: sa faible résistance au gravillonnage, ce qui explique l'énorme marché du remplacement (« Carglass répare, Carglass remplace » etc). Le trempé ne comporte qu'une feuille de verre, qui est trempée après façonnage puis formage éventuel. Il est 3 à 4 fois plus résistant que du verre normal, mais en cas de bris éclate en une multitude de petits morceaux peu dangereux (on dit souvent qu’il « explose »). Ce serait gênant pour le pare-brise, car on prendrait tous ces morceaux dans la figure quand on roule, mais pour les autres positions dans le véhicule ce n’est pas gênant. Pour cette raison, il est utilisé pour les vitres latérales (y compris de custode) et la lunette arrière. Pourquoi pas de feuilleté pour les latérales et la lunette ? Bonne question... En fait cela existe sur les voitures haut-de-gamme modernes (avantages: anti-intrusion et insonorisation), mais c'est plus cher, plus épais et plus lourd. Ceci dit, le feuilleté peut s'envisager dans le cas d'une refabrication d'une lunette arrière, car cela peut réduire le coût (eh oui, c’est en général moins cher de refabriquer des petites quantités en feuilleté qu’en trempé, l’outillage étant plus simple et donc moins onéreux). Forme: on parle de plat et de bombé (ou galbé) Pour le plat, qu'on trouve sur la plupart des autos jusqu'aux années 60 voire au-delà (vitres latérales), c'est très simple à fabriquer et donc abordable, qu'il soit feuilleté ou trempé: il n'y a pas besoin d'outillage de formage spécifique, et les quantités ne sont pas un problème. Beaucoup d'ailleurs s'adressent à de simples miroitiers pour leurs besoins, mais il faut quand même savoir que la plupart de ces transformateurs de verre plat ne sont pas homologués pour faire et vendre du vitrage automobile (voir plus loin), nombre d'entre eux refusant même de faire des pièce destinées à des voitures, ou faisant en sorte de dégager leur responsabilité. C'est pour le bombé que ça se corse, et c'est la raison principale des difficultés que l'on peut rencontrer, donc passons un peu de temps sur ce point. Pour faire simple, il y a deux sortes de bombage: le cylindrique et le sphérique. Le cylindrique, ou simple bombage, ne présente qu'un seul rayon de courbure: exemple typique des vitres latérales des autos des années 70 et 80, celles des A310 par exemple. Alpine A310 4 cylindres Orange à l'usine de Dieppe Le sphérique, ou double-bombage (ou double-cintrage, etc), présente un ou plusieurs autres rayons de courbure, ce qui donne une ou plusieurs zones de sphéricité. La complexité de la forme du vitrage a un impact direct et très important sur la faisabilité et sur le coût (via l’outillage, les temps de cycle, les pertes de rendement etc) des pièces. C’est un peu comme avec une feuille de papier A4: c’est facile de la plier en deux (un seul rayon de courbure), par contre si on veut lui donner une forme sphérique, même légère, cela fait tout de suite des plis et rend l’opération impossible. Le prix d'une pièce trempée est donc moins lié au coût matière (superficie de verre utilisée par exemple) qu'à sa forme et à la complexité de cette dernière. Pour certaines pièces complexes, les lunettes AR d'A310 par exemple, le procédé de formage par « gravité » ne suffit pas: il faut utiliser le procédé de « pressage », qui induit des coûts d'outillage et de production plus conséquents. Teinte Le verre automobile est teinté dans la masse. Il est produit par des fabricants de verre plat (appelés « floatiers », car pour faire du verre plat on fait « flotter » du verre en fusion), et standard. Le clair (= transparent) et le vert sont courants. Le bronze (Alpine...) et le bleu (Lancia, Mercedes…) sont beaucoup moins utilisés de nos jours, et donc plus chers. Enfin, il existe aussi du « surteinté », plus sombre, en arrière du pilier B sur les véhicules actuels, mais quasiment pas sur les anciennes. Homologation: on parle ici du processus obligatoire par lequel un fabricant est certifié pour fournir du verre de sécurité pour l'automobile. Cette certification fait l'objet d'audits réguliers par des organismes indépendants, et garantit les bonnes pratiques industrielles: normes de fabrication, tests, archivage etc, assurant la qualité et la sécurité du produit. Un verrier homologué est tenu d’apposer son logo sur le vitrage, en plus d'autres informations comme l'homologation concernée (R43 pour l'Europe, DOT pour les Etats-Unis, CCC pour la Chine etc), le pays européen où l'homologation a été obtenue (E2 pour la France par exemple), ainsi que d'autres numéros, points et autres signes cabalistiques qui concernent notamment la traçabilité de la production. De nombreux autres aspects techniques peuvent intéresser les amateurs d’anciennes, et pourront faire l’objet d’un autre article: citons la bande noire sur le contour du vitrage, les systèmes de chauffage / dégivrage (fils de tungstène pour les pare-brises, pâte d’argent sérigraphiée et émaillée pour les lunettes AR), le problème de la délamination (ou bullage) du feuilleté, les épaisseurs, les tolérances de galbe, la qualité optique (en transmission et en réflexion), les alternatives organiques (plastique: plexi ou polycarbonate) etc. Les refabrications Ouf, maintenant qu'on a débroussaillé la description technique, passons aux fabricants et à leurs méthodes. Les grands verriers automobiles Se sont en général les mêmes multinationales qui fond du verre plat (« float ») au kilomètre, en général organisés spécifiquement: par exemple, "Saint-Gobain Sekurit" (avec un « k » cette fois) est la branche « vitrage automobile » du groupe Saint-Gobain. Les autres grands verriers sont l'anglais Pilkington (appartenant au japonais NSG) et le japonais Asahi (groupe AGC), puis des acteurs plus régionaux, comme Guardian (Etats-Unis), Fuyao (Chine) etc. Ces grands groupes, même s'ils ont leurs propres filiales pour écouler des pare-brises de remplacement (Autover pour le groupe Saint-Gobain par exemple), ne s'intéressent pas au marché de l'automobile ancienne: volumes trop faibles, références trop nombreuses, compliqué à gérer, pas intéressant. L'exception étant anglaise, forcément: Pilkington a un département « Classic », qui accepte en principe de lancer des refabrications, mais les coûts sont assez élevés. Et c'est normal: leurs installations industrielles ne sont pas formatées pour des petites quantités. Les verriers de spécialité Se sont des transformateurs, qui achètent du verre plat aux « floatiers », et qui sont équipés industriellement pour produire des quantités plus faibles: voitures sans permis, cabines de tracteurs, ferroviaire, bus etc. Ils sont plus flexibles et plus réactifs, mais demanderont de toutes façons des quantités minimum et ne travailleront pas pour des particuliers. Les marchands les réseaux de vitrages de remplacement (Carglass etc), sauf exception, n'iront pas plus loin que leur base de données sur leur écran d’ordinateur et ne se donneront pas la peine de chercher la pièce rare. Certains marchands spécialisés dans les vitrages pour anciennes, notamment Europarts à Reims, ont du stock, de l'expérience et pourront répondre à la plupart des demandes. Enfin il y a les marchands par marque voire par modèle, comme Mecaparts; mais ils n’ont pas forcément toute la gamme de vitrages en stock. Ces deux derniers fournisseurs, pour se limiter à la France, devraient pouvoir répondre à 90% des besoins des Alpinistes et ce sont donc eux qu’il faut consulter en priorité. Les solutions Quand on cherche un vitrage, il faut d'abord s'assurer auprès des marchands susnommés qu'il n'existe pas déjà quelque part: soit ils l’ont en stock, soit ils connaissent un verrier qui possède l’outillage, et peuvent relancer une fabrication. Dans les deux cas, c’est une bonne nouvelle. Les prix sont très élastiques, et dépendent au moins autant de la rareté que de la complexité des pièces. Attention à la logistique, pour ces produits encombrants et fragiles: la conception de l'emballage est primordiale en cas d'expédition. S'il n'y a pas de stock ou d’outillage, on peut tenter une nouvelle refabrication: soit auprès des marchands, soit directement auprès des verriers, s'ils acceptent. Dans les deux cas, il y aura des coûts initiaux non négligeables, et des quantités minimum. Beaucoup d’amateurs organisent des souscriptions dans les clubs pour surmonter ces difficultés. Si la refabrication est confirmée, il vous sera demandé de fournir la pièce actuelle, même si elle est fendue ou abîmée (tant qu'elle a conservé sa forme 3D) pour servir de référence pour la fabrication de l'outillage de formage, puis de gabarit de contrôle lors de la production. Cela peut poser des problèmes: casse lors de la dépose, perte, impossibilité de se servir de l’auto pendant plusieurs mois... C'est là une difficulté supplémentaire pour les courageux qui se lancent dans l'aventure. Un conseil: si une refabrication est lancée, soutenez l'initiative en y prenant part. Cela réduira le coût unitaire pour tout le monde, et vu les difficultés et le coût pour lancer une refabrication, c'est toujours mieux d'avoir des vitrages d'avance... Interview de Pierre Jego - Classic Glass [Les Alpinistes] Pierre Jego, vous êtes à la tête de « Classic Glass », qui propose des vitrages sur mesure pour autos de collection. Qu'est-ce qui vous a donné l'envie de vous lancer dans cette activité ? Verrier de métier et amateur d'anciennes de longue date, j'ai simplement constaté que le vitrage, produit industriel et technique, qu'on ne peut pas bricoler dans son garage et qu'on n'est pas près de faire avec une imprimante 3D, pouvait parfois devenir un véritable casse-tête. Les propriétaires, clubs et restaurateurs professionnels peuvent perdre un temps fou à chercher la pièce rare, l'auto reste immobilisée pendant ce temps-là, et les fournisseurs font la fine bouche devant les petites quantités. Pour ne rien arranger, certaines refabrications sont de qualité douteuse, avec des problèmes de galbe et donc d'étanchéité en particulier. J'ai donc pensé qu'il était plus que temps que quelqu'un réponde enfin « OK, on essaie ! » aux demandes un peu compliquées... Je prends donc à ma charge les problèmes énoncés ci-dessus, et notamment: - je peux travailler pour des petites quantités, voire à l'unité si nécessaire - pour éviter sa dépose, avec tous les risques que cela comporte, je peux venir scanner le vitrage existant (ou la baie de la carrosserie s'il n'y a plus de vitrage) directement sur le véhicule, puis reconstituer un fichier CAO que j'envoie aux fabricants pressentis pour analyse de faisabilité et de coût, puis fabrication. Avez-vous déjà fait des vitrages d'Alpine ? Oui, pour mon tout premier projet j'ai eu le plaisir de faire des vitres de phares d'A310 4-cylindres, parfaitement conformes à l'origine, avec l'aide précieuse de l'Amicale du même nom et de son très actif Président, projet qui a donné toute satisfaction. Je lance actuellement une production pour la version V6, et prévois de faire de même pour les GTA. Je suis très impressionné par l'ambiance de camaraderie et de coopération qui règne dans le milieu Alpiniste. Il y a manifestement d'autres besoins: on me parle de pare-brises pour A106 ou A108, ou encore de vitres latérales ou de lunettes pour A310. En verre, bien sûr ! Matière noble... Je travaille par ailleurs sur des projets Matra Djet, BSH, Salmson, Renault Spider, etc. N'hésitez pas à me poser toutes vos questions sur le vitrage, c'est mon métier et je serai heureux de rendre service à la communauté Alpiniste, et de participer à ma façon à la préservation de la mémoire industrielle automobile française… Pierre Jego contact@classicglass.fr Pour plus d'informations, vous pouvez vous rendre sur son site Classic Glass Ceci n'est pas un article sponsorisé.
  11. L’Alpine Elf Europa Cup ajuste son calendrier Malgré un contexte toujours difficile, l’ensemble des acteurs de l’Alpine Elf Europa Cup s’est accordé sur un nouveau calendrier provisoire de quatre épreuves réparties d’ici la fin de l’année. Compte tenu des différentes restrictions en vigueur à travers l’Europe et dans l’attente de précisions sur les mesures liées au déconfinement et à l’organisation d’événements sportifs, Signatech et les concurrents de l’Alpine Elf Europa Cup ont adopté un nouveau calendrier de quatre épreuves pour la saison 2020. Naturellement soumis à l’évolution de la situation, ce calendrier révisé conserverait les Coupes de Pâques sur le Circuit Paul Armagnac de Nogaro comme point de départ. Les équipes et leurs pilotes disposeront d’une journée d’essais collectifs sur le tracé gersois avant d’ouvrir leur campagne du 21 au 23 août. Le paddock se rendra ensuite sur le Circuit Nevers Magny-Cours (11-13 septembre), présent pour la première fois au calendrier de l’Alpine Elf Europa Cup. Le rendez-vous au Circuit Paul Ricard se déroulera à ses dates initiales (2-4 octobre), avant la finale inédite sur l’Autódromo Internacional do Algarve à Portimao, dorénavant programmée du 30 octobre au 1er novembre. Le GIP Grand Prix de France – Le Castellet ayant annoncé plus tôt aujourd’hui l’impossibilité de maintenir le Grand Prix de France 2020 (26-28 juin), l’épreuve réunissant des Alpine A110 Cup et Alpine A110 GT4 en lever de rideau de la F1 ne pourra être organisée. Face au contexte exceptionnel provoqué par la crise sanitaire, Signatech est également en étroite relation avec l’ensemble des parties prenantes de la catégorie pour adapter les règlements sportifs, les droits d’inscriptions, les quotas pneumatiques ainsi que les primes initialement prévues. Signatech étudie aussi l’option d’organiser une troisième course sur certains événements où l’Alpine Elf Europa Cup se produit afin de préserver un temps de roulage important et viable pour l’intégralité des acteurs de la discipline. Ces décisions sont bien entendu conditionnées par le caractère évolutif de la pandémie, les prochaines directives des autorités nationales et locales ainsi que la levée des restrictions de déplacements. Signatech tient enfin à rappeler que la santé des acteurs impliqués dans ses activités demeurera sa priorité absolue. Alexandra Jentet, responsable de l’Alpine Elf Europa Cup : « La refonte du calendrier est le fruit d’une profonde réflexion menée en collaboration avec nos concurrents et les promoteurs nous accueillant. Le maintien de la saison s’est rapidement imposé pour ceux qui nous font confiance, mais cette situation sans précédent et l’absence de visibilité immédiate nous obligent à prendre dès aujourd’hui des mesures visant à réduire les coûts pour nos équipes. L’équilibre atteint nous permet de préserver un calendrier de haute qualité avec des circuits variés, reconnus et attractifs. Nous tenons à remercier toutes les personnes engagées dans la catégorie et l’ensemble de ses partenaires, pour leur compréhension et leur collaboration dans la constitution de cette alternative en espérant les retrouver dès que les conditions seront réunies. » Calendrier provisoire 2020 20-23 août - Nogaro (France) - FFSA GT 11-13 septembre - Magny-Cours (France) - FFSA GT 2-4 octobre - Le Castellet (France) - FFSA GT 30 octobre-1er novembre - Portimao (Portugal) - ELMS
  12. Rencontre avec Louis Chazel et l’arrivée de l’Alpine A110 au cœur du team Chazel par Vincent En cette période de crise sanitaire, le milieu du sport automobile continue de se préparer dans l’espoir de débuter rapidement la saison 2020. Installé au pied des Cévennes à Saint-Hippolyte du Fort, le team Chazel fondé par Renaud Chazel en 1993, a rapidement annoncé sa volonté de s’engager autour de la nouvelle A110 RGT. Mais pas seulement... Le team s’est forgé une solide réputation dans le milieu du rallye, notamment grâce à un partenariat de distributeur officiel de Renault Sport en 2006. Avec l’arrivée la nouvelle Alpine A110, le team poursuit son développement sur rallye asphalte et terre ainsi qu’en en endurance sur piste. Louis Chazel, fils du fondateur, gère, organise, administre, et entretient une ambiance à la fois très professionnelle et familiale. Il porte de grandes ambitions sur la nouvelle A110. Interview de Louis Chazel Nous avons demandé à Louis Chazel comment se prépare la nouvelle saison en ces temps incertains et dans quelles conditions. Malgré le confinement, le team conserve une activité. La conjecture n’est certes pas évidente, mais il est toujours possible de maintenir certaines tâches de maintenance. Il a fallu mettre en place des mesures exceptionnelles afin de protéger les salariés. C’est également l’occasion de travailler sur des projets annexes qui prennent du temps. Sinon de notre côté, la saison est prête ! On attend avec impatience la réouverture des circuits et les prochaines courses (rallye et circuit) pour pouvoir tout relancer. Le retour en Rallye d’Alpine est une opportunité Pour le team, il y a un engouement positif autour de la renaissance de la marque normande avec de nombreuses sollicitations au niveau européen. Il y a une véritable passion qui entoure cette marque. Mais pour l’équipe c’est une pression positive. Le team se donne les moyens de préparer cet engagement. Le développement de l’A110 CUP avant la RGT. Le confinement et le retard de l’A110 RGT à l’homologation font que le team n’a pas encore reçu ces A110 RGT, en revanche, il y a une A110 CUP livré depuis le début du mois de février. Cette A110 CUP devrait servir à un engagement en endurance TTE ainsi qu’en trackday pour des stage de pilotage. Le TTE en quelques mots Depuis sa création en 2009, le Trophée Tourisme Endurance, s’est fait un nom dans le monde de la course automobile. Tout type de véhicules se côtoient dans les paddocks puisque ce championnat national regroupe quatre catégories : le trophée berline, le trophée proto, le 1300 Mitjet et le free Racing. Basée au Mans, l’organisation du TTE rassemble pilotes, professionnels du sport automobile, experts techniques et mécaniciens réunis autour d’une passion. Le calendrier 2020 prévisionnel du Trophée Tourisme Endurance prévoit des temps forts comme une course sur le circuit du Mans. L'Alpine A110 CUP face à la concurrence en TTE D’après Louis Chazel, l’Alpine A110 CUP est une excellente base de développement. S’il n’est pas exclu un engagement en Alpine Elf Europa CUP, le team, prépare surtout sa saison en Championnat TTE. Ce championnat confrontera l’A110 à un plateau de concurrentes très variées. C’est une vitrine pour le team, la marque et pour les passionnées. Pour se frotter à la concurrence, Chazel Technologie Course dispose d’une marge de manœuvre sereine pour opérer certaines modifications sur la voiture. Les modifications peuvent porter sur les aérations, des freins plus puissants, l’aérodynamique. Le team a déjà effectué 2000km de roulage et peut compter sur l’expérience acquise par Signatech en europa CUP. La CUP ayant, depuis ses débuts, reçu des évolutions sur la boite et les cardans. Avec cette liberté de développement, le team dispose d’une merveilleuse opportunité pour faire briller l’Alpine en endurance. L’Alpine RGT est une véritable proposition sportive et commerciale. Pour Louis Chazel, l’arrivée d’Alpine en rallye propose de nombreuses opportunités sur le plan sportif et commercial. L’A110 RGT est l’alpine de compétition la plus abouti proposé aujourd’hui par Signatech. Le team est confiant dans la fiabilité de la voiture après avoir observé les différentes phases de son développement. par le Team FJ et des pilotes de renommés. Le team devrait rapidement s’aligner en course dans le cadre de la Coupe Alpine, en France, Suisse, en Belgique et probablement à l’international. Le niveau de performance de la voiture est déjà très prometteur. Ce retour offrira un spectacle exceptionnel à tous les passionnés de rallye et de la marque française. Commercialement, c’est une opportunité, les sponsors sont enthousiasmés par l’image de marque que la marque Alpine possède, surtout en rallye. Mais c’est également pour nous un moyen de développer nos activités en permettant à des pilotes non professionnels, mais expérimenté de venir gouter à l’A110 en rallye. Pour un client sérieux, habitué aux tracks days en Alpine A110 ou A110 S, il est possible de développer un projet « Gentleman Driver » avec une préparation et un coaching intensif, pour un weekend de course au volant de l’A110 RGT. Pour rappel L’Alpine A110 RGT est une évolution de l’A110 CUP, elle est propulsée par le 1.8l turbo poussée à plus de 300 ch et associé à une boite de vitesse compétition séquentielle. Le moteur est idéalement installé en position centrale arrière et non en porte à faux arrière comme son aïeul. Elle se montre également légère avec seulement 1070 kg sur la balance. L’Alpine sera parfaitement taillée pour affronter les défis aussi bien présents en Coupe de France, en Championnat de France et en Championnat du Monde où elle sera homologuée. Nous espérons retrouver rapidement le Team Chazel Technologie Course sur une spéciale de rallye et voir enfin évoluer une Alpine en compétition Rallye. Propos recueilli par téléphone.
  13. Romain Iannetta et Éric Clément rejoignent les rangs de Mirage Racing par Vincent Après avoir reformé l’équipage Morgan Moullin Traffort / Philippe Giauque, Mirage Racing s’apprête à faire revivre un autre duo ayant déjà animé les grilles du Championnat de France FFSA GT en réunissant Romain Iannetta et Éric Clément ! Malgré le contexte actuel, Mirage Racing poursuit les préparatifs de sa deuxième campagne en Championnat de France FFSA GT en dévoilant un nouveau binôme qui évoluera aux côtés de Morgan Moullin Traffort et Philippe Giauque. Chef d’entreprise dans l’événementiel et audiovisuel automobile à la ville, Romain Iannetta a marqué plusieurs catégories de son empreinte en brillant dans des disciplines extrêmement variées : monoplaces, coupes de marque, prototypes, GT, Supertourisme… Après s’être consacré au Nascar Whelen Euro Series, le Francilien mettra désormais toute sa polyvalence au service de l’Alpine A110 GT4 n°616 du Mirage Racing ! Son partenaire sera Éric Clément, également présent en Nascar Whelen Euro Series l’an passé. Actif en berlines, GT3 et LMP3, le Maximois comptant cinq départs aux 24 Heures de Spa reviendra lui aussi sur la scène nationale pour écrire le troisième chapitre de son association avec Romain Iannetta. Après avoir commencé leur relation en European Le Mans Series en 2016, le duo s’était attaqué au Championnat de France FFSA GT en atteignant les points à trois reprises et le top vingt du classement général en Pro-Am... Des résultats que les deux hommes devraient aisément battre avec un modèle davantage adapté à leur style de pilotage ! Comme leurs futurs équipiers, Romain Iannetta et Éric Clément retrouveront Mirage Racing à l’occasion du premier rendez-vous de la saison, prévu sur le Circuit de Lédenon (19-21 juin). L’équipe mettra également cette intersaison prolongée à profit pour dévoiler la pièce finale de son puzzle dans les prochaines semaines. source : CP Mirage Racing
  14. Romain Iannetta et Éric Clément rejoignent les rangs de Mirage Racing par Vincent Après avoir reformé l’équipage Morgan Moullin Traffort / Philippe Giauque, Mirage Racing s’apprête à faire revivre un autre duo ayant déjà animé les grilles du Championnat de France FFSA GT en réunissant Romain Iannetta et Éric Clément ! Malgré le contexte actuel, Mirage Racing poursuit les préparatifs de sa deuxième campagne en Championnat de France FFSA GT en dévoilant un nouveau binôme qui évoluera aux côtés de Morgan Moullin Traffort et Philippe Giauque. Chef d’entreprise dans l’événementiel et audiovisuel automobile à la ville, Romain Iannetta a marqué plusieurs catégories de son empreinte en brillant dans des disciplines extrêmement variées : monoplaces, coupes de marque, prototypes, GT, Supertourisme… Après s’être consacré au Nascar Whelen Euro Series, le Francilien mettra désormais toute sa polyvalence au service de l’Alpine A110 GT4 n°616 du Mirage Racing ! Son partenaire sera Éric Clément, également présent en Nascar Whelen Euro Series l’an passé. Actif en berlines, GT3 et LMP3, le Maximois comptant cinq départs aux 24 Heures de Spa reviendra lui aussi sur la scène nationale pour écrire le troisième chapitre de son association avec Romain Iannetta. Après avoir commencé leur relation en European Le Mans Series en 2016, le duo s’était attaqué au Championnat de France FFSA GT en atteignant les points à trois reprises et le top vingt du classement général en Pro-Am... Des résultats que les deux hommes devraient aisément battre avec un modèle davantage adapté à leur style de pilotage ! Comme leurs futurs équipiers, Romain Iannetta et Éric Clément retrouveront Mirage Racing à l’occasion du premier rendez-vous de la saison, prévu sur le Circuit de Lédenon (19-21 juin). L’équipe mettra également cette intersaison prolongée à profit pour dévoiler la pièce finale de son puzzle dans les prochaines semaines. source : CP Mirage Racing
  15. Quelle que soit la distance, la passion Alpine nous rassemble tous en cette période, et nous continuerons à la partager avec vous. 29 NOUVELLES TEINTES DE CARROSSERIE3 NOUVELLES FINITIONS DE JANTES4 NOUVELLES COULEURS D'ÉTRIERS DE FREIN Atelier Alpine est le nouveau programme de personnalisation qui vous propose des milliers de combinaisons pour créer une A110 aussi unique que vous. Inspirée des nuances emblématiques de la marque, chaque teinte de carrosserie est limitée à 110 exemplaires dans le monde et est appliquée à la main dans une zone dédiée de l'usine de Dieppe. 25 janvier 1973. Avec 26 secondes d'avance, Jean-Claude Andruet et sa co-pilote, Biche, remportent le rallye Monte-Carlo dans leur berlinette Alpine Bleu électrique, numéro 18. Terrassant des marques prestigieuses comme Lancia, Ford ou Porsche, Alpine débute une formidable histoire qui inscrit la compétition automobile dans son ADN. Tout au long de l'année, Alpine vous invite à vivre de nombreux événements d'exception pour des plaisirs de conduite inédits et des rencontres entre passionnés. L'expérience Alpine se vit sur la route, sur la piste ou lors de nos événements. Retrouvez sur notre site votre prochaine aventure avec Alpine. LA ROUTE ALPINE, LA PISTE BLEUE, ICE DRIVING, COUPE DES ALPES, LE MANS CLASSIC
×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.