Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
machepro

Le mans 1955 : La tragédie et le retrait de la compétition

Messages recommandés


L'accident se produisit le 11 juin 1955 à un peu plus de 2 heures après le départ, à 18h28. La responsabilité des pilotes qui se livraient à un duel acharné (Mike Hawthorn et Juan Manuel Fangio en l'occurence) ne fut pas retenu, tout comme fut laissé à Mercedes le bénéfice du doute quant au carburant utilisé lors de l'epreuve.

Castellotti (pilote officiel Ferrari) sur la nouvelle Ferrari 121 LM d'usine n°4 (châssis 0532 LM spider Scaglietti, faisant équipe avec Paolo Marzotto) renonce peu à peu à suivre le rythme infernal des hommes de tête.

Hawthorn , alors leader de la course, est renseigné par son stand que Fangio est à ses trousses. Fangio malgré un départ raté au volant de la Mercedes 300 SLR, modèle issu de la formule 1, est le plus rapide en piste.

200m séparent les 2 hommes avec entre la Jaguar D n°6 de tête, pilotée par Hawthorn, et la Mercedes n°19 de Fangio, le français Pierre Levegh au volant d'une autre Mercedes usine, la n°20, qui s'apprête à concéder un tour aux leaders.

Levegh fut appelé au dernier moment par Alfred Neubauer pour renforcer l'équipe des flêches d'argent, mais manifestement, cela va trop vite, même si il était à ce moment là de la course, 6ème au classement.

Doublé par Hawthorn juste avant Maison Blanche, Levegh est donc juste dans le sillage de l'anglais quand celui-ci arrive dans la zone des stands.

C'est là qu'intervient l'affreuse fatalité diront les uns, la "faute" du pilote trop fougeux diront les autres.

De la gauche de la piste, Hawthorn va brusquement couper la trajectoire de l'Austin-Healey n°26 pilotée par Lance Macklin, pour se ruer dans son stand tous freins bloqués.

Le coup de volant à gauche donné par Macklin, surpris par la manoeuvre d'Hawthorn, a pour effet immédiat de "fermer la porte" à Levegh.

La Mercedes n°20 tape l'arrière de l'Austin décolle quelque peu puis se bloque dans les fascines tandis que le train avant et moteur sont projetés dans le public, y semant la mort.

Fangio, par miracle, se faufile parmi les débris, laissant au passage un optique de phare. Il reconnaîtra que Levegh lui avait fait tempérer son ardeur quelques instants auparavant pour lui faire signe de patienter avant de le doubler.

Au stand, décomposé par les conséquences de son "empressement", Mike Hawthorn a du mal a reprendre la volant. On dit même qu'après ce drame, il ne sera plus tout à fait le même.

Quant à Mercedes, son retrait officiel intervient à 2 heures du matin, alors que Fangio et Stirling Moss comptaient 2 tours d'avance sur l'équipage Hawthorn-Bueb.

Les Mercedes n°19 et 21 restantes prendront directement la route pour Stuttgart échappant ainsi à toute inspection officielle.



D'après plusieurs vidéos de l'évènement, certaines accusaient Hawthorn, d'autres l'innocentaient.

Trois semaines après l'accident, Fangio témoignait devant la commission d'enquète. Il témoignit donc en expliquant la fatalité. Il y avait l'onde de choc dûe à l'explosion des gaz dans le réservoir presque vide de la Mercedes, le bras levé de Levegh lui indiquant de patienter avant de le doubler et la réaction malheureuse du pilote de l'Austin Healey, il y avait malheureusement une accumulation de faits entrainant cette catastrophe.

L'ACO en laissant continuer la course a évité la panique parmi tous les spectateurs restant présents, risquant ainsi d'encombrer les routes nécéssaires à l'acheminement des secours.

D'après un journaliste, il y avait un remue ménage incroyable dans le public autour de l'accident, par contre, sur les lieux où avaient été fauchés les spectateurs par les débris de la Mercedes, c'était un spectacle de désolation avec des corps inertes et des blessés qui geignaient partout. Au bout d'une demi-heure, à la limite de la nausée, il rejoignit son patron declarant qu'ils y avaient au moins 30 morts (il était loin du compte).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tragique accident qui nous priva de Mercedes en compétition, mais en Mars l'étoile recommence en Formule 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ancien opéliste a écrit:
Et pas avec n'importe quelle pilote ! SCHUMI IS BACK


Ouaih, le FANGIO d'aujourd'hui

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.