Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
  • Eveline Luca
    Eveline Luca

    Comprendre les différents types de transmissions voiture

       (0 avis)

    Quand vous décidez d’acheter une voiture, il est important de connaître toutes ses caractéristiques. Ainsi, vous devez choisir votre automobile en fonction du système de transmission qui va avec. Pour cela, il faut comprendre comment marchent les différents types de transmissions de voiture. 

    Pour rappel, on entend par transmission, le système qui permet de transmettre la puissance de rotation du moteur vers les roues. Elle permet le maintien de la puissance du moteur en fonction de la vitesse lors du déplacement. Zoom dans cet article sur les différents types de transmissions de voiture.

     

    Comment fonctionne le système de transmission dans une voiture ?

    Le système de transmission est composé du volant moteur, de l’embrayage, de la boîte de vitesse, du différentiel ou pont autobloquant et des arbres de transmission.

     

    Le volant moteur et l’embrayage

    Ces deux pièces qui sont étroitement liées, relient le moteur à la boîte de vitesse. Elles permettent ainsi de déplacer le couple et la puissance du moteur vers la boîte de vitesse. Quand les deux pièces sont jointes, l’énergie passe du moteur à la boîte de vitesse. Et quand elles ne sont pas jointes, il n’y plus de transmission du couple moteur.

     

    La boîte de vitesse et le différentiel

    La boîte de vitesse coordonne la vitesse de rotation du moteur et la vitesse des roues. Elle est donc l’élément qui permet d’ajuster le couple moteur en fonction des circonstances de conduite.

    Le différentiel ou pont autobloquant quant à lui, permet de transférer vers les roues motrices grâce aux arbres de transmission, le couple moteur délivré par la boîte de vitesse. Il transmet donc à la roue la vitesse de rotation dont elle a besoin pour fonctionner.

     

    Les arbres de transmission

    Ils sont directement liés aux roues motrices. Ils entraînent ces dernières quand ils sont mis en rotation par le différentiel. C’est ce processus qui permet au véhicule de se mouvoir sans difficulté.

     

    transmission-voiture-electrique.jpg

    Quels sont les différents types de transmissions voiture ?

    Il existe trois types de transmissions voiture : la transmission intégrale, la traction et la propulsion.

     

    La transmission intégrale

    On la retrouve souvent sur les véhicules de type 44, les pick-up, les berlines et sur certains SUV. Un véhicule doté d’une transmission intégrale a les quatre roues motrices. Il est donc équipé d’un convertisseur de couple qui permette de répartir la puissance entre les quatre roues en fonction de la situation. Elle peut être enclenchée, semi-permanente ou permanente.

    La transmission intégrale qui doit être déclenchée permet au véhicule de rouler en traction ou en propulsion. Cependant, le conducteur doit la régler entre les quatre roues motrices dès qu’il sent une perte d’adhérence.

    La transmission intégrale qui se déclenche automatiquement est présente sur les véhicules à transmission intégrale semi-permanente. Elle permet au véhicule de rouler en traction ou propulsion par défaut et sur les quatre roues motrices s’il le faut.

    Le véhicule est en permanence sur quatre roues motrices quand la transmission intégrale est permanente. Ce type de transmission est le plus efficace en matière de motricité, mais il consomme bien plus de carburant et est beaucoup plus encombrant

    Les véhicules équipés d’une transmission intégrale offrent une plus grande motricité. Elles sont beaucoup plus stables sur les routes mouillées ou sur la neige.

    Citation

     

    La traction ou transmission avant

    La plupart des véhicules sont équipés de la transmission avant. Les deux roues avant du véhicule sont motrices et elles sont entraînées par un demi-arbre de transmission. Celui-ci offre principalement deux avantages : il prend peu de place et réduit la consommation de carburant

    Il existe deux configurations dans la traction : la traction avec un groupe de moteur motopropulseur longitudinal (perpendiculaire à l’axe du moteur) et la traction avec un groupe motopropulseur transversal (parallèle à l’axe du moteur). 

    La transmission transversale est plus compacte et plus récente. Elle offre donc une meilleure tenue de route. Toutefois, les véhicules équipés de la traction présentent le risque de patinage des deux roues avant lors d’un démarrage ou d’une accélération à faible rapport de vitesse.

     

    La propulsion ou transmission arrière

    On la retrouve souvent sur les camions ou sur les véhicules de luxe qui ont un grand poids. Sur ces genres de véhicules, les roues arrière sont motrices. Certes, ce sont toujours les roues avant qui dirigent le véhicule, mais ce sont les roues arrière qui propulsent le véhicule. Il existe trois configurations dans une transmission arrière : le moteur à l’arrière, le moteur au centre et le moteur à l’avant.

    • Le moteur à l’arrière : Dans cette configuration, le moteur est placé à l’arrière du véhicule. Le moteur se trouve derrière l’axe des roues. Dite en « en porte à faux », cette configuration présente de nombreux avantages. D’abord, la motricité à l’arrière est renforcée. Ensuite, tout le groupe motopropulseur est aussi à l’arrière, ce qui permet de gagner de la place. Enfin, elle facilite la prise des virages et la conduite est beaucoup plus agréable sur les routes sinueuses.
    • Le moteur central : Dans cette configuration, le moteur est placé devant l’axe des roues arrière. Il est près du centre du véhicule. La transmission quant à elle est placée derrière le moteur. Cette configuration présente l’avantage d’avoir une meilleure répartition des masses sur la longueur du véhicule et autour du centre de gravité.
    • Le moteur à l’avant : Dans cette configuration, le moteur se trouve devant. Un tube de transmission intermédiaire est ajouté dans la longueur du véhicule pour permettre de transmettre l’énergie du groupe motopropulseur vers les roues.

     

    L’entretien du système de transmission voiture

    L’entretien du système de transmission fait partie des étapes importantes de l’entretien d’un véhicule. Il faut prendre en compte plusieurs aspects tels que l’huile à transmission et les risques d’un défaut d’entretien.

    L’huile à transmission

    Elle doit être vidangée et remplacée sinon le risque de bris mécanique augmente. Il faut donc veiller à sa quantité et à sa qualité. Le délai de vérification peut varier en fonction du véhicule utilisé, de l’utilisation que l’on en fait, du type de fluide utilisé et du type de transmissions. Tout comme l’huile à moteur, l’huile à transmission doit être régulièrement vidangée.

    Citation

     

    Les risques liés à un défaut d’entretien

    Si votre système de transmission n’est pas bien entretenu, vous risquez de constater un manque de réactivité de votre boîte de vitesse ou encore un glissement de vitesse. Vous pouvez aussi constater qu’il y des fuites d’huiles de transmission ou encore une certaine lenteur dans l’engagement de votre véhicule.

     



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Il n’y a aucun avis à afficher.


×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.