Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
  • Eveline Luca
    Eveline Luca

    Conseils pour conduire de nuit

       (0 avis)

    Conduire de nuit offre de nombreux avantages : il y a moins de trafics, la route est plus dégagée, la température est plus supportable, etc. Mais attention, même si c’est pratique, surtout si vous voulez arriver en avance à la plage, ça n'a pas que de bons côtés.

    La nuit, la visibilité est réduite. Les risques d’accident sont donc plus élevés. C’est d’ailleurs prouvé : 50% des accidents de route mortels surviennent la nuit. Il faut donc rester prudent, et prendre quelques mesures avant de se lancer. Découvrez quelques conseils pour bien conduire la nuit.

     

    Pour conduire de nuit, prenez le temps de vous reposer

    Lorsqu’on conduit de nuit, le plus important est de rester éveillé. Lorsque la visibilité est réduite en effet, il faut redoubler d’attention, de concentration et de vigilance. Mais c’est plus facile à dire qu’à faire. Car la nuit, le corps se met automatiquement en “mode repos”. Lutter contre cela, c’est comme lutter contre la nature.

    Si vous vous apprêtez à conduire de nuit par conséquent, prenez le temps de vous reposer. La moindre fatigue, la moindre somnolence peut être fatale. Pour éviter que votre corps ne réclame sa pause, évitez les grosses journées de travail. Prévenez tout épuisement, quitte à dormir quelques heures pendant la journée pour cela.

    Evitez aussi de trop manger. La sensation de satiété - surtout le soir – s'accompagne toujours d’une envie de dormir. Mieux vaut manger léger, même si vous risquez d’avoir faim pendant le trajet. Ça peut vous tenir éveiller. Et bien entendu, évitez de boire des boissons alcoolisées.

    Si, malgré toutes ces précautions, vous avez quand même envie de dormir, encore une fois, rappelez-vous que c’est une réaction naturelle de votre corps. La meilleure chose à faire, dans ce genre de situation, est d’arrêter la voiture et de dormir carrément. Une petite sieste d’une demi-heure peut suffire à vous remettre d’aplomb, en plus de vous sauver la vie.

    Citation

     

    Pour conduire de nuit, révisez vos éclairages

    Qui dit “nuit”, dit forcément “manque de visibilité”. Et cela, vous devez le compenser en veillant à ce que vos éclairages soient en bon état de marche. Qui plus est, il est strictement interdit de rouler la nuit sans feu. Vérifiez en priorité vos phares. Assurez-vous qu’ils fonctionnent et l’éclairage est optimal. N’hésitez pas à le faire nettoyer si nécessaire. Par la suite, veillez à ce qu’ils soient en bonne position : s’ils sont trop bas, votre visibilité sera réduite. S’ils sont trop hauts, vous risquez d’aveugler les conducteurs qui viennent à votre rencontre.

    conseils conduire de nuit.jpg

    Faites de même pour les autres éclairages : veilleuses, codes, feux de stop, feux de détresse, les feux de brouillard, etc. Les phares ne sont pas les seuls feux que vous allez utiliser en effet. Car déjà, vous ne pourrez pas les allumer sur une route éclairée. Vous devez plutôt utiliser les feux de position ou de croisement. Les phares ne sont à utiliser que sur les routes non éclairées, et doivent être remplacés par les codes si vous croisez d’autres conducteurs.

    Citation

     

    Pour conduire de nuit, adaptez vos habitudes de conduite

    Conduire la nuit et conduire le jour, ce sont deux choses totalement différentes. Vous ne pouvez donc pas conduire – comme dans la journée - si vous roulez la nuit. Vous devez changer vos habitudes et adapter votre manière de conduire.

    Roulez moins vite. Il est vrai que la route est dégagée le soir. Elle est nettement moins fréquentée, et vous pourrez être tenté d’en profiter en augmentant la vitesse. Mais c’est vivement déconseillé. C'est l’une des causes principales d’accidents mortels survenant la nuit. Et ce, pour la simple raison qu’en pleine vitesse, il est plus difficile de réagir à temps en cas de mauvaise surprise. Lorsque vous roulez moins vite en revanche, vous êtes plus vigilant. Vous aurez le temps de réagir sur un animal traverse soudainement la route par exemple.

    Gardez vos distances. Pour améliorer la visibilité, pour mieux se repérer, vous serez peut-être tenté de coller d’autres automobilistes au train. Mais c’est également déconseillé. Même si la route est dégagée, et qu’il n’y a que vous et la voiture devant vous, respectez toujours les distances de sécurité. Il est même recommandé de rester éloigné. Cela vous permettra, dans un premier temps, de protéger le chauffeur devant vous. Car en étant trop près, vous pourriez l’éblouir avec vos phares. Et dans un second temps, en cas d’accident, cela vous permettra de réagir à temps.

    Soyez deux fois plus vigilant. Eh oui ! Comme dit précédemment, la vigilance peut diminuer naturellement la nuit. Voilà pourquoi, vous devez être deux fois plus attentif que dans la journée. Concentrez-vous sur ce qui se passe sur la route, et ne vous laissez pas distraire par quoi que ce soit.



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Il n’y a aucun avis à afficher.


×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.