Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
  • Eveline Luca
    Eveline Luca

    Ralenti instable : Causes et réparation

       (0 avis)

    Lorsqu’on roule une voiture et qu’on est à l’arrêt, le moteur tourne à un régime très bas. Parfois il est même presque non audible. On dit alors que le moteur tourne au ralenti. Ce mécanisme de ralenti permet de réduire la consommation de carburant lorsque le moteur est au point mort. Toutefois, il peut arriver que le ralenti du moteur varie et ne soit pas stable. Plusieurs raisons peuvent être à la base de cette situation.

    Qu’est-ce que de manière concrète et précise le ralenti ? Quelles peuvent être les causes d’un ralenti instable ? Comment peut-on réparer un ralenti instable ?

    Généralités sur la notion de ralenti 

    Tout moteur tourne au ralenti quand il est au point mort. Quand un moteur est en bon état, son ralenti doit être stable. Zoom sur la notion de ralenti et sur la manière dont agit cette fonction spéciale du moteur.

    Notions de ralenti

    Le ralenti d’un moteur est la vitesse de rotation la plus basse du moteur. Le moteur tourne ainsi à son régime le plus bas. Le ralenti se met en place lorsque la voiture est à l’arrêt, au point mort, avec le moteur en état de marche. En général, le régime du ralenti d’une voiture se situe dans les 20 tours par minute. Lorsque le ralenti est instable, ce nombre de tours par minute peut monter jusqu’à 100. Il peut également survenir un calage quasi automatique du moteur une fois que la voiture est à l’arrêt.

    Comment fonctionne-t-il ?

    Le ralenti moteur est géré par le régulateur de ralenti encore appelé électrovanne ou actuateur. Comme son nom l’indique, le régulateur de ralenti régule le ralenti moteur pour qu’il puisse être sable. Il est intégré dans les moteurs à essence.

    En fait, il régule la quantité d’air à admettre dans le moteur. Cette action est effectuée conformément à la quantité d’essence injectée par le calculateur de gestion, ce qui permet d’avoir un mélange essence-air adéquat pour maintenir le ralenti au bon niveau.

    Ce mécanisme permet d’éviter que le moteur se cale de manière systématique lorsque la voiture est à l’arrêt. Il tient également compte de la température interne des éléments du moteur.

    La mise en routes des autres accessoires tels que le compresseur du climatiseur, le ventilateur de refroidissement, l’éclairage, qui consomment également de l’énergie, sont des paramètres qui influencent le ralenti, d’où l’importance du rôle du régulateur de ralenti.

    Comment reconnaître un ralenti instable ?

    Un ralenti instable peut avoir des conséquences néfastes sur les différents éléments de la voiture. C’est pour cela qu’il est important de savoir détecter un ralenti instable sur votre voiture. Lorsque le ralenti moteur est instable, vous pouvez ressentir les signes suivants :

    Le calage du moteur : votre moteur cesse de fonctionner et s’éteint de manière brusque lorsque vous arrêtez ou feignez d’arrêter la voiture

    Même au point mort, votre moteur continue de monter dans les tours comme si avez toujours le pied sur l’accélérateur. Le régime moteur ne descend pas convenablement.

    En phase de décélération, vous sentez que votre moteur broute. Le témoin de diagnostic s’allume sur le tableau de bord.

    ralenti instable

    Les causes d’un ralenti instable

    En cas de ralenti défectueux, un diagnostic précis doit être effectué car les causes de ce type de dysfonctionnement sont de plusieurs ordres.

    Citation

     

    Les contrôles préliminaires

    C’est la première forme de contrôle à effectuer en cas de ralenti instable. Ses différentes composantes et sous-tâches sont :

    L’analyse de la qualité du gaz d’échappement : Lorsque les fumées sont noires, l’origine de la panne est probablement un mélange air- carburant non conforme. Dans ce cas, une obstruction du filtre à huile pourrait en être responsable. Il pourrait également s’agir d’un capteur de température d’eau défaillant créant ainsi une combustion incomplète.

    Si par contre, les fumées sont blanches, il s’agira de vérifier les cylindres car il se pourrait qu’il y ait du liquide de refroidissement qui s’y trouve.

    Un contrôle des composants du moteur est également nécessaire pour détecter une fuite éventuelle des durites ou pour vérifier si tous les éléments sont bien branchés. Le calculateur pourrait également être concerné, son examen se fera ne serait donc pas superflu.

    Les contrôles complémentaires

    A cette étape, le professionnel automobile doit être très pointilleux. Il lui est en effet conseillé de démonter le moins de pièces possible, au risque de mal remédier à la panne. Toutefois, il existe certaines pièces qu’il faut absolument contrôler.

    Les composants électriques du moteur : Leur contrôle se fait avec la valise de diagnostic qui pourra aider le mécanicien à détecter la source exacte de la panne. La pièce incriminée ici est souvent le papillon moteur. Sa défaillance pourrait en effet nuire aux composants électriques.

    La vérification des pressions hydrauliques et des pressions de compression n’est pas à négliger. Elle permet en effet de s’assurer que tout va bien à ce niveau. 

    Il faut avoir à l’esprit que le régulateur de ralenti peut lui-même être la cause du ralenti instable. Situé près du boitier papillon, il peut être encastré et subir un dysfonctionnement.

    Citation

     

    La réparation d’un ralenti instable 

    Les causes et manifestations du ralenti instable ayant été citées, il reste la question de la résolution de cette anomalie. Zoom sur les moyens à mettre en œuvre pour résoudre le problème de ralenti instable.

    Comment réparer un ralenti instable ?

    Il n’y a pas de solution stéréotypée pour régler un ralenti instable. Les causes pouvant être nombreuses, la solution dépendra donc des éléments mis en cause dans la panne. En fonction des pièces touchées et de l’importance de leur usure ou mauvais état, plusieurs possibilités s’offrent.

    Les travaux peuvent consister à juste faire des branchements pour pallier le problème ou à faire un nettoyage d’éléments encrassés par exemple. Il peut aussi nécessiter le changement de certaines pièces.

    Qui s’occupe de la réparation du ralenti instable ?

    De la phase de détection à celle de la réparation, il est recommandé de s’adresser à un garagiste quand on remarque une ou plusieurs des manifestations du ralenti instable. Les professionnels pouvant résoudre cette anomalie sont le mécanicien et/ou l’électricien. La détermination de ce professionnel est liée à la cause de l’anomalie.

    Le coût des réparations

    Généralement, suivant la cause de la panne, la réparation d’un ralenti instable peut coûter entre 200 à 400 euros. Certaines fois, vous pourriez même ne rien débourser si la résolution du problème nécessite juste la reconnexion des composants. Dans les cas où un changement de soupapes s’impose, votre facture peut s’élever au point d’atteindre le millier d’euros.

     



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Il n’y a aucun avis à afficher.


×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.