Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
  • Eveline Luca
    Eveline Luca

    Carburateur : fonctionnement et réglage

       (0 avis)

    Le carburateur est un élément essentiel de la voiture. Surtout présent au niveau des voitures anciennes, cet organe mécanique séparé du moteur doit être bien entretenu. Un carburateur usé peut en effet entraîner des problèmes de surconsommation et peut, à la longue, altérer les performances de la voiture. Dans quel cas, des réglages s’imposent.

    Comment fonctionne le carburateur ? Quels sont les rôles qu’il remplit ? Comment déterminer les problèmes et comment les régler ? Découvrez le fonctionnement et le réglage du carburateur.

    Comprendre le fonctionnement du carburateur

    Le carburateur fonctionne d’une manière très compliquée et implique l’intervention de plusieurs éléments.

    Le rôle du carburateur

    Le rôle principal du carburateur est de fabriquer un combustible. C’est dans le carburateur que le carburant est mélangé à de l’oxygène. Le mélange obtenu, destiné à exploser, est par la suite aspiré par le moteur. Il est brûlé dans les chambres de combustion, ce qui permet aux pistons de se déplacer et de faire tourner le moteur. Un carburateur possède généralement :

    • Une arrivée d’air
    • Une arrivée d’essence
    • Une buse qui a pour rôle de créer la dépression nécessaire pour l’aspiration du carburant
    • Un boisseau qui a pour rôle de réguler les quantités d’air et d’essence
    • Une cuve qui contient le carburant
    • Un flotteur qui permet l’ouverture et la fermeture de l’orifice d’entrée
    • Un gicleur qui permet d’introduire le combustible dans une zone de dépression du diffuseur
    • Un papillon qui régule le mélange gazeux. Il est commandé par la pédale d’accélérateur.
    • Une sortie qui permet le mélange d’air et de carburant pour la combustion.

    carburateur automobile

     

    Le fonctionnement du carburant et de ses différents mécanismes

    Pour bien comprendre le fonctionnement du carburateur, vous devez commencer par la cuve. Elle contient une quantité d’essence constante et prédéfinie à l’avance par le flotteur qui – par le biais d’un petit pointeau – va en réguler le niveau et le débit. Il faut noter que si le pointeau est trop petit, le niveau de carburant peut être trop bas. Et dans le cas contraire, s’il est trop grand, il y a un risque de surplus.

    Le carburant est projeté dans une zone d’aspiration par un ou plusieurs gicleurs, et ce, à un débit variant en fonction du niveau de dépression et du diamètre de passage d’air. La quantité d’air et d’essence envoyée est – quant à elle – régulée par un boisseau prévu pour cet usage.

    Comment bien effectuer les réglages au niveau du carburateur ?

    Un problème au niveau du carburateur peut être lourde de conséquences. Cela peut, dans un premier temps, entraîner une hausse de la consommation de carburant. Et si le problème n’est pas vite résolu, cela peut occasionner une baisse de la performance générale du véhicule. A la longue, une détérioration au niveau du carburateur peut entraîner des difficultés de démarrage. D’où l’intérêt de procéder à des réglages dès qu’une anomalie est détectée.

    Les points à connaître avant de commencer

    Avant de commencer, il faut vérifier quelques points. Déjà, le réservoir doit être bien propre. Il ne doit pas contenir des matières visqueuses ou des saletés. En outre, il faut aussi contrôler les tuyaux et les durites. En effet, l’essence doit bien circuler jusqu’au filtre. Avant d’entamer les réglages en conséquence, pensez à débrancher le fil d’allumage et le tuyau à la sortie de la pompe.

    Ensuite, donnez un petit coup de démarreur. Cela permet de vérifier que la pompe débite correctement l’essence. Notez également ceci : les réglages des carburateurs peuvent varier d’un modèle à un autre. Mais le principe reste le même. Le carburateur possède 2 vis :

    • Le « vis de ralenti » permet de régler la butée du papillon des gaz. Elle a pour rôle de régler la vitesse de rotation du moteur au ralenti.
    • La « vis de richesse » quant à elle permet de régler le rapport air/essence au ralenti.

    Sachez aussi que les réglages effectués ne modifient pas le mélange en marche normal. En effet, pour ce type de résultat, il faut plutôt changer le gicleur.

    Ce qu’il faut faire en cas de démarrage à froid et de moteur au ralenti

    Votre véhicule a des difficultés à démarrer à froid ? Cela est souvent du à une dépression trop faible. Le dosage en carburant aspiré n’est ainsi pas suffisant. Pour régler ce problème, vous pouvez utiliser un système de facilitation du démarrage, plus connu sous le nom de « starter ». Grâce à lui, vous pouvez rétablir l’équilibre, car la proportion d’air est réduite.

    Vous avez l’impression que le moteur fonctionne au ralenti ? Cela signifie généralement que le papillon est fermé. Pour résoudre ce problème, vous devez agir sur la vis de butée du papillon responsable de l’admission d’air. Vous devez également régler l’admission du carburant à l’aide d’une vis-pointeau.

    Bon à savoir : pour les réglages des fonctions transitoires, il est recommandé de faire appel à un professionnel, car ce type de réglage requiert la connaissance de différentes normes que seul un mécanicien confirmé est à même de respecter.



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Il n’y a aucun avis à afficher.


×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.