Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
  • Eveline Luca
    Eveline Luca

    La sécurité de l’enfant en voiture

       (0 avis)

    Pour assurer la sécurité de son enfant en voiture, quelle que soit la distance du trajet, il faut respecter certaines règles. Outre l’usage de moyens de retenue, garder à la bonne température l’habitacle et veiller à son confort sont aussi indispensables.

    Comment assurer la sécurité de son enfant en voiture ? Comment bien transporter les enfants en voiture ?  Quelle est la réglementation concernant le siège auto ? Zoom sur la sécurité de l'enfant lors de voyages en auto.  

     

    Ce que dit la loi sur la sécurité de l’enfant en voiture

    La sécurité routière préconise l’usage de dispositifs de retenue pour tous les enfants de moins de 12 ans et mesurant moins de 1m50. Les sièges pour enfants ou les simples rehausseurs conformes aux normes européennes ECE n° 44 et 129 en font partie, utilisables depuis 2010 et 2014. Chaque siège ne peut toutefois être occupé que par une seule personne.

    Le conducteur doit aussi s’assurer que le dispositif de retenue utilisé s’adapte au poids et à la morphologie de l’enfant. Même s’il est interdit de mettre un enfant de moins de 10 ans sur les places avant d’un véhicule, on peut le faire à certaines conditions. Il faut l’installer dans un siège adapté, le dos à la route si les sièges arrière sont occupés par d’autres enfants dans la même tranche d’âge.

    Citation

     

    sécurité de l'enfant en voiture

     

    À chaque poids son siège

    Un enfant de moins de 15 mois doit ainsi être installé dos à la route, maintenue par un harnais de sécurité et en position semi-allongée dans un siège adapté. Ce dernier, de groupe 0 ou 0+ doit être retenu par une ceinture de sécurité 3 points. Quand ces sièges de naissance sont installés à l’avant, l’airbag doit être désactivé.

    Pour les enfants de 9 à 18 kg, les sièges de groupe 1, munis de bouclier et de harnais et à mettre de préférence dos à la route sont plus indiqués. Ceux de 15 à 25 kg doivent être placés dans des sièges de groupe 2, et les enfants jusqu’à 36 kg, dans ceux de groupe 3. Il s’agit de rehausseurs avec dossier ou sans dossier.

    Depuis 2013, l’ECE R 129 préconise le respect de ces différents critères dont la taille de l’enfant, l’obligation de test de ces sièges en cas de choc latéral et l’usage du système ISOFIX.

    Citation

     

    La bonne température dans l’habitacle

    On assure aussi la sécurité de l’enfant en voiture en gardant à la bonne température l’habitacle. Qu’il fasse froid ou chaud à l’intérieur ou à l’extérieur de la voiture, il faut maintenir la température idéale dans l’habitacle. En cas de forte chaleur, un enfant, même endormi, risque en effet de se déshydrater, raison pour laquelle, il faut toujours lui faire boire de l’eau. Cela est même indispensable si l’enfant a vomi en cours de route.

    Il est ainsi conseillé de ne pas rouler entre 11 h 30 et 15 h, les heures les plus chaudes de la journée, surtout en été. Il en est de même lors des périodes de vacances pendant lesquelles de nombreuses voitures sont sur la route et créent des embouteillages. Si on doit s’arrêter, ne jamais le faire en plein soleil même les fenêtres ouvertes. En roulant, garder celles-ci entre-ouvertes est requis pour ne pas exposer les enfants au courant d'air.

    sécuriser le trajet de l'enfant en voiture

     

    Prévenir le mal de transport

    La sécurité de l’enfant en voiture passe aussi par la prévention du mal de transport. Il en fait souvent l’objet à partir de l’âge de 2 ans à cause de la sensibilité de ses oreilles internes aux mouvements de la voiture. Pour éviter de le mettre dans un tel état, il faut l’habiller légèrement, avec des vêtements amples. Il convient aussi de l’installer relativement haut dans son siège, de manière à ce qu’il voie la route.

    Maintenir bien droite sa tête grâce à son auto-siège ou avec un appui-tête gonflable est un autre moyen. Il ne faut pas oublier de bien aérer la voiture avant de partir et de donner un repas léger à l’enfant, surtout, si le trajet s’annonce long. Des collations sont en outre nécessaires en cours de route. Si on n’a pas peur de rouler la nuit, c’est le moment idéal pour voyager avec un enfant, ainsi, il ne risque pas de souffrir de nausées.

    Citation

     

    Le confort de l’enfant avant tout

    Si on voyage en journée, des arrêts de 15 minutes toutes les 2 heures sont nécessaires. Ces pauses permettent à l’enfant de se dégourdir les jambes. Elles sont même indispensables pour les turbulents en voiture. Un adulte supporte facilement 6 ou 8 heures de trajet, contrairement à un enfant. Il peut vite devenir irritable et grincheux si on ne le laisse pas se reposer et jouer de temps en temps.



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Il n’y a aucun avis à afficher.


×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.