Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
  • Eveline Luca
    Eveline Luca

    Direction assistée : problèmes et solutions

       (0 avis)

    Pour conduire les anciennes voitures, il fallait avoir des muscles bien forts surtout quand il s’agissait de faire un créneau ou de changer de direction. Depuis quelques années, les concepteurs de voiture ont intégré une direction assistée aux véhicules. La direction assistée facilite au conducteur les manœuvres du volant lors des changements de direction. 

    Mais comme c’est le cas avec toutes les machines, il peut arriver que le conducteur soit confronté à des difficultés pour manier son volant du fait de la défaillance de la direction assistée, ce qui peut rendre pénible la conduite.

    Comment fonctionnent les systèmes de direction assistée ? Quels sont les problèmes qui peuvent être liés à leur dysfonctionnement ? Et quelles sont les solutions envisageables pour résoudre ces différentes difficultés ? 

     

    Quels systèmes de direction assistée ?

    Toutes les voitures n’ont pas le même type de fonctionnement de direction assistée. On distingue précisément trois différents types de systèmes de direction assistée. 

    La direction assistée hydraulique 

    Elle est actionnée par le volant qui contrôle le moteur hydraulique par l’intermédiaire d’un tiroir hydraulique. Ce dernier dispose de trois composants que sont : la pompe de direction, le vérin (qui est fixé sur la crémaillère), et le boîtier distributeur. Le système utilise de l’huile de direction mise sous pression par la pompe de direction entraînée par une courroie accessoire puis envoyée dans le boîtier. 

    Ce mécanisme permet à la crémaillère de tourner facilement tout en facilitant la tâche au conducteur. Ensuite, le liquide ressort à basse pression puis transite par le refroidisseur qui est chargé de faire baisser la température dudit  liquide chauffé par la pompe avant de retourner dans le réservoir. Ce mécanisme fonctionne de façon continue même quand l’assistance n’est pas activée (au-delà de 10km/h).

    Citation

     

    La direction assistée électrique 

    Elle est composée de trois éléments que sont : le moteur électrique, le calculateur de direction et le capteur de couple. Ici le mécanisme ne se met en place que lorsqu’il est sollicité, ce qui permet de réduire la consommation en carburant.  

    Lorsque le conducteur actionne le volant, un signal électrique est envoyé au calculateur de direction par le capteur de couple. Le calculateur de direction alimente alors le moteur électrique, qui, couplé à la colonne de direction ou à la crémaillère, accompagne le conducteur dans son mouvement.

     La direction assistée électrohydraulique 

    Elle est un accouplement d’éléments des deux systèmes de directions précédemment décrits. A ce niveau, la pompe hydraulique est remplacée par un moteur électrique. Le système dispose aussi d’un calculateur qui permet de réguler la pression en fonction de l’effort exercé par le conducteur, l’angle de braquage du volant, la vitesse du véhicule, etc. Il permet notamment de faire des économies en carburants.

     

    L’utilité de la direction assistée

    La conception d’une direction assistée a été très bien pensée par les fabricants de voitures. Elle est venue apporter un soulagement aux conducteurs. En effet, la direction assistée permet de réduire le nombre de manœuvres à effectuer, ce qui vise à ne pas rendre la conduite plus fatigante qu’elle ne l’est en temps normal et habituel.

    La direction assistée offre également un confort lors du créneau. Les changements de direction se font beaucoup plus facilement et n’ont pas besoin de grands efforts avant d’être effectués. Un coup de volant suffit pour que la voiture réponde promptement.

    Elle garantit également une sécurité au conducteur en évitant les écarts trop importants dans la trajectoire du véhicule. Ceci est d’autant plus efficace quand la voiture roule à basse vitesse.  

    direction assistée

     

    Les problèmes liés à un dysfonctionnement de la direction assistée

    La direction assistée est un mécanisme qui se déclenche de façon automatique dès que le besoin se fait sentir. Il peut quelques fois ne pas répondre convenablement et donc donner du fil à retordre aux conducteurs. 

    Les problèmes rencontrés par le conducteur

    Une défaillance de la direction assistée peut se traduire par plusieurs signes à savoir 

    Le volant devient dur, il est alors difficile à manier quand il faut changer de direction. Le conducteur doit fournir de grands efforts avant de pouvoir le tourner dans la direction qu’il souhaite. Le problème peut se matérialiser d’un seul côté ou les deux.

    Lors des manœuvres, si un bruit en forme de sifflement ou de grondement sourd se fait entendre, il faut automatiquement penser à la direction assistée.

    Quand vous êtes face à l’une de ses difficultés, une vérification du système de direction s’impose pour votre sécurité et celle des autres usagers de la voiture.

    Les causes du dysfonctionnement de la direction assistée

    Une défaillance de la direction assistée peut être causée par n’importe quel élément du système.

    Le volant est difficile à tourner dans un sens ou dans l’autre, alors  il est possible que ce soit le vérin d’assistance qui soit usé. Il faut le vérifier et si c’est le cas, procéder à sa réparation ou son changement en cas de besoin.

    La difficulté à tourner le volant se ressent dans les deux sens, alors il est fort probable que ce soit lié à un problème de pression hydraulique. Si une fuite est détectée, il faut alors penser à la corriger le plus rapidement possible.

    Lors des manœuvres, si un sifflement ou un grondement sourd est remarqué, alors le problème est souvent dû à un déficit d’’huile. Ainsi, dans ce cas, il faut contrôler le niveau d’huile et le compléter dans la partie dédiée à cet effet.

    Citation

     

    Les solutions face à un dysfonctionnement de la direction assistée

    Un système de direction assistée défaillant peut représenter un danger pour tous les utilisateurs du véhicule concerné car cela pourrait constituer une grande source d’accidents. 

    Pour éviter que cela arrive, il faut impérativement prendre certaines précautions. La meilleure de ces précautions est de bien entretenir le véhicule. L’entretien dont il est question est le contrôle régulier du liquide. En effet, la plupart des directions assistées utilisent du liquide. Ledit liquide peut être de l’huile pour les boîtes automatiques ou du liquide minéral, pour les suspensions hydropneumatiques. 

    Le liquide est l’élément essentiel pour la mise en marche du mécanisme. Il est donc responsable de la pression émise par le système. C’est pourquoi Il est important de contrôler de manière régulière son niveau. Ce contrôle doit se faire à chaque vidange. Cette vidange est indispensable pour éviter une usure trop importante des fluides qui se dégradent progressivement au fil du temps.



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Il n’y a aucun avis à afficher.


×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.